Comment financer ses travaux de salle de bains ?

0
| 0 avis
Comment financer ses travaux de salle de bains ?
Pièce dédiée à l'hygiène et au bien-être, la salle de bain doit idéalement être fonctionnelle, confortable et esthétique à la fois. Si ce n'est pas encore le cas chez vous, pourquoi ne pas entreprendre des travaux de rénovation ? Découvrez dans cet article toutes les solutions disponibles qui vous permettront de concrétiser votre projet
construction-rénovation : Obtenez gratuitement des devis !

Comment estimer le coût total des travaux de rénovation d'une salle de bain ?

Avant de se lancer dans la rénovation d'une salle de bain, il est nécessaire d'estimer le coût total du projet :

  • L'objectif des travaux : gain de fonctionnalité, réduction de la consommation d'énergie et d'eau, adaptation aux besoins d'une personne âgée...
  • La superficie totale à rénover et la conception de la salle de bain
  • L'état général de l'existant
  • Le type de matériaux à installer et leur qualité (entrée, moyenne ou haut de gamme)
  • L'ampleur des travaux (dépose ou non des éléments existants)
  • Le nombre d'artisans qui doivent intervenir sur le chantier (plombier, carreleur, électricien, peintre...)

Pour avoir une estimation au plus proche de la réalité et payer le prix le plus juste, il est vivement conseillé de faire établir des devis pour la rénovation de sa salle de bain auprès d'entreprises du BTP qui proposent ce type de service. Mais de manière générale, il faudra prévoir entre quelques centaines à des milliers d'euros pour la réalisation des travaux.

À titre indicatif, le coût des travaux avoisine en moyenne 500€/m². Une rénovation de la décoration pourra vous coûter moins de 250€/m², tandis que vous devrez débourser plusieurs milliers d'euros par mètre carré pour une rénovation complète avec des finitions haut de gamme. Dans le cas d'une adaptation classique pour senior, comptez entre 500€ et 2500€/m² avec la dépose du bac à douche ou de la baignoire. Ce type de rénovation coûte généralement plus cher, car elle implique le plus souvent la mise en place d'aménagements spécifiques ainsi que la pose de nouveaux équipements sanitaires.

Zoom

Le prêt bancaire : une solution pratique pour financer les travaux de rénovation de salle bain

Vos économies ne vous permettent pas de réaliser la rénovation de votre salle de bain ? Tournez-vous vers les banques et les établissements de prêt. Ces derniers peuvent vous proposer plusieurs types de crédit pour concrétiser votre projet. En fonction de votre situation financière et du montant total des travaux, vous avez le choix entre :

Le prêt personnel

En optant pour le prêt personnel, vous pouvez demander le montant dont vous avez besoin sans avoir à fournir de justificatifs auprès de l'établissement de prêt. Vous pourrez donc utiliser la somme qui vous sera versée à votre guise. C'est le type de crédit à privilégier si vous comptez effectuer les travaux de rénovation vous-même, sans le recours à des professionnels attitrés. Avec un bon dossier, vous pourrez obtenir jusqu'à 35 000 €.

Il faut savoir que le prêt personnel affiche un taux fixe généralement plus élevé que les autres types de prêts, et que ni son taux ni sa durée ne peuvent être révisés. Vous pourrez toutefois écourter sa durée dans le cadre d'un remboursement anticipé (attention aux pénalités).

Le prêt travaux

Si le prêt personnel ne vous convient pas, vous pouvez opter pour un prêt travaux. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un prêt spécifiquement affecté aux travaux. Il n'est accordé que sur présentation de documents justifiant les travaux, tels qu'un devis ou une facture. En cas de validation, la somme demandée est virée sur votre compte bancaire ou directement sur celui des sociétés qui prennent en charge la rénovation de votre salle de bain.

Si les conditions de ce type de prêt peuvent être un peu plus contraignantes que celles du prêt personnel, il a l'avantage de proposer un taux nettement plus avantageux. Il vous permet par ailleurs d'obtenir une somme plus conséquente, pouvant atteindre 75 000 €.

Le prêt immobilier

Ce type de prêt peut intervenir lorsque vous faites l'acquisition d'un bien immobilier ancien dont la salle de bain doit être rénovée. Vous devez spécifier cette information à votre banquier au moment de la demande de financement pour augmenter vos chances d'obtenir un crédit aux taux les plus bas du marché.

Les différentes aides financières et fiscales pour la rénovation de salle de bain

Outre le prêt bancaire, sachez qu'il existe également diverses aides gouvernementales qui peuvent vous aider à financer les travaux de rénovation de votre salle de bain. Il y a notamment :

Le crédit d'impôt sur les équipements seniors

Cette aide gouvernementale du montant des travaux de rénovation se destine essentiellement aux personnes âgées et à celles en situation de handicap. Il concerne l'achat et la pose d'équipements sanitaires (cabine de douche, surélévateur de baignoire, sièges de douche muraux...) et peut atteindre 25 % du coût total des travaux de rénovation.

La TVA réduite

Vous pouvez bénéficier d'un taux de TVA réduit à 10 % lorsque vous effectuez des travaux de rénovation dans le logement que vous habitez. Et ce, que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Les travaux doivent être réalisés par des professionnels et le logement doit avoir plus de 2 ans pour que la réduction soit effective.

Les aides de l'Anah et des collectivités territoriales

L'Anah (Agence nationale de l'habitat) peut vous accorder une prime si vous entreprenez des travaux de rénovation qui visent à rendre la salle de bain plus confortable, plus saine, plus sécurisée, plus facile à accéder et plus économe en eau. Le montant de l'aide oscille entre 20 et 50 % du montant total des travaux. Renseignez-vous également auprès de votre Région, de votre Conseil départemental ou encore de votre municipalité, car des aides locales peuvent vous être octroyées si les travaux de rénovation sont en faveur du développement durable. Par ailleurs, votre caisse de retraite peut aussi vous ouvrir droit à des subventions.

Les prêts CAF à l'amélioration de l'habitat

La CAF (caisse d'allocation familiale) propose aux ménages qui entreprennent des travaux de rénovation un prêt appelé « prêt à l'amélioration de l'habitat ». Dans la limite d'environ 1 000 €, ce prêt peut couvrir jusqu'à 80 % des dépenses totales et affiche un taux à 1 %.

Des idées pour votre renovation
construction-rénovation : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !