Techniques de constructions écolos

0
| 0 avis
Maison en Paille
De la maison en bois, à la construction en paille, découvrez de nombreuses techniques ainsi que toutes les informations pour leurs mises en œuvre. Retrouvez également nos informations pour mener à bien votre projet et profiter de votre construction au plus vite.
maison en paille : Obtenez gratuitement des devis !

Nous allons aborder ici trois techniques, de la moins conseillée, à la plus recommandable (à notre sens). De nombreuses variantes sont possibles.

Technique « Nebraska »

Technique NebraskaZoom

La technique la plus rustique consiste à utiliser les bottes de paille comme gros blocs de construction assurant à la fois le matériau porteur et l'élément isolant. Dans la littérature, vous la retrouvez sous l'appellation « Nebraska » dûe à son origine géographique. Les bottes sont prises en sandwich entre les fondations et la toiture par des tiges filetées. Elles sont directement enduites de chaux à l'extérieur et de terre à l'intérieur. Ce procédé très simple et très peu coûteux limite également la surface des ouvertures pour garder la stabilité de l'édifice.

id+

  • Notre avis : Ce procédé nécessite le choix d'un mode de construction aux antipodes des standards de notre société industralisée et ne sera pas plus détaillé ici.

Technique « Montholier »

Technique MontholierZoom

La méthode utilisée dans le village de Montholier (Jura), utilise une construction à ossature bois. A l'instar d'études menées en Autriche, il s'agit d'un projet de recherche démarré en 2003 et chargé d'évaluer les propriétés de la paille (économies d'énergie, confort d'habitation). Il est notamment mené par le ministère de l'Equipement, le conseil régional, le conseil général, l'Ademe, et le Fonds européen de développement régional. Un rapport d'études préliminaire est disponible sur www.econologie.com.

Les bottes de paille sont posées avec les fibres horizontales et débordent de l'ossature tant du côté intérieur que du côté extérieur (illustration à droite). Un mortier de chanvre permet de combler les vides entre les bottes.

Pour permettre une bonne évacuation de la vapeur d'eau (impératif pour éviter le pourissement de la paille), l'enduit intérieur doit être légèrement moins perméable à la vapeur d'eau que l'enduit extérieur. Ainsi, l'enduit intérieur est réalisé deux couches en chaux hydraulique tandis que l'enduit extérieur sera réalisé en chaux aérienne. Il est possible de réaliser des décors intérieurs peints ou papiétés en ajoutant un enduit plâtre.

Afin de bien protéger la paille de la pluie, l'enduit extérieur doit être réalisé de manière irréprochable, à savoir en trois couches réalisées avec des sables de granulométrie différentes (de plus en plus fin en allant de la 1ère couche vers la couche de finition), ceci afin de repousser l'eau vers l'extérieur par effet de capillarité.

id+

  • Notre avis : ce procédé est pénalisé par le coût de réalisation des enduits, la technique de la chaux n'étant maintenant plus maîtrisée que par des experts ou des compagnons. Malgré le faible coût de la paille, la durée d'exécution et le prix de revient des murs finis (si l'on fait tout faire) est comparable à celui d'une maison à briques à alvéoles. Cela va donc à l'opposé du but recherché.Par ailleurs, les enduits appliqués directement sur les bottes demeurent fragiles et supportent mal les impacts.

Enfin, la mise en oeuvre des bottes avec les fibres posées horizontalement nécessite de les recouper à la scie circulaire dans leur largeur (pour ramener l'épaisseur du mur à 35 40 cm), tandis que leur performance thermique est en retrait par rapport aux fibres mises verticalement.

Technique « Autrichienne »

technique autrichienneZoom

Le gouvernement Autrichien s'est penché sur la technique de contruction paille bien avant les autorités françaises.
Un rapport extrêmement détaillé, sous l'égide des Bundesministeriums für Verkehr Innovation und Technologie et Österreichisches Institut für Baubiologie und ökologie figure sur www.baubiologie.at (ce texte est cependant réservé aux lecteurs maîtrisant la langue de Göthe).

De nombreuses variantes de construction ont été testées de manière approfondie mais celle qui se démarque utilise des panneaux pour le décor tant du côté intérieur (plaque de plâtre) que du côté extérieur (panneau pare-pluie de fibres de bois).

La photo ci-contre montre, dans sa phase de construction, la maison illustrée en haut de cette page.

id+

  • Notre avis : Cette technique « Autrichienne » possède selon nous une longueur d'avance. Le montage se fait à sec, et l'on retrouve des temps d'exécution réduits comme pour les maisons ossature bois classiques. Vous pouvez facilement vous réserver les travaux de la pose du pare-pluie (monté sur l'ossature à l'aide de simples agrafes) et bien sûr des bottes de paille, de préférence après la pose du pare-pluie. Aucune expertise n'est nécessaire pour ces réalisations et le montage est bien plus rapide. Attention cependant à conserver un décor extérieur perméable à la vapeur d'eau tel un crépi à la chaux, enduit respirant ou bien un bardage bois.

Les informations détaillées de cette technique sont données dans notre page suivante.

maison en paille : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !