Douche froide : quand changer le chauffe-eau

0
| 0 avis
Douche froide : quand changer le chauffe-eau
Difficile de se passer d'une douche chaude en plein cœur de l'hiver, ou tout simplement après une longue journée de labeur. Mais un chauffe-eau en fin de vie perd de son efficacité. La question est de savoir quand il faut en changer. Quelques signes vous permettent de savoir quand vous devez le faire.
chauffage-climatisation-aération-isolation-fermetures : Obtenez gratuitement des devis !

Quelle est la durée de vie d'un chauffe-eau et comment le faire remplacer ?

La durée de vie d'un chauffe-eau est généralement d'une dizaine d'années. Cependant, plusieurs paramètres peuvent la réduire ou la rallonger. La qualité de l'eau peut avoir un effet sur l'état de votre chauffe-eau. Lorsque l'eau est trop dure, elle entartre la cuve et les tuyauteries, réduisant l'efficacité de l'équipement et vous oblige à changer votre dispositif, ce qui n'est pas le cas lorsque celle-ci est plus douce. Si vous n'entretenez pas bien votre chauffe-eau, vous réduisez également sa durée de vie. Un mauvais entretien peut entraîner la corrosion de la cuve et le suintement de l'eau qu'elle contient. Une situation qui peut impacter le circuit électrique et le tableau de distribution.

Si votre appareil a rendu l'âme et que vous devez installer un nouveau chauffe-eau, vous trouverez aisément un artisan plombier compétent en quelques clics sur une plateforme spécialisée en ligne. Vous avez en effet la possibilité de rechercher divers artisans proches de chez vous grâce à ce type de site (chauffagiste, serrurier, plombier, électricien, diagnostiqueur, peintre, etc.), pour comparer leurs diverses prestations et les différents tarifs pratiqués. Dans votre cas, vous pourrez donc vous renseigner sur les prix appliqués pour un remplacement de ballon d'eau chaude / cumulus, près de chez vous !

Zoom

Quels signes montrent que votre équipement est défectueux ?

Outre ces paramètres, il est important de vérifier certains signes qui ne se constatent qu'à l'usage.

L'eau n'est plus chauffée

Si vous vous apercevez que l'eau qui sort de votre cuve reste à faible température alors que vous en avez augmenté la chaleur, cela signifie que le thermostat ne fonctionne plus ou qu'en passant par la résistance, l'eau ne chauffe plus parce que celle-ci est entartrée. Il faut savoir que l'eau chaude sanitaire doit être aux alentours de 33 à 60°C pour être dans les normes. Dans ce cas de figure, vous devez détartrer la résistance en le retirant de son fourreau (en prenant soin de débrancher votre appareil au préalable). Cependant, si aucune évolution n'est constatée, vous n'avez pas d'autre choix que de remplacer votre chauffe-eau.

La réserve d'eau est rapidement épuisée

Parmi les problèmes rencontrés et qui ne sont pas très agréables à vivre, votre chauffe-eau ne produit plus ou que très peu d'eau chaude. Si votre réserve s'épuise rapidement, le problème n'est peut-être que passager, mais s'il se reproduit plusieurs fois, il est vraiment nécessaire que vous vérifiiez qu'il n'y a pas de fuite au niveau du cumulus. Si la situation ne s'arrange pas, votre équipement est sans conteste en fin de vie.

La rouille apparaît sur la cuve

Vous devez également vous alarmer lorsque des traces de rouilles apparaissent sur la cuve. Ce phénomène se produit lorsque les anodes en magnésium, qui ont pour objectif de protéger la cuve de la corrosion et de l'oxydation, ne fonctionnent plus correctement. Le remplacement des anodes peut suffire à rétablir le bon fonctionnement de votre chauffe-eau. Un entretien régulier de ces anodes est nécessaire pour prévenir sa défaillance.

L'eau au robinet est trouble

Ce problème se produit également lorsque les matériaux constituant les différents circuits ne sont pas homogènes et sont en contact avec l'oxygène. La couleur de l'eau qui coule de votre robinet doit également vous alerter lorsqu'elle est trouble. C'est le signe que l'eau est en contact permanent avec de la rouille présente dans la cuve. À noter qu'il existe plusieurs types de corrosions pouvant donner cette couleur trouble à l'eau. Ils peuvent être dus à la prolifération de micro-organismes, ou un problème lié au métal utilisé, ou causés par une aération différentielle. Quelles que soient les origines, de la couleur trouble de l'eau, vous devez prendre des mesures pour rétablir sa propreté. Il peut vous suffire de détartrer la résistance, mais si le problème persiste, l'unique option est de remplacer votre chauffe-eau. Nous vous recommandons d'ailleurs de ne pas hésiter à vous séparer de votre équipement lorsque celui-ci a dépassé les 10 ans d'utilisation.

Zoom

Par quel type de chauffe-eau remplacer l'ancien ?

Lorsque tous les signes de vieillissement ou de défaillances apparaissent sur votre chauffe-eau et que les réparations ne sont plus possibles, il est préférable que vous le remplaciez. En effet, au-delà de la durée de vie fixée par le constructeur, la vétusté de votre équipement pèsera sur votre facture énergétique. Cela se constatera surtout sur les appareils anciens dotés d'un cumulus et qui ne pouvaient être programmés comme le sont les appareils plus récents. Pour alléger vos dépenses énergétiques, nous vous recommandons de remplacer votre matériel vétuste et énergivore. Pour cela, optez pour un chauffe-eau thermodynamique.

Le chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique comprend une pompe à chaleur et une résistance électrique. Le chauffage de l'eau contenu dans le cumulus s'effectue par la récupération des calories qui sont présentes dans l'air. Il existe différentes sortes de modèles dans cette catégorie. Vous avez la possibilité de choisir un chauffe-eau qui extrait les calories de l'air ambiant ou de l'air extérieur. Le choix se fera en fonction de la configuration de votre logement. Ainsi, si vous optez pour l'installation d'un chauffe-eau qui fonctionne en extrayant l'air ambiant, vous devez le poser dans une pièce sans chauffage, où la température n'excède pas 5°C. Votre garage ou votre sous-sol fera l'affaire. Si votre choix se porte sur un split, les contraintes sont moindres puisque vous pouvez installer votre équipement dans n'importe quelle pièce. Le chauffe-eau thermodynamique est économique et écologique, car en utilisant l'air ambiant pour réchauffer l'eau, il réduit l'utilisation de fioul ou d'électricité. Le confort d'utilisation est également un paramètre non négligeable dans la mesure où vous n'avez pas à attendre longtemps pour obtenir de l'eau chaude et la commande digitale en facilite l'utilisation.

Le chauffe-eau solaire

Vous avez également le choix d'un chauffe-eau solaire. Le soleil est une source d'énergie inépuisable et elle est gratuite. Dans les zones à fort taux d'ensoleillement, il suffira de 4 m² de capteurs pour obtenir la chaleur nécessaire. Ils seront d'environ 6m² dans des régions où l'ensoleillement sera plus faible. Il vous faudra en outre un ballon à double échangeur et une énergie d'appoint par temps couvert. Votre investissement sera assez élevé pour l'acquisition de ce type de chauffe-eau, mais vos dépenses seront rapidement amorties puisque vous pouvez réduire vos dépenses énergétiques jusqu'à environ 70% annuellement. Avant de vous lancer, vous devez donc évaluer vos besoins en eau chaude, par rapport à la taille du foyer.

Quelles aides pour l'installation d'un nouveau chauffe-eau ?

L'État encourage les particuliers à choisir des équipements de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire consommant très peu d'énergie ou fonctionnant aux énergies renouvelables. Plusieurs aides sont octroyées selon que vous optiez pour un chauffe-eau solaire combiné ou simple, ou pour un chauffe-eau thermodynamique.

Zoom

MaPrimeRénov

Vous pouvez ainsi prétendre à la subvention MaPrimeRénov dont le montant dépend des revenus de votre ménage. Il s'agit d'un montant forfaitaire compris entre 3000 et 8000 € selon le type de chauffe-eau solaire que vous souhaitez installer. Si vous optez pour un chauffe-eau thermodynamique, le montant sera de 400 à 1200 €, selon vos ressources financières.

L'éco-PTZ

MaPrimeRénov est cumulable avec d'autres aides, telles que l'éco-Prêt à Taux Zéro. Celui-ci est attribué aux propriétaires bailleurs ou occupants dont le logement date de plus de 2 ans et constitue une résidence principale ou celle des locataires. Le montant dépend du nombre de travaux éligibles réalisés dans le cadre d'une rénovation. Comme il s'agit d'un prêt, le remboursement s'étalera sur un maximum de 15 ans. Ce prêt est cumulable avec les certificats d'économies d'énergie ou CEE.

Les certificats d'économies d'énergie

Les certificats d'économies d'énergie sont des primes ou des prêts bonifiés que les entreprises œuvrant dans le secteur de l'énergie octroient pour les travaux de rénovation énergétiques. Le montant dépendra de votre localisation. Pour savoir à combien vous pouvez prétendre, rendez-vous sur le site de l'ANIL (l'Agence nationale pour l'information sur le logement) où toutes les primes sont recensées.

Les aides au niveau des collectivités territoriales

Si vous envisagez de remplacer votre chauffe-eau, vous pouvez vous adresser à votre collectivité territoriale, car des aides y sont également disponibles. Le montant est spécifique à chaque région ou chaque commune. L'Agence nationale pour l'information sur le logement vous fournira toutes les informations nécessaires concernant votre éligibilité à une aide donnée.

Les aides de l'ANAH

Pour bénéficier de la plupart des aides précédemment citées, vous devez faire appel aux services d'un professionnel RGE pour la réalisation de vos travaux. D'autres critères d'éligibilités vous seront fournis. Si vous souscrivez les aides de l'ANAH dans le cadre de son programme « Habiter Mieux sérénité » vous ne pouvez pas prétendre à une aide pour le remplacement de votre chauffe-eau. Cependant, si vous entreprenez des travaux de rénovation sur l'ensemble de votre logement, vous pouvez inclure ce dernier. Il vous faut toutefois répondre à plusieurs critères tels que le montant des ressources, le fait de ne pas avoir bénéficié d'un PTZ depuis 5 ans, disposer d'un logement de plus de 15 ans et effectuer des travaux dont le montant s'élève au moins à 1500€.

Outre le remplacement de votre chauffe-eau, vous avez aussi la possibilité de remplacer votre système de chauffage en vous orientant vers un chauffage à inertie, comme vous pouvez le voir ici.

chauffage-climatisation-aération-isolation-fermetures : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !