Traçage au laser: exemples d'utilisations

0
| 0 avis
Traçage au laser
Tous les amoureux du bois auront remarqué que les optiques laser sont légion en ce qui concerne le positionnement des pièces depuis de simples sources génératrices d’une ligne comme celle que nous allons décrire, jusqu’à de plus complexes, capables de générer des gabarits à l’échelle 1/1, caractères alpha-numériques inclus.
outils : Obtenez gratuitement des devis !

Scie circulaire : la Fig. 14 montre quelques exemples d'usage courant :

Fig14Zoom

a - affranchissement de l'extrémité d'une planche reconstituée par collage. Plus besoin de faire un tracé préalable ou de pencher le regard au niveau de la table pour voir où la coupe va passer puisque le trait rouge nous renseigne d'emblée.

b - les coupes sous tous les angles sont possibles d'après le tracé lui-même, avec un contrôle visuel permanent du bon positionnement de la pièce. Les coupes répétitives sur chariot, que l'on effectuait auparavant en « aveugle » ou plus exactement en faisant confiance aux accessoires de la machine, sont désormais confirmées par la ligne rouge. Le moindre décalage angulaire ou sur la longueur (bois cintré, mal calé, etc.) est tout de suite identifié.

c - le travail à la volée, sans être pour autant précis, devient beaucoup moins aléatoire.

Fig15Zoom

Toupie : la Fig. 15 montre un assemblage dit « à l'ancienne », encore très pratiqué, et pour lequel un outil spécifique a été développé, le porte-outils chanfrein à 45°.

Cette technique est délicate à mettre en œuvre, faute de référence physique possible dans le plan latéral (guide ou butée). De nombreuses passes d'essai sont nécessaires et l'obtention d'un travail convenable tient de la prouesse.

Avec notre ligne laser, qui permet de travailler très précisément d'après tracé, l'affaire est conclue. Encore faut-il, une fois la profondeur P de l'empreinte d'usinage déterminée après passes d'essai (réglage en hauteur de l'arbre), reporter précisément la trace d'usinage sur les extrémités de la table (Fig. 16) comme nous l'avions fait pour la scie circulaire. Les repères ne seront pas gravés cette fois sur la table, mais sur des étiquettes autocollantes puisqu'ils ne sont valides que le temps d'une réalisation ponctuelle.

fig16Zoom   Fig17Zoom

Traçages, repérages : la Fig.17 illustre la capacité du faisceau laser à épouser la forme d'une moulure sous un angle quelconque. Cette propriété peut être mise à profit pour tracer ou repérer tout ou partie d'un profil, en vue de réaliser des raccordements de moulures spécifiques. Les ébénistes chevronnés sauront en tirer parti.

Pour aller plus loin...

Téléchargez la fiche brico !

outils : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

écrit par Roger Pillot, Le Bouvet