Escalier: Fabriquer un Escalier

0
| 0 avis

EscalierRien n’est plus gratifiant que de fabriquer un escalier ! Voici une solution avec la méthode du limon à crémaillère et quelques indications sur les pièges à éviter.

fabrication d'escalier : Obtenez gratuitement des devis !

Cage escalierZoomUn escalier qui assure la liaison entre des pièces à vivre doit se franchir aisément, de manière presque insensible. De nombreux facteurs entrent en jeu dont deux en particulier : la pente de l'escalier et son pas, qui font intervenir la hauteur de marche h etle giron g . La pente, imposée par la hauteur entre étages et la longueur de la cage d'escalier disponible, fixe le rapport h / g correspondant (Fig . 1). Mais encore faut-il définir le nombre de marches pour gravir cette pente selon des pas, ou enjambées, confortables.
La formule de Blondel g +2h = 64 cm définit la relation idéale entre ces deux grandeurs pour atteindre un équilibre.
En pratique, h est comprise entre 15 et 17 cm pour les escaliers ordinaires, mais peut varier de 12 cm pour les escaliers monumentaux à 19 cm pour les escaliers de service. Les déclinaisons sont donc nombreuses et il faut trouver le compromis le plus satisfaisant.

Cage escalierZoomLes escaliers qui nous intéressent dans le cadre d'une maison individuelle sont de pente moyenne, selon les combinaisons types g=25 cm / h=17,5 cm ; g=26 cm / h=17 cm ; g= 27 cm / h= 16,5cm ayant un pas commun de 60 cm.
Bien qu'éloigné de la formule de Blondel, ce pas est reconnu satisfaisant dans cette catégorie et le serait plus encore pour des escaliers « rapides » sachant que l'enjambée naturelle la tendance à se raccourcir avec l'accroissement de la pente (Fig.2).

Quel rapport choisir ?

Penons un premier exemple avec une cage d'escalier de 3,00 m pour un dénivelé entre étages de 2,20 m. Trois solutions sont possibles :

A - onze hauteurs de marche : g = 300 / 10 = 30 cm ; h = 220 / 11 = 20 cm ; pas de 70 cm ;

B - douze hauteurs de marche : g = 300 / 11 = 27,7 cm ; h = 220 / 12 = 18,33 cm ; pas de 64,4 cm ;

C - treize hauteurs de marche : g= 300 / 12 = 2 5 cm ; h = 220 / 13 = 16,9 cm ; pas de 58,8 cm ;

La solution A est à proscrire du fait d'une hauteur de marche et d'un pas prohibitif. Ce type d'escalier « brise les jambes ». Les solutions B et C méritent d'être retenues, la première en raison du pas qui se rapproche le plus de la formule de Blondel avec un giron confortable mais une hauteur de marche un peu élevée ; la seconde du fait d'un pas proche de 60 cm, qui conviendrait mieux pour cette pente plutôt rapide figurée dans l'exemple 1 (Fig.1 ). La solution C serait préférable en dernière analyse avec une hauteur de marche normale et un giron encore suffisant pour assurer une bonne assise du pied (le talon doit en effet porter sur la marche en montant et la plante du pied trouver un plein appui sur le nez à la descente). S'il est néanmoins possible de s'octroyer 25 cm supplémentaires pour la cage d'escalier en reculant le palier d'arrivée (modification de l'enchevêtrure) ou en empiétant sur le niveau de départ, on diminue la pente (exemple 2 Fig.1).

On obtient alors pour treize hauteurs de marches les chiffres suivants : g = 325 /12 = 27,1 cm ; h = 220 /12 = 16,9 cm ; pas de 60,9 cm. C'est un très bon compromis entre les solutions B et C précédentes, qui allie le confort d'un giron spacieux à une hauteur de marche modérée et à un pas équilibré ! C'est dire qu'il est toujours possible, à contrainte identique, de faire un choix satisfaisant et surtout d'éviter le pire.

La régularité de l’escalier

Régularité marchesZoomTout ce qui vient d'être dit ne vaut qu'à la condition que toutes les hauteurs de marches soient rigoureusement identiques, ainsi que le giron pris sur la ligne de foulée (ligne centrale pour les escaliers dont la largeur n'excède pas 1,20 m, Fig. 3).
Les calculs préalables et l'exécution des marches doivent être rigoureux à cet égard et d'une précision millimétrique.
Le parcours d'un escalier engendre en effet un automatisme chez l'utilisateur qui s'attend à trouver des marches régulières.
Un écart de 5 ou 10 mm sur le pas ou la hauteur provoquera infailliblement un accrochage du pied un jour ou l'autre. C'est un danger potentiel qu'il faut éviter.

Pour aller plus loin...

Téléchargez la fiche brico !

fabrication d'escalier : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

écrit par Roger Pillot, Le Bouvet

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Autres travaux de bricolage

Message Réponses Dernier message
Meble sosnowe with greatest conformity preferred
de JimmieTor » Le 19/06/2014 à 02:10:29
54 de Wesleyhal
Le 12/07/2014 à 10:07:42
Foregather cheats and hacks
de WilliamFam » Le 06/06/2014 à 04:57:18
45 de BernardRal
Le 30/10/2014 à 08:49:47
Comment rénover mon plancher?
de U2du59 » Le 20/09/2012 à 02:49:40
42 de JIjxEGuptm
Le 31/08/2014 à 10:26:58
modifier son carrelage = travaux ??
de Thomas_v » Le 23/01/2013 à 04:25:20
32 de Timothypl
Le 16/08/2014 à 04:48:34
Fenêtre double vitrage
de viviane49 » Le 09/07/2012 à 11:46:44
26 de Williamfep
Le 28/08/2014 à 03:59:11