Traitement des eaux usées

0
| 0 avis

Traitement des eaux uséesLe traitement des eaux usées est lié à votre type d'installation septique. Il existe plusieurs possibilités, comme le champ dépuration, le traitement aérobie ou encore le système bio-réacteur à membrane.

Le champ d'épuration

Il vient en complément de la fosse septique. C'est un système constitué de plusieurs rangées de tuyaux perforés, enterrés sur votre propriété. Il fait office de grand lit de filtrage de l'eau issue de la fosse grâce aux bactéries présentes dans le sol. Comme son nom l'indique, le champ a pour but d'épurer l'eau. Sous et sur les tuyaux sont étendus 15 centimètres de pierre. De cette façon, on s'assure une bonne infiltration de l'eau. La superficie du champ est basée sur le nombre d'occupants de la maison. Tous les installateurs de champ d'épuration doivent garantir leurs systèmes au moins cinq ans.

Le traitement aérobie

Lorsque la place, le sol ou le niveau de la nappe phréatique ne le permettent pas, il reste la solution du traitement aérobie, éprouvée aux Etats-Unis depuis les années 70 en raison de la friabilité du sol dans de nombreuses régions. Les eaux usées sont mieux traitées grâce à ce système par rapport à une fosse septique classique. Le traitement aérobie se compose de trois éléments :

  • un bassin de décantation (la fosse septique),
  • un système de traitement par injection de bulles d'air (donc d'oxygène) dans les eaux usées,
  • un dispositif de dispersion (un mini champ d'épuration).

Les matières organiques sont décomposées plus rapidement grâce à une pompe à air ou un ventilateur qui alimente les micro-organismes en oxygène. Ceux-ci détruisent les matières présentes dans le bas de rétention. Après avoir été traitée une première fois et éliminée de ses premiers déchets, l'eau est acheminée vers le dispositif de dispersion. Le fonctionnement de ce dernier est similaire à celui d'un champ d'épuration.

Le problème de l'entretien

Certaines autorités locales hésitent à autoriser ces installations à cause des problèmes causés par un entretien inadéquat. Bien souvent, elles exigent l'intervention d'une entreprise spécialisée pour procéder à l'entretien afin de se prémunir un maximum des défaillances qui pourraient subvenir dans le cas d'un entretien mal effectué pollution des nappes phréatiques notamment).

Le système bio-réacteur à membrane

Il s'agit d'une installation d'épuration réalisant en continu les fonctions suivantes :

  • l'épuration des eaux usées dans la partie bio-réacteur par dégradation biologique de la pollution,
  • la séparation ou filtration de l'eau et ses impuretés (les boues) dans le bloc membrane.

Cette technique confère à l'eau traitée une propreté inégalée par d'autres installations pour le moment (en 2010) mais reste l'apanage des industriels, contraints de trouver des solutions face au coût que représente le traitement des eaux usées. L'eau peut être réutilisée pour différents usages, hormis la consommation humaine.

Une citerne à la place d'une fosse septique

S'il vous est impossible d'aménager un champ d'épuration à cause des dimensions de votre terrain, vous pouvez envisager l'installation d'une citerne. Attention, toutes les municipalités ne le permettent pas. La citerne a pour seule fonction d'emmagasiner les eaux usées, après quoi elle est vidée. Les matières solides et l'eau sont ensuite séparées. Le liquide est transporté par camion vers une station d'épuration. Les déchets sont acheminés dans une station dédiée à leur traitement.
L'installation d'une citerne implique généralement la signature d'un contrat permanent avec une société spécialisée dans le transport, le pompage et le nettoyage de citerne. Pour éviter le débordement de la cuve, une alarme se déclenche lorsque la citerne est pratiquement remplie.

Sources : schl.ca, trs-online, sanicurage
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !