Le chauffage solaire

0
| 0 avis
Bien choisir son chauffage, l’avis de l’ADEME
Le choix du chauffage est déterminant dans le budget des ménages. Le chauffage comme la production d’eau chaude sanitaire représentent entre 60 et 75% de la facture énergétique. Le chauffage est aussi un enjeu environnemental, une source importante de rejets qui peuvent altérer aussi bien la qualité de l’air que les conditions climatiques.
chauffage solaire : Obtenez gratuitement des devis !

Le chauffage solaire ou système solaire combiné, utilise l'énergie du soleil, une énergie gratuite et inépuisable. De plus, son utilisation ne génère aucun rejet de CO2 ou de polluants.

Comment fonctionne un chauffage solaire ?

Comme toute installation de chauffage central, un SSc comporte, outre les capteurs solaires thermiques :

  • un système de distribution ;
  • un ou plusieurs dispositifs de stockage de l'énergie thermique (réservoir d'eau tampon) ;
  • des émetteurs de chaleur (radiateur basse température ou plancher chauffant) ;
  • un système de régulation.

Dans les systèmes de types Plancher Solaire Direct (PSD®) c'est l'émetteur de chaleur, c'est-à-dire la dalle de béton, qui va assurer le stockage de l'énergie et permettre une diffusion de la chaleur au gré des besoins de chauffage. Un SSc peut couvrir jusqu'à 40% des besoins de chauffage de l'habitation. A titre d'exemple, 13 m² de capteurs solaires pour une surface de chauffe de 110m² à Marseille permettent une économie annuelle de 4600 kWh. Le dispositif doit être complété par un système d'appoint (cheminée, poêle à bois, chauffage au gaz, au fioul) qui permet de pallier les insuffisances du rayonnement. Ce système peut être indépendant de l'installation solaire, ou couplé à celle-ci. Ainsi, la régulation peut gérer la mise en route et l'arrêt de l'appoint, en fonction de l'ensoleillement, de la demande de chauffage ou d'eau chaude sanitaire.

Points essentiels dans un projet de chauffage solaire

Ce mode de chauffage est plus facile à installer en construction neuve car lors d'une rénovation, cela demande des travaux conséquents (passage des tuyaux dans la dalle, ou les murs). L'orientation et l'inclinaison de la toiture sont déterminants pour assurer la production optimale des capteurs solaires thermiques (conçus pour certains comme des éléments de toiture pour une meilleure intégration architecturale).

Comment financer son équipement de chauffage solaire ?

Pour réduire le montant de l'investissement que représente l'installation de capteurs solaires (en moyenne 1300 €/m²), les particuliers peuvent bénéficier d'aides financières :

  • un taux de TVA à 5,5% sur la fourniture de matériel et la main d'oeuvre ;
  • un crédit d'impôt de 50% en 2010 ;
  • des aides de l'Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat (ANAH) ;
  • des aides des collectivités territoriales : plus d'informations auprès des services d'information des communes, départements et régions.

id+

Le conseil de l'ADEME
L'ADEME encourage le chauffage solaire sous réserve d'une efficacité optimale des équipements, de la qualité de leur installation et de l'adaptation de la surface de capteurs aux besoins du logement. Elle recommande pour cela aux particuliers de choisir des équipements conformes aux exigences des dispositions fiscales en vigueur, de s'adresser en priorité à un professionnel labellisé Qualisol et d'acquérir un ensemble complet d'une même marque.
www.ademe.fr/EMR

Source : Dossier de Presse de l'ADEME
chauffage solaire : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !