Perçage du bois: trucs et conseils pratiques

0
| 1 avis
Le perçage du bois
Le perçage est une opération des plus banales dans l’esprit d’un large public, sans qu’il y ait besoin d’explication particulière, comme si cela tombait sous le sens. Ce phénomène s’explique par le succès du matériel électroportatif dont la perceuse fut une pionnière et qui, aujourd’hui encore, détient le record des ventes.
perçage : Obtenez gratuitement des devis !

A - Pointage des pièces

Avant-trouZoom

Tout perçage implique de pointer le bois. Il s'agit d'un petit logement conique destiné à la pointe de centrage ou à la vis d'avance. Une pointe de marquage effilée pique le centre avec précision sur tout type de bois tandis que le mouvement de rotation du manche écarte les fibres de la valeur de l'avant-trou désiré (Fig. 35).

B - Début de perçage

Toujours pénétrer lentement pendant les premiers millimètres pour que l'outil se position ne correctement dans la pièce sans vibrer ni se dévoyer.

C - Perçage de petits carrelets sur le tour

La saisie en compression des flancs du carrelet dans un mandrin à quatre mors longs évite qu'il se fende sous la pression de perçage, en particulier avec des forets à métaux. Le conseil précédent prend toute sa valeur de même qu'une vitesse de rotation lente (600 trs/min) et un débourrage fréquent pour limiter les risques de fissuration du bois par échauffement.

D - Aspiration des copeaux

Perçage avec mèche ForstnerZoom

Le foisonnement des copeaux est important en perçage et encombre très vite la table de travail. La buse d'un aspirateur bidon placée en captage à la source est une réponse efficace comme en témoigne la Fig. 36.

E - Lubrification - débourrage

La remontée des copeaux est facilitée en paraffinant de temps à autre avec une bougie le tranchant de la mèche. Ceci se fait à l'arrêt bien sûr, la température de la mèche suffisant à la dispersion du produit. On peut aussi pulvériser sur l'hélice un produit de glisse pour table de machine à bois. Ces procédés sont déconseillés s'il est prévu un collage à cet emplacement. Malgré la lubrification, le débourrage est nécessaire en fonction de la profondeur de perçage et de la nature du bois. Si une mèche à spirale ou Forstner est complètement désengagée du perçage, sa réintroduction se fait machine à l'arrêt pour éviter d'accrocher les bords du trou avec les traçoirs.

F - Perçage étagé

Pour la même raison, les perçages étagés se font en commençant depuis les gros diamètres en allant vers les plus petits, la mèche qui succède bénéficiant du trou de centrage précédent.

G - Perçage sans éclat 

MartyrsZoom

La mise en place d'un martyr sous la pièce, qui est impérative pour déboucher proprement, peut être doublée par un second en face supérieure. On a la garantie de pénétrer et de déboucher sans éclat quel que soit le type de mèche et son inclinaison. Notons que les martyrs ne sont efficaces qu'à condition d'être bien plaqués contre les faces (Fig. 37).

H - Perçage long

La réussite d'un tel perçage obéit à trois conditions : le bon état de la mèche (affûtage - géométrie - état de la queue), son parfait guidage, et la qualité du bois dont les fibres doivent être aussi droites que possible.Avec perceuse électroportative : la Fig. 38 montre un montage satisfaisant pour percer un carrelet de sapin de 40 cm de long, ici avec une mèche à spirale de 13 mm. La pièce est prise en sandwich entre deux flasques qui servent de chemin de guidage à un coulisseau monté sur le nez de la perceuse. Tous les éléments sont corroyés, affranchis aux extrémités et tracés avec soin, avant d'être disposés de sorte que la mèche soit dans l'axe exact de la pièce. Les tracés circulaires réalisés sur la face débouchante permettent de juger du résultat. Deux essais successifs dans du sapin assez droit de fil montrent un décentrage du trou débouchant de 3 à 4 mm. Si le bois est en cause, la mèche l'est aussi. Sur tour à bois : la pièce est tenue très exactement dans l'axe du tour sur un berceau de forme adaptée qui coulisse sur le banc (Fig. 39). La mèche à spirale Ø 13mm de l'essai précédent est prise dans un mandrin à 3 mors, la tête de coupe engagée dans un avant trou de même diamètre préalablement réalisé avec une Forstner. Il suffit d'accompagner manuellement la pièce sur la mèche au rythme de sa progression, ici à 200 trs/min. On débourre aussi souvent que nécessaire, on lubrifie, et l'on prend son temps. Le perçage réalisé sur un carrelet de chêne très dur accuse cette fois un dévoiement de 6,5 mm, accentué par la structure du bois, alors que toutes les précautions ont été prises au niveau du guidage !

Perçage long avec perceuse guidéeZoom Perçage long sur tourZoom

  • Les fleurets sont spécifiques au tour. On les introduit généralement par la contre pointe creuse après avoir enlevé la pointe de centrage. Le guidage est essentiellement manuel et le fleuret, assez flexible, travaille en pression. Les résultats sont généralement suffisants pour les petits pieds de lampe mais peu probants pour les perçages très longs, avec le risque de rater une pièce. Les deux méthodes indiquées avec la mèche spirale, appliquée en préperçage des ébauches est plus sûre, le tournage de la pièce s'effectuant ensuite selon l'axe du perçage obtenu.
  • On peut en conclure que les perçages longs sont toujours sujets à caution malgré les précautions prises et mériteraient une analyse plus approfondie. On conçoit la nécessité de sélectionner la mèche la plus performante dont on dispose avant de percer une pièce d'un mètre de long par retournement !

I - Perçage à très petit diamètre

Perçages à petits diamètresZoom

En raison de la fragilité des forets d'un diamètre inférieur à 1 mm, il convient de présenter la pièce manuellement au foret sur la machine en stationnaire, et non l'inverse. L'avant-trou est réalisé avec une pointe effilée comme une aiguille à coudre. La Fig. 41 montre le perçage à Ø 0,7 mm de la tête d'une maquette de papillon pour y coller des antennes en fil laiton.

J - Maintien des petites pièces

Les très petites pièces sont difficiles à tenir en position lors du perçage en raison de leur forme ou de leur dimension réduite. Des accessoires spécifiques peuvent être conçus à l'image des deux exemples suivants :

  • Un petit réceptacle tourné, recouvert d'une garniture en caoutchouc antidérapante prélevée sur un doigt de gant ménager, permet de percer une petite sphère de bois décorative sans qu'elle se mette à tourner et sans la marquer (Fig. 42). Le liège convient aussi à cet usage.
  • Le deuxième accessoire est un presseur universel pour rondelles ou plaquettes de faible épaisseur (Fig. 43). L'exemple ici consiste à retoucher les trous fraisés d'une équerre avec un fraisoir. L'extrémité fourchue du presseur est engagée entre deux écrous de la tige filetée à la bonne hauteur tandis que la garniture en caoutchouc fait office de mâchoire antidérapante.

Support de perçageZoom Presseur manuelZoom

K - Perçages multiples

Recaler pièce sur étauZoom

En cas de perçages multiples sur une même pièce avec une perceuse à colonne (Fig. 44), il est plus rapide et plus précis de jouer sur le réglage latéral et la rotation du plateau pour recaler la pièce sous la mèche que de modifier à chaque fois la position de l'étau.

L - Entreposage des mèches et mandrins

Ne mettez pas ces outils en vrac n'importe où et n'importe comment au risque de les ébrécher ou de marquer un cône Morse. Comme les autres outils machines, entreposez-les individuellement dans leur emballage d'origine, tubes, fourreaux ou étuis de récupération parfaitement identifiables (Fig. 45). De même, un capuchon caoutchouté ou plastique sur l'extrémité tranchante d'une mèche spirale longue est tout indiqué.

Perçage long sans limite !
En reconstituant par collage une pièce rainurée au centre après dédoublement (Fig. 40), on obtient ainsi un « perçage » ultra long sans limite ! On tiendra compte du sens du fil du bois au délignage pour que le raccord soit invisible.

Pièce creuseZoom Emballages des outilsZoom

Conclusion

Certes les fraisoirs et autres outils annexes n'ont pas été abordés, mais il paraissait plus enrichissant de détailler les principes de coupe et l'affûtage des outils de perçage fondamentaux que de passer en revue les articles du commerce. Nul doute que Le Bouvet aura contribué à rajeunir votre collection de forets et mèches en tout genre pour faire « des trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous », sans pour autant devenir dingue !

Pour aller plus loin...

Téléchargez la fiche brico !

perçage : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
Gus Pieranile 05/12/2014
Bnjour, et merci pour cet article si didactique ! Je dois faire des perçages de 12-13 mm dans du bois cloué de part en part par des clous de 2mm, est-il possible de les "traverser" avec le même foret ? Merci !
écrit par Roger Pillot, Le Bouvet