Préserver nos ressources

2
| 1 avis

Préserver nos ressourcesEau, électricité, chauffage... Autant de postes où il est facile d'agir en pensant à la planète. L'ADEME nous livre ses préconisations pour vivre mieux, écologiquement, grâce à de petits gestes du quotidien très simples à appliquer.

Devis gratuits

Obtenez jusqu'à 5 devis gratuits pour:

Chauffage et eau chaude

D'abord, premier poste où vous pouvez réalisez quelques économies, le chauffage et l'eau chaude. On ne cesse de le répéter, et c'est bien parce que c'est primordial : 19°C dans les pièces à vivre et 16°C dans les chambres ; c'est l'assurance de bien dormir, d'économiser (1°C en moins = 7% de consommation en moins !). Ensuite, si vous vous chauffez avec des convecteurs électriques, sachez qu'ils ne chaufferont pas plus vite si vous les poussez à fond, et vous risquez au contraire de surchauffer la pièce puisque ces appareils ne s'arrêteront pas.

Pour l'eau chaude sanitaire, 55 à 60°C sont les bonnes températures pour limiter le développement de bactéries pathogènes, mais pas plus pour ne pas entartrer le chauffe-eau. Autre point, la chaudière. L'entretien est indispensable pour votre sécurité mais aussi pour vos finances puisqu'une chaudière bien entretenue consommera 8 à 12% d'énergie en moins. Et c'est d'ailleurs obligatoire tous les ans.

Pour que vos radiateurs soient moins énergivores, vous pouvez les équiper d'un robinet thermostatique qui les maintiendra à la température choisie compte tenu de la pièce, de l'exposition... Le meilleur moyen pour ne pas surconsommer et chauffer à outrance, c'est encore de ne pas laisser la chaleur présente s'échapper ! En isolant le toit et les murs de la maison, c'est 10 à 20 % d'énergie épargnée, en isolant les planchers bas c'est 5 à 10%, en optant pour le double vitrage, c'est 10%...

Quant au séche-linge, il consomme à lui seul environ 500 kWh/an, soit 15% de votre consommation annuelle d'électricité (hors chauffage). Bien sûr, prenez aussi garde à éteindre toutes les veilles, les éclairages, à préférer les ampoules basses conso...

User du bois

Premier réflexe à acquérir si vous vous chauffez au bois, c'est d'en utiliser le meilleur. Les bois humides ou de récupération polluent davantage en brûlant et encrassent plus le matériel que le bois de chauffage bien sec. La marque NF Bois de Chauffage garantit un bon niveau de performance. Sachez également que pour une même qualité de chauffage, les inserts, foyers fermés ou poêles consommeront moins de bois qu'une cheminée, et le bois dégage aussi moins de polluants. Le label « Flamme verte ». est un élément qui vous permettra de choisir la bonne chaudière !

Solaire thermique

Choisir l'énergie solaire pour participer au chauffage de l'eau et de la maison, c'est inévitablement miser sur une énergie renouvelable, non polluante, gratuite, facilement disponible et aisément transformable. Parmi les équipements les plus séduisants figurent les chauffe-eau solaire et les systèmes solaires combinés. Les chauffe-eau solaires peuvent couvrir de 50 à 70% des besoins de la maison, et ce, où que vous viviez en France. Un système combiné couvre entre 25 et 60% des besoins annuels d'eau chaude et de chauffage (selon la région et la taille de l'installation). Fonctionnant souvent avec un plancher chauffant basse température, il procure un excellent confort.

Pompe à chaleur

Les pompes à chaleur géothermiques ou sur air utilisent les calories stockées dans le sol, l'eau des nappes phréatiques ou l'atmosphère. Elles fournissent ainsi une partie du chauffage grâce à une énergie gratuite, renouvelable et non polluante tout en réduisant notablement votre facture d'électricité. Ainsi, une pompe à chaleur géothermique, quand elle consomme 1 kWh d'énergie électrique, restitue 3 à 4 kWh de chaleur pour la maison. Ensuite, chauffe-eau solaire, panneaux solaires vous permettront de profiter d'eau chaude sanitaire ou de revendre l'électricité que vous fabriquez au réseau.

L'eau

Nous consommons en moyenne chaque jour 200 litres d'eau potable, sans parler des « petites » fuites qui ont de « grosses » répercussions : un robinet qui goutte gaspille 5 à 20 m3 par an, une fuite de chasse d'eau : 30 à 250 m3 par an d'eau potable qui partent à l'égout !

Comment économiser ?

  • en fermant les robinets quand nous n'en avons pas besoin : si on laisse couler l'eau en se lavant les dents, on gaspille environ 10 000 litres d'eau par an ;
  • en surveillant les fuites ;
  • en arrosant les plantes du jardin au pied, le soir, en paillant le sol ;
  • en économisant l'eau dans les toilettes, puisqu'une chasse d'eau à double débit consomme au choix 3 ou 6 litres d'eau, alors qu'une chasse classique consomme 9 litres ;
  • en choisissant des appareils ménagers sobres : un lave-linge performant consomme environ 40 litres d'eau pour une lessive sans prélavage, un lave vaisselle sobre seulement 15 litres. Laissez vous guider par l'étiquette énergie ;
  • en économisant l'eau chaude : un robinet mitigeur économise 10% d'eau par rapport à un robinet mélangeur classique.

200 litres d'eau, c'est ce qu'il faut pour laver la voiture, et pour le jardin, ce sont 15 à 20 litres par m² ! Et pour tout ceci, on utilise de l'eau potable ! Pourquoi ne pas profiter plutôt de la pluie ? D'abord, il existe des citernes, de toutes contenances (de la petite cuve de 200 litres au réservoir enterré de 5 000 litres) qui sont équipées d'une pompe et qui sont capables d'alimenter un réseau d'arrosage automatique.

Réalisé en collaboration avec l'ADEME
www.ademe.fr
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
Ripplele 02/03/2013
1 7-6-11rogers a dit : Bonjour DocPierrotmerci pour ton message.Je ne saivas meame pas qu'il y avait plusieurs se9ries comme quoi.Je pense qu'il doit eatre de la se9rie 1 car il est sorti juste apre8sl'invention du moteur e0 explosion, en avril 1988. C'est un essence, 10cv,mais e7a c'est peut eatre pas tre8s important.Merci encore.A+Rogers +4Cette solution vous a e9te9 utile?