Sécurité en entreprise : le matériel nécessaire

0
| 0 avis
Sécurité en entreprise : le matériel nécessaire
Les ouvriers du BTP sont soumis à de forts risques de chutes et d’accidents. Pour pallier ce problème, de nombreux équipements sont désormais obligatoires, ainsi que des équipements spéciaux sur les chantiers. Zoom sur tous les moyens mis en place pour garantir la sécurité des employés du bâtiment.
sécurité : Obtenez gratuitement des devis !

Les ouvriers du BTP sont soumis à de forts risques de chutes et d’accidents. Pour pallier ce problème, de nombreux équipements sont désormais obligatoires, ainsi que des équipements spéciaux sur les chantiers. Zoom sur tous les moyens mis en place pour garantir la sécurité des employés du bâtiment.


Des risques importants sur le lieu du travail 

Selon une étude menée par Ameli, en 2018, le BTP représentait à lui seul 14% des accidents du travail et plus de 19% des accidents mortels, ce qui en fait l’un des secteurs les plus exposés aux risques. 1 salarié sur 18 serait ainsi victime d’un accident du travail tous les ans. Si ce chiffre est en constante baisse depuis des années, c’est parce que de plus en plus de mesures de sécurité encadrent le chantier et entendent protéger les ouvriers. Un dispositif qu’il est essentiel de conserver et de renforcer pour limiter les accidents.


Les EPI

Les équipements de protection individuelle, autrement appelés EPI, doivent protéger l’ensemble du corps de l’ouvrier. Pour cela, la tête est couverte par un casque ou, à minima, une casquette anti-heurt. Les mains doivent impérativement être équipées de gants pour protéger contre les dangers mécaniques, thermiques ou chimiques. Sur les chantiers avec des machines bruyantes et pouvant abîmer l'ouïe, on demandera également aux employés de porter des casques antibruit ou des bouchons d’oreille. Pour les yeux, les lunettes ou masques permettent d’éviter les projections, qu’il s’agisse d’étincelles, de vapeurs chimiques ou encore de liquides chauds. Côté chaussures, il faudra adapter la paire selon les risques : dérapage, perforation, chaleur du sol… 


D’autres équipements seront également obligatoires en fonction des dangers du chantier. Il est par ailleurs essentiel que tous les ouvriers soient sensibilisés à l’importance de bien porter ces EPI. Bien entendu, les équipements doivent être adaptés en fonction de la taille, de la nature du chantier et des risques auxquels les ouvriers sont exposés.


L’équipement sur le chantier

Sur le lieu de travail également, il revient au chef de chantier de mettre en place les conditions de sécurité nécessaires. Il est tout d’abord impératif de posséder une trousse de secours bien équipée en cas d’accident. Si le travail des employés se déroule majoritairement en hauteur et qu’ils doivent grimper des escaliers, même dans des conditions météorologiques défavorables, un nez de marche est absolument indispensable. Cela permet d’éviter de glisser sur le sol et de chuter. 


Côté signalétique, il est important de baliser le chantier pour éviter à tout prix que le public y accède. Pour cela, on retrouve divers moyens de signalisation : chevalets de signalisation, chaînes de balisage, cônes de signalisation, panneaux de signalisation, rubans enroulables, rubalise de chantier et balises lumineuses. Les zones dangereuses seront ainsi rendues visibles. Les barrières et les palissades sont également de mise, afin de délimiter le chantier et permettre aux employés de travailler tranquillement. Tout ce dispositif doit en fait respecter les règles HSE (hygiène, sécurité et environnement), qui entendent prévenir les risques professionnels et limiter l’impact de l’activité humaine sur l'environnement.

Des idées pour votre sécurité
sécurité : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !