Escalier: Termes techniques

0
| 0 avis
Chevêtre
Des fenêtres de toit apportent la lumière naturelle nécessaire à tout aménagement de vos combles grenier. Mais, avant d’ouvrir la toiture, il vous faut un accès dans le plancher donnant au grenier.
fabrication d'escalier : Obtenez gratuitement des devis !

Voici quelques termes techniques se rapportant à un escalier pour vous permettre de discuter avec le menuisier qui va vous le concevoir :

Balustre : pièce de bois droite, chantournée ou tournée, servant de liaison entre le limon et la main courante.

Cage : mur ou cloison entourant un escalier.

Contremarche : planche de 10 à 20 mm d'épaisseur destinée à boucher le vide entre deux marches.

Crémaillère : limon découpé suivant le profil inférieur des marches et contremarches.

Echappée : hauteur nécessaire pour passer debout dans l'escalier, prise perpendiculairement de l'arête inférieure de l'enchevêtrure au giron de la marche correspondante. Cette hauteur est de nos jours conseillée de 2 m au minimum.

Emmarchement : longueur utile d'une marche prise entre les deux limons. Epure : tracé sur un panneau d'un plan en grandeur naturelle.

Etendue : longueur totale d'un escalier prise sur la ligne de foulée. Ne pas confondre avec « l'encombrement » mesuré jusqu'aux murs de la cage.

Giron : distance horizontale entre les nez de deux marches successives ou entre deux contremarches successives, prise sur la ligne de foulée.

Ligne de foulée ou de giron : ligne fictive passant au milieu de l'emmarchement d'un escalier. Cette ligne sert de base à l'épure de l'escalier.

Limon : pièce de bois inclinée dans laquelle les marches et contremarches sont encastrées.

Main courante : partie supérieure d'une rampe sur laquelle on glisse la main. Elle sert d'appui et de protection. Elle est reliée au limon par l'intermédiaire des balustres.

Nez de marche : chant mouluré du devant de la marche, en saillie de quelques centimètres par rapport à la contremarche.

Palier : plancher d'où part ou arrive un escalier. Il peut se trouver également entre deux volées d'escalier. Sa largeur est au minimum égale à trois largeurs de marche.

Pas d'un escalier : rapport entre la hauteur et la largeur de marche. Le pas idéal est de 0,60 m. Il correspond à un giron de 0,25 m + deux hauteurs de 0,175 m.

Rampe : ensemble des balustres et de la main courante.

Volée : suite de marches comprise entre deux paliers. Une volée ne doit pas excéder 15 marches.

Pour aller plus loin...

Téléchargez la fiche brico !

Pour refaire son escalier consultez notre article.

fabrication d'escalier : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

écrit par Marcel Lignée, Le Bouvet