La chaleur douce

0
| 0 avis
Conseils pour bien choisir son radiateur à inertie
Le produit idéal est celui qui répond à tous vos besoins sans négliger vos goûts. Débusquer le parfait radiateur à inertie n'est pas si compliqué. Un peu de rigueur, beaucoup de bon sens et quelques astuces. Suivez-le guide.
radiateur : Obtenez gratuitement des devis !

Réponse aux inconvénients du chauffage électrique ?

Sur internet ou directement auprès des professionnels, si vous êtes en quête d'un nouveau système de chauffage, l'appellation «chaleur douce» ne vous aura pas échappés.

Les atouts mis en avant par ce terme sont généralement les suivants:

  • une chaleur à basse température émise continuellement
  • un taux de convection faible
  • l'absence de phénomènes nuisibles, tels que les pics de chaleur ou l'assèchement de l'air

Rien que du positif au niveau du confort et de la consommation, n'est-ce pas ? Méfiance cependant, car si pour certains l'appellation définit une technologie spécifique et innovante, selon la réglementation en vigueur, le label «chaleur douce» correspond au respect de certaines normes.

Des normes comme repères

Trois normes françaises (NF) s'échelonnent de A à C afin de classer les performances des systèmes de chauffage. Les appareils de catégorie A et B fournissent une qualité de chaleur et un rendement médiocres. Nous les déconseillons.

La mention de chaleur douce peut être légalement appliquée à tous les chauffages de catégorie C. Pour satisfaire à cette norme, les radiateurs doivent répondre aux critères suivants : la stabilité de la température, son homogénéité, une régulation précise grâce à un thermostat réagissant au 1/10° de degré, et un corps de chauffe dont la température de surface n'excède pas les 70°C.

Référent de confiance, la norme C a toutefois pour défaut de regrouper des technologies aussi diverses que les radiateurs à inertie ou les panneaux infrarouges.

Quand l'inertie rencontre la chaleur douce

Au delà de cette norme à laquelle tous les radiateurs à inertie souscrivent, les marques utilisent parfois la mention «chaleur douce» pour désigner une amélioration de leurs modèles par un procédé ingénieux.

A la conception typique des radiateurs à inertie, une seconde résistance est ajoutée, indépendante du cœur de chauffe réfractaire. Sa vocation ? Entrer directement en contact avec la façade du radiateur afin de produire une chaleur immédiate. Le résultat ? Un système de chauffage qui possède tous les avantages de l'inertie, tout en faisant fi du temps nécessaire à l'accumulation de l'énergie. L'inertie donc, mais sans l'attente.

Vous êtes séduit ? N'oubliez pas de demander à votre chauffagiste ce qu'il entend par chaleur douce au moment du devis.

Des idées pour votre radiateur
radiateur : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !