Ponçage: sécurité et entretien

0
| 1 avis
Ponçage avec une ponceuse à bande
Nous allons nous intéresser au matériel du domaine du ponçage mécanique amateur, étape indispensable à toute belle réalisation. Il ne s’agit pas de faire l’inventaire de l’ensemble des ponceuses stationnaires ou électroportatives existantes, mais d’examiner quand et comment utiliser ces machines en finition de menuiserie, d’ameublement et de jouets.
ponçage : Obtenez gratuitement des devis !

Sécurité

Bien que peu dangereux en apparence, les différents systèmes de ponçage électroportatifs et combinés présentés ici doivent inciter à la vigilance ! Il faut se méfier entre autres de l'éjection en travaillant de petites pièces, qui entraîne le contact douloureux des doigts avec l'abrasif. Autre point dangereux plus lourd de conséquence : les cheveux et vêtements flottants ou trop amples peuvent être happés et entraînés par l'abrasif. Moins connu mais tout aussi dangereux, la détérioration partielle de la bande peut, avec sa partie battante et selon la vitesse de rotation, aller jusqu'à couper un doigt ! Enfin, quelle que soit la ponceuse, l'aspiration des poussières est mauvaise, aussi protégez-vous à l'aide d'un masque efficace.

Entretien

On peut être tenté d'appuyer exagérément ponceuse à bande et autres sur le travail en cours d'exécution afin d'obtenir un résultat rapide. Mais c'est toujours au détriment de la qualité rendue, de la durée de vie du matériel et de l'abrasif. Un abrasif de mauvaise qualité qui s'encrasse rapidement ou qui perd ses grains est aussi la cause d'un mauvais travail (rayures et queues de cochon). Il existe en vente dans les catalogues des vépécistes une gomme sous forme de bâton qui redonne « jeunesse » à un abrasif encrassé. Un passage de la gomme à la demande sur la bande ou le disque en mouvement prolonge leur vie et améliore le travail (Photo 3). Attention toutefois, jamais elle ne redonnera de mordant à un abrasif émoussé.

En résumé

Vous l'avez compris : ponceuse à bande, orbitale, vibrante et combiné ponceur sont complémentaires avec chacun une application bien spécifique, qui quelquefois se chevauche. Dans le cadre d'un équipement progressif d'un atelier d'ébéniste amateur, mon choix se porterait en premier sur une ponceuse orbitale de qualité (disque de diamètre 150 mm), puis sans tarder sur une ponceuse à bande (environ 600 x 100 mm de bande), ensuite sur un combiné ponceur bande et disque puis, éventuellement, sur une ponceuse vibrante (semelle d'environ 230 x 115). Et n'oubliez pas que la solution « huile de coude », qui à déjà fait ses preuves dans le passé, est toujours d'actualité ! Plutôt que de vous orienter vers une ou plusieurs marques, je vous conseille simplement de vous rendre chez vos revendeurs ou sur les salons spécifiques et de tester vous même les machines afin de trouver celles qui seront à vous. Ce sera aussi l'occasion pour vous de faire remarquer aux revendeurs et fabricants que si, techniquement, ces machines sont abouties, ils ont encore de gros efforts à fournir en ce qui concerne l'absorption des poussières et la diminution du bruit, véritables fléaux pour tous les utilisateurs.

Pour aller plus loin...

Téléchargez la fiche brico !

ponçage : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
elchicosle 23/06/2014
Bonjour, Avec un ponceuse a bande pour avoir une planche en bois de sapin le plus lisse possible quelle vitesse utiliser.? Ma ponceuse a une vitesse réglabe de 170 a 250 m/min. Petite ou grande vitesse ? Merci Salutations
écrit par Jean-Noël Heinemann, Le Bouvet