Construire une maison bioclimatique

0
| 0 avis

Concevoir une maison bioclimatiquePenser habitat bioclimatique revient à prendre en compte non seulement les coûts de construction, mais aussi et surtout les coûts d’exploitation et d’entretien.

construction maison bioclimatique : Obtenez gratuitement des devis !

La différence fondamentale avec l'habitat traditionnel est la connaissance et l'utilisation optimale des matériaux et des énergies au service de l'esthétique et du confort. On investit beaucoup de temps dans la conception pour un confort sans équivalent, d'énormes économies à l'usage et un plus grand respect de notre environnement.

Les bases de réflexion

La sensation de confort

La sensation de confort est fonction de tous les éléments suivants : la température de l'air, la température des parois, les couleurs des parois, la vitesse de l'air, l'humidité de l'air, l'effusivité thermique des matériaux, notre métabolisme. Ainsi il est possible d'avoir une sensation de confort dans un local chauffé à 16 degrés et une sensation d'inconfort dans un local chauffé à 22 degrés. La conception bioclimatique se résume à une bonne conception alliée à une bonne connaissance des matériaux. Vous comprendrez facilement pourquoi on se sent toujours bien dans une maison en panneaux de bois massif : pas d'effet de parois froides, pas de courants d'air, matériaux peu effusifs, grande capacité de régulation hygrométrique des parois.

id+

  • Les logiciels de calculs thermiques sont décalés par rapport à la construction en bois massif, des études sérieuses ont démontré que les niveaux de consommation constatés sont 30 à 40 % plus faibles que les estimations par les calculs.

Les énergies qui nous entourent

La démarche est de construire avec l'aide des énergies qui nous entourent. Celles qui nous sont utiles sont thermiques, lumineuses et acoustiques. Comment les intégrer dans un projet de construction ? En matière d'énergie, il faut réfléchir en termes de transmission, d'absorption et de réflexion. A partir de cela, on aborde une démarche chronologique de la conception bioclimatique. On va d'abord s'intéresser au climat local, puis au terrain, et enfin à l'architecture. On intègre à ces données, deux paramètres fondamentaux : la performance énergétique souhaitée et le budget dont on dispose.

Les acteurs principaux

Les deux acteurs principaux liés au climat sont la lumière naturelle et la chaleur du soleil. Les points particuliers étudiés sont le solaire passif, l'étanchéité à l'air, la maîtrise de la ventilation, les parois respirantes, le déphasage, l'inertie thermique, l'isolation par l'extérieur. Le choix des matériaux, composants et matériels dépend des choix précédents. L'utilisation de systèmes de production d'énergies renouvelables est fonction du niveau de performance du projet. Une maison passive, le modèle de construction allemand le plus évolué, n'a pas besoin de système de chauffage traditionnel (15kWh/M2/an maximum pour le chauffage).

Les éléments importants pris en compte lors de la conception

L'implantation

On s'assure d'une orientation optimum, de la protection des vents dominants, des masques solaires, des pollutions électriques (lignes à haute tension), des vues sur l'extérieur (marier ouvertures sur le paysage tout en gardant une intimité vis-à-vis du voisinage).

L'architecture

On cherche toujours à lier esthétique, surfaces déperditives minimum, volumes tampons au nord, emplacement des lieux de vie en fonction de la course du soleil, apports solaires passifs (la serre), protections solaires estivales(naturelles ou rapportées)...

L'isolation thermique

Elle est renforcée, de manière à limiter les déperditions, avec jusqu'à 40 cm d'isolation pour toutes les parois (murs, sol, toiture), donc un coefficient U jusqu'à 0,1 ( R 10). L'isolation par l'extérieur permet une plus forte inertie du bâtiment, une suppression de tous les ponts thermiques, une meilleure étanchéité à l'air, l'absence de parois froides, une structure à l'abri des intempéries... C'est à se demander pourquoi en France on isole le plus souvent par l'intérieur. Les isolants denses sont plus performants que les isolants légers, ils contribuent de manière importante à l'inertie thermique et au déphasage. Ce dont nous allons parler page suivante.

Résumé

Une maison bioclimatique réussie, c'est un condensé d'esthétique, de beaucoup de lumière naturelle, de confort, et d'économie à l'usage. Si elle est écologique (construite uniquement avec des matériaux naturels) s'y ajoute une composante forte pour la santé. Il y a souvent confusion sur le mot « bioclimatique », les lettres « bio » sont souvent assimilées à biologique, cela n'a rien à voir. Il est tout à fait possible de construire une maison bioclimatique avec des composants non sains. On bénéficie dans ce cas uniquement du confort, de la lumière naturelle, et des économies à l'usage. La plupart de nos concitoyens ne se sentent pas encore concernés par leur santé.

construction maison bioclimatique : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dossier spécial

Retrouvez notre dossier sur la maison bioclimatique sur Durable.com

écrit par Jean-Claude Tremsal

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Maison écolo

Message Réponses Dernier message
Quel matériau pour fenetre double vitrage?
de titimicola » Le 12/06/2012 à 07:07:48
10 de Alex18
Le 16/04/2014 à 01:45:10
Récupération des eaux pluviales
de eureka » Le 16/01/2013 à 04:14:32
9 de fpartasse
Le 08/10/2013 à 02:21:42
Construire sa maison écolo
de anthonydunord » Le 24/06/2011 à 12:56:53
8 de luciewebere
Le 09/10/2012 à 04:46:29
maison bioclimatique
de maisonrouge » Le 02/06/2009 à 06:52:58
7 de rossignol
Le 11/12/2009 à 02:51:05
chaudières à granulés ou chaudières à bois
de franck47 » Le 31/05/2012 à 09:18:36
7 de baptiste-chauffage
Le 06/05/2013 à 03:03:18