Chauffage par aérothermie

0
| 0 avis

Chauffage par aérothermieAprès le soleil et la terre, si nous passions à l’air ? L’air extérieur est un gaz qui contient en effet des calories qu’il est possible de récupérer de différentes façons. L’air peut donc, si on sait le manier, se révéler une source de chaleur dans laquelle il suffit de puiser…

aérothermie : Obtenez gratuitement des devis !

Dans aérothermie, il y a aéro- et -thermie. Pas besoin d'être un linguiste de renommée internationale pour comprendre qu'il est question d'air et de chaleur. Précisément, l'aérothermie est une technique qui permet de récupérer les calories contenues dans l'air. Comment ? Essentiellement de deux façons, l'une coûteuse et l'autre moins. Nous commencerons donc par vous présenter le principe de fonctionnement de ce que l'on appelle le puits canadien (ou puits provençal).

Air chaud l'hiver, air froid l'été

Le principe du puits canadien est relativement simple à comprendre et ne date pas d'hier. En effet, les Romains faisaient déjà appel à cette technique pour modifier la température de leurs habitations. Au fait, il faut savoir que ce système a une double fonction : celle de réchauffer l'hiver et de refroidir l'été. Dans le premier cas on appelle cela un puits canadien (au Canada il fait plus souvent froid que chaud) et un puits provençal dans le second cas (il fait chaud en Provence...). Ceux qui le souhaitent peuvent également le désigner de manière plus savante en utilisant le terme : échangeur d'air géothermique.

Fonctionnement puits canadienZoom

Voici le schéma d'une installation type d'un puits canadien, sous une forme relativement simple

Source du tableau : www.xpair.com

Voici comment cela fonctionne : un tuyau est enterré à environ 1,5 - 2 mètres de profondeur. A l'extérieur, le tuyau en question est relié à une prise d'air équipée d'un fi ltre et placée en hauteur (à au moins 1,20 mètres du niveau du sol). L'air extérieur est ainsi capté afi n de circuler dans le circuit enterré, parcours durant lequel il prend la température de la terre qui entoure le tuyau, c'est-à-dire entre 10 et 18°. Ainsi, l'hiver on se trouve en présence d'un air préchauffé et il ne reste plus que 7 ou 8 degrés à chauffer au moyen du système de chauffage de la maison. L'été en revanche, on récupère de l'air à 18°, c'est-à-dire une climatisation naturelle à 18°. Pour plus d'effi cacité, il est vivement conseillé de relier à une ventilation électrique de type VMC, soit directement, soit indirectement, en utilisant l'air de la maison

Pour qui ?

Le système des puits canadiens s'adressent potentiellement à tout le monde, quel que soit le type de chauffage de sa maison et le type de maison que l'on habite mais il est plus que recommandé de se pencher sur la question au moment de la construction ou bien lors de travaux de terrassement. Ce n'est pas qu'il y ait besoin d'une tranchée très large mais il vaut mieux la prévoir suffisamment longue pour assurer une mise en température de l'air correcte. Les maisons bioclimatiques, bien isolées et pour lesquelles les propriétaires se sont questionnés sur les questions d'économies d'énergies sont particulièrement concernées par les puits canadiens. En ce qui concerne les volumes d'air à traiter, il va sans dire que l'efficience d'un puits canadien donnée ne sera pas la même selon la surface et le nombre de pièces concernées. Pour donner son rendement maximum, l'air tempéré du puits canadien devra être distribué dans toutes les pièces de la maison, ce qui n'est pas toujours possible, surtout si l'on habite dans une maison ancienne et qu'aucun réseau de ventilation n'a été installé. En conclusion, ces systèmes se destinent plutôt à des constructions neuves ou récentes.

Quelles précautions ?

Radon en FranceZoomSi le système est très performant et très peu coûteux d'un point de vue énergétique, il est indispensable de rappeler certaines mises en gardes concernant notamment la qualité de l'air transporté. Il se trouve en effet que, selon les régions, on trouve dans le sol une évaporation d'un gaz nocif, le radon. Ce gaz est généré de manière parfaitement naturelle par la décomposition d'isotopes particuliers et est présent dans le sol en quantité plus ou moins importante selon les régions, sous forme gazeuse et donc respirable. Sur la carte ci-contre, vous pouvez voir que certains départements français sont davantage exposés aux émissions de gaz Radon que d'autres. Cela ne signifie pas que l'installation d'un puits canadien est impossible mais des précautions supplémentaires doivent être envisagées.
Si vous vous lancez dans la construction de votre puits canadien et que vous utilisez un système de tuyaux enterrés avec ces jonctions, vous risquez des fuites, enfin plus exactement des entrées d'air, justement aux points de jonction. Les conséquences les plus graves peuvent déboucher sur une intoxication sérieuse, voire des cancers. Il existe cependant des moyens de prévenir ce risque. La première chose consiste à ne pas hésiter à investir dans un tube fl exible en rouleau, un peu comme ces gaines rouges qui sont utilisées pour enterrer des câbles. L'extérieur est annelé mais l'intérieur est lisse, ce qui permet une optimisation de la circulation de l'air dans la gaine. Ensuite, si vous possédez une cave ou un soussol, veillez à bien ventiler cet espace. En cas d'utilisation d'une ventilation électrique (également appelée ventilation forcée), il est préférable d'utiliser une VMC à double flux. En effet, avec une ventilation simple flux, on génère une dépression d'air dans la maison en aspirant l'air vicié. Son remplacement est alors effectué soit par l'arrivée du puits canadien, soit, si l'arrivée est fermée, par les éventuelles fuites d'étanchéité de la dalle qui pourraient laisser remonter le gaz nocif.

Comment ventiler ?

L'étude de la ventilation de votre maison est donc indispensable si vous envisagez l'installation d'un puits canadien. Comme nous l'évoquions un peu plus haut, trois possibilités s'offrent à vous. La première consiste à ne pas utiliser de VMC. L'échange d'air se fera alors de manière mécanique et naturelle, ce dont les Romains pouvaient se satisfaire mais pas forcément vous. Seconde option, une installation d'extraction mécanique VMC simple fl ux. La ventilation aspire l'air de la maison pour qu'il puisse être renouvelé. Si vous ouvrez l'arrivée d'air de votre puits canadien, c'est cet air qui sera utilisé plutôt que l'air passant par les filtrations et aérations naturelles. Enfin, un système VMC double flux est plus cher mais idéal car non seulement il aspire l'air à extraire mais en plus, il en souffle en équilibrant une très légère surpression. Cet air insufflé peut naturellement être celui en provenance de votre puits canadien. La surpression ainsi générée évite les remontées par les fuites éventuelles dont nous vous parlions à l'instant et ainsi élimine le risque de charger l'air renouvelé de gaz toxique.

Consultez le dossier complet pour mieux comprendre le fonctionnement d'aérothermie !

aérothermie : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Aérothermie et Géothermie

Message Réponses Dernier message
bénéficier de la prime economie energie 2014
de minoup » Le 19/02/2013 à 08:37:16
363 de Johnunt
Le 04/11/2014 à 03:25:16
バーバリーアウトレットはトレンディなデザインを使用して認識されている
de kxtzvwpj8 » Le 28/07/2014 à 10:04:33
223 de Stevenon
Le 13/09/2014 à 04:55:02
発泡や樹脂材料に適用される底、
de ljdedseyroktf » Le 28/07/2014 à 12:19:19
209 de QEtbPBykcg
Le 18/10/2014 à 05:44:32
POMPE A CHALEUR AIR AIR
de ericou » Le 05/09/2010 à 10:04:28
165 de mopensdn12nwy
Le 20/10/2014 à 11:18:51
pompe a chaleur air eau
de alco » Le 24/02/2009 à 02:04:40
150 de Akhnjrbe
Le 14/09/2014 à 07:04:58