Les risques dans la maison

0
| 1 avis
Les risques dans la maison
Les accidents domestiques sont la première cause de mortalité infantile. Pourtant, la plupart peuvent être facilement évités. On recense notamment plusieurs familles de risques : l’étouffement, la noyade, les chutes, les intoxications...
sécurité : Obtenez gratuitement des devis !

On recense donc plusieurs familles de risques : l'étouffement, la noyade, les chutes, les intoxications, les brûlures, l'électrocution, les incendies et les risques de bricolage. Tout ce qui impose une vigilance de tous les instants dans nos maisons.

Exemple, vingt centimètres d'eau seulement suffisent à un jeune enfant pour se noyer. Une simple baignoire, un bassin, une mare ou une piscine peuvent donc se révéler être de vrais endroits à risques. Les chutes sont quant à elles responsables de la plus grande majorité des accidents. Elles sont occasionnées par un sol glissant ou mouillé, par des tapis, les escaliers... Les chutes d'une fenêtre sont bien plus rares mais les plus dangereuses. Autres risques, les intoxications, généralement dues à l'ingestion de produits toxiques comme les produits ménagers ou de bricolages. La majeure partie de ces accidents peut être écartée en suivant quelques règles simples. Tour de la maison.

Pièce par pièce

  • Dans la cuisine

Tout d'abord la cuisine où 25% des accidents domestiques s'y déroulent. Pour éloigner le moindre risque, pensez à ranger tous les ustensiles tranchants en hauteur ou hors de portée des enfants et à placer les produits ménagers sous clé ou dans un placard bloqué par des « bloc-portes ». Surveillez vos plaques de cuisson et vos casseroles pour éviter tout risque de brûlure. Vous pouvez aussi utiliser un mitigeur thermostatique, que vous placerez sur votre robinet et qui bloquera la température de l'eau à 38°.

  • Dans la salle de bains

Dans la salle de bains, placez tous les médicaments ou accessoires coupants dans une armoire à pharmacie inaccessible aux plus jeunes. De même, équipez votre salle de bains de bandes ou d'un tapis antidérapants pour le sol, la baignoire... Vous avez aussi la possibilité d'installer un dispositif anti-brûlure sur tous les robinets et éventuellement un protège robinet rembourré, pour qu'en cas de chute, l'enfant ne se blesse pas.

  • Dans le salon

Pour le salon, évitez les plantes et fleurs toxiques que l'enfant pourrait éventuellement ingérer. Placez là encore tous les objets qui peuvent se révéler dangeureux et que vos bambins se feront un plaisir de manipuler, de préférence dans des placards fermés. Pour finir, si vous disposez d'une cheminée, pensez à installer un kit de protection et à bien surveiller son accès. Environ deux cents enfants par an tombent d'une fenêtre en voulant « regarder » ce qu'il se passe dehors. Veillez à ce qu'il ne puisse se servir d'un meuble ou d'une chaise pour pouvoir accéder à la fenêtre (utilisez des entre bailleurs, des bloque fenêtres...) Les escaliers, haut lieu de risques, ne sont pas à oublier. Munissez-les d'une barrière au sommet et au pied.

  • Dans la chambre

La chambre est l'une des pièces où un enfant passe le plus de temps, il faut donc la sécuriser au maximum. En premier lieu achetez des meubles adaptés à son âge, par exemple, jusqu'à ses deux ans, votre enfant doit dormir dans un lit à barreaux. Veillez à ce qu'aucun meuble ne puisse constituer un danger pour les doigts de votre bambin. Enfin, fixez toutes les armoires ou étagères (ensembles ou sur la cloison) pour ne pas qu'elles puissent tomber et évitez les halogènes qui chauffent plus que d'autres lampes et constituent un risque potentiel.

  • Dehors

Le jardin fait partie intégrante de votre maison, ne le négligez pas ! Il nécessite, au même titre que le salon ou la cuisine, certaines précautions. Aucun outil, ou produit de bricolage ou de jardinage ne doivent être laissés à l'abandon. Fermez toujours bien votre portail pour éviter les dangers de la route. Et si vous possédez une piscine, un bassin ou n'importe quel point d'eau, respectez les normes de sécurité pour empêcher toute noyade (alarme, barrière, couverture,...).

Le danger de l'électricité

Certaines règles de sécurité sont surtout à respecter dans le domaine de l'électricité. Il existe deux types d'accidents provoqués par l'électricité : l'électrocution et l'électrisation. Le premier traverse le corps, dont le cœur, et provoque un arrêt cardiaque. Le second engendre des brûlures et des lésions graves sur le corps pouvant aller, dans les cas les plus dramatiques, jusqu'à défigurer un enfant. Des prises non sécurisées, des objets électriques branchés dans la salle de bain, des fils dénudés ou usés, et des rallonges électriques traînant par terre sont la cause de tels accidents. En ce sens, placez si possible les prises de courant de l'ensemble de la maison (intérieur et extérieur) en hauteur. Si vous ne pouvez pas les déplacer, équipez les de caches prises ou de prises à ellipse (difficile à forcer). Ne laissez ni multiprises, ni fils électriques par terre.

Pour terminer voici quelques dernières recommandations valables un peu partout dans votre demeure. Pour éviter les doigts coincés dans les portes, installez des amortisseurs en mousse. Equipez votre maison de détecteur de fumée pour prévenir un départ de feu et achetez un extincteur tous feux. Pour tout ce qui est meubles et équipements, achetez principalement ceux qui sont certifiés norme NF. Enfin, n'hésitez pas à responsabiliser vos enfants et à les informer sur les risques encourus. Toutefois, rien ne peut remplacer la vigilance des parents...

sécurité : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
calyxisle 16/10/2014
La surcharge et le court-circuit ne sont pas les deux seules causes de l’incendie électrique 250 000 sinistres incendies enregistrés par les assureurs, dont près de 30% d’origine électrique. 2/3 des logements de plus de 15 ans ne sont pas en sécurité électrique. 300 000 logements deviendraient dangereux chaque année. D’après des travaux réalisés par Calyxis, pôle d’expertise du risque, un phénomène peu connu jusqu’à ce jour est également à l’origine des départs de feu : les arcs électriques. Ils apparaissent dans les câbles endommagés et/ou faux-contacts (exemple : connexions desserrées) capables de faire apparaitre des flammes en quelques secondes, même avec un faible courant. Ces phénomènes ne sont pas détectables par les protections obligatoires actuelles (disjoncteurs et protection différentielle). Nos 3 conseils de prévention : 1) assurez-vous de la conformité de votre installation à la norme (disjoncteurs et interrupteurs différentiels adaptés) 2) surveillez attentivement vos câbles, rallonges et prises électriques. Remplacez immédiatement les prises cassées, rallonges détériorées et câbles vétustes. 3) Renseignez-vous quant à la possibilité de faire installer des détecteurs d’arcs électriques dans votre tableau. Association de Loi 1901 soutenue et financée par des collectivités publiques et des partenaires privés, Calyxis est un centre de ressources dédié à la prévention des risques à la personne à destination du grand public, des industriels et des instances gouvernementales.