Récupérer l'eau de pluie

0
| 0 avis
Récupérer l'eau de pluie
Le changement climatique et les sécheresses estivales de plus en plus dures et fréquentes obligent à repenser la gestion de l’eau. La protection de l’eau et sa préservation deviennent en effet un enjeu majeur pour la pérennité des ressources communes à tous.
récupération d'eau de pluie : Obtenez gratuitement des devis !

La récupération de l'eau de pluie, grâce aux surfaces de collecte induites par les toitures, trouve tout naturellement sa place dans l'économie en eau et (ou) sa restitution gérée dans le milieu naturel.

Cuve de récupération eau de pluieZoom

Le point en compagnie de la NIVE, spécialiste des cuves de récupération des eaux de pluie et du traitement des eaux usées, qui propose une gamme étendue de cuves CAPTECO® ayant l'avantage de répondre aux besoins des particuliers dans le domaine de la régulation, de la récupération et du stockage de l'eau de pluie pour leur réutilisation. L'objectif : aider à une meilleure exploitation des ressources naturelles sans les piller et limiter les carences en eau aux périodes de sècheresse avec des matériels de qualités et adaptés aux besoins. Revue de détails.

La gamme

Chez CAPTECO®, elle est composée de cuves en béton ou en polyéthylène haute densité dont les volumes vont de 500 à 30 000 litres. Ces cuves peuvent être également utilisées en série, grâce à un kit de connexion, pour s'adapter à des volumes conséquents ou à des contraintes de mise en œuvre... Ces différentes cuves sont de très haute résistance et traitées spécifiquement pour répondre aux contraintes de vide-plein. Elles couvrent plusieurs fonctions :

  • le stockage simple de l'eau de pluie pour réutilisation directe,
  • le stockage de l'eau de pluie avec filtration autonettoyante (élimination des feuilles, débris végétaux...), tube anti-turbulence, siphon disconnecteur,
  • le stockage de l'eau de pluie avec filtration et pompe permettant l'arrosage manuel sans pression,
  • le stockage de l'eau de pluie avec filtration et pompe permettant l'arrosage manuel sans pression et la restitution d'un débit calibré dans le milieu naturel ou le réseau pluvial.

Les cuves CAPTECO® peuvent également servir de stockage tampon avec restitution gravitaire par débit calibré dans le milieu naturel ou le réseau pluvial. Certaines réglementations interdisent parfois aux particuliers le rejet des eaux des toitures dans le « réseau pluvial », récupérer cette eau et l'utiliser pour la maison est alors une excellente solution. Les volumes d'eau récupérés en toiture sont considérables. Pour une maison individuelle de 100 m2 au sol, on estime le volume d'eau de pluie récupéré à environ 50 000 à 70 000 litres par an, soit 7000 arrosoirs de 10 litres !

Une pose au plus près des bâtiments

Les cuves CAPTECO® sont dotées de manchons d'entrée et de sortie ayant une butée fixe qui permet un bon ajustement des tuyaux. Ces manchons sont également munis de joints caoutchouc assurant à la fois l'étanchéité et un maintien souple des tuyaux en cas de léger tassement des terres de remblais. Cette solution astucieuse garantit un certain écart angulaire du tuyau sans risque de rupture, préservant à la fois le dispositif et l'environnement.

Le crédit d'impôts

Source : www.lanive.fr/eaux-de-pluie.htm#art49

Crédit d'impôt pour la récupération et le traitement des eaux de pluie pendant la période du 1er Janvier 2007 au 31 Décembre 2009.
Ce crédit d'impôt de 25% s'applique au coût des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales :
• payés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009 dans le cadre de travaux réalisés dans un logement achevé ;
• intégrés à un logement acquis neuf entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009 ;
• intégrés à un logement acquis en l'état futur d'achèvement ou que le contribuable fait construire, achevé entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009.

L'arrêté ministériel sorti le 4 Mai 2007 fixe la liste des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales pour un usage extérieur exclusif ouvrant droit au crédit d'impôt.

Un autre arrêté précisera les conditions d'usage de l'eau de pluie dans l'habitat, les conditions d'installation, d'entretien et de surveillance de ces équipements (Octobre 2007).

Pour une même résidence, le montant des dépenses totales ouvrant droit aux crédits d'impôt ne peut excéder, pour la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2009, la somme de 8.000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et de 16.000 euros pour un couple marié soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 euros par personne à charge. La somme de 400 euros est divisée par deux lorsqu'il s'agit d'un enfant réputé à charge égale de l'un et l'autre de ses parents.

récupération d'eau de pluie : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !