Trait laser: Observations et implantations

0
| 0 avis
Traçage au laser
Tous les amoureux du bois auront remarqué que les optiques laser sont légion en ce qui concerne le positionnement des pièces depuis de simples sources génératrices d’une ligne comme celle que nous allons décrire, jusqu’à de plus complexes, capables de générer des gabarits à l’échelle 1/1, caractères alpha-numériques inclus.
outils : Obtenez gratuitement des devis !

Le trait laser : le trait est fin, d'une épaisseur de l'ordre d'1 mm, parfaitement mesurable sur les graduations d'un mètre à ruban. Il est très homogène en largeur et en intensité sur l'ensemble du parcours, même au-delà des deux mètres annoncés par le fabricant. En l'observant de près, il ressemble à une sorte de lave en fusion, constituée d'une multitude de petits points rouges mobiles et scintillants, d'une grande intensité lumineuse. En orientant la source de différentes façons, on s'aperçoit qu'il est préférable de ne pas la disposer à l'aplomb de la machine, l'intensité du trait en réflexion directe étant trop vive, mais en retrait pour obtenir une vision en réflexion indirecte, beaucoup plus adaptée. L'impact lumineux est très bon sur la fonte, l'acier et le bois, sans générer de dispersion. Un trait de crayon ordinaire contraste parfaitement avec la ligne laser comme s'il venait s'y superposer. La visibilité est donc excellente et adaptée à notre domaine d'application.

Fig5Zoom

La précision : une ligne de 1 mm peut sembler a priori bien large pour nous autres, amateurs du « pouillème » de millimètre, mais avons-nous jamais mesuré la largeur d'un trait de crayon fin ?

Grâce au laser, nous allons pouvoir faire le point sur la question et constater par comparaison qu'un trait de crayon fin est de l'ordre de 0,3 mm. La Fig. 5 montre la superposition des deux et la facilité avec laquelle notre œil va apprécier le meilleur centrage possible.

On peut annoncer, sans crainte de se tromper, que le calage du tracé sur la ligne rouge se fait en toute simplicité avec une précision de l'ordre de 0,2 mm. L'auteur qui vous parle, dubitatif avant l'achat de ce petit bijou, est maintenant affirmatif dans son propos !


Implantation

Fig6Zoom

Les Photo 6 et Fig. 7 montrent une implantation-type qui donne toute satisfaction. La source est placée à une certaine hauteur, en retrait de la machine d'une certaine distance. En fait, la hauteur choisie (ici 2,03 m) est telle qu'elle ne doit pas gêner les déplacements de l'opérateur ou des machines hautes montées sur roulettes, susceptibles d'être déplacées, comme une scie à ruban ou un groupe d'aspiration. Le retrait par rapport à la lame (ici 1,25 m) obéit à plusieurs impératifs : permettre à la ligne laser d'atteindre la table au-devant de la lame sans être gênée outre mesure par l'ombre portée du protecteur, et procurer une vision en réflexion indirecte satisfaisante (flèche vers le visage du personnage).  La source est posée sur une tablette suspendue assez large pour couvrir l'espace occupé par les machines. Elle est solidement fixée au plafond pour la stabilité optique d'une part, mais aussi pour supporter une éventuelle planche prolongatrice transversale d'autre part, au cas où il serait nécessaire de déporter la source laser de façon importante pour une autre application.

Fig7Zoom

Quatre pieds métalliques chevillés dans le plafond en béton de votre garage feront l'affaire, la suspension triangulée des figures précédentes ne s'expliquant que par la présence d'un plafond suspendu (ce qui n'est d'ailleurs pas idéal en matière de stabilité). La surface de la tablette doit être bien lisse pour faciliter le positionnement de la platine. Une plaque de récupération en stratifié ou mélaminé fera l'affaire. Prévoyez des essais préalables en fonction de votre local, de vos machines et de votre source laser pour trouver le compromis le mieux adapté. Le raccordement électrique n'appelle pas de commentaire particulier si ce n'est qu'il est préférable de prévoir un contacteur de tableau spécifique plutôt qu'un interrupteur fixé à même la tablette et dont la mise en œuvre serait susceptible d'entraîner un déplacement de l'optique.

Pour aller plus loin...

Téléchargez la fiche brico !

outils : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

écrit par Roger Pillot, Le Bouvet