Choisir le bon vitrage

3
| 1 avis
Choisir le bon vitrage
Bien choisir le type de vitrage qui va équiper vos fenêtres est primordial. Il s’agit autant de veiller à limiter la fuite des calories que de se soustraire aux décibels venant de l’extérieur ou d’éviter l’intrusion d’importuns.
fenêtre : Obtenez gratuitement des devis !

Sommaire de l'article

Economies d'énergies, silence, voire sécurité sont donc les mots d'ordre pour faire son choix.
Depuis 1996 avec l'établissement de la NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique), le particulier dispose d'un ensemble de produits verriers répondant à un niveau d'exigence toujours plus élevé en matière thermique et acoustique.

Limiter les pertes

Le verre qui sert pour le vitrage d'habitat est composé de 70% de silice, de différents oxydes, de soude (pour la fonte) et de chaux (pour la stabilisation). Des fenêtres mal isolantes, c'est 35% de pertes d'énergie ! C'est le coefficient U qui permet d'évaluer les transferts thermiques. Cette norme européenne de réglementation établit le flux de chaleur traversant 1m² de paroi pour une différence d'1° entre les deux faces. Plus le coefficient U est faible, meilleure est le niveau d'isolation. Un simple vitrage a un coefficient U de 6 W/ m² °C tandis qu'un double vitrage répond, aujourd'hui, à un coefficient U de 1 (contre 2.8 à sa création). 

Apparu dans les années 1970, dans le contexte du choc pétrolier, le double vitrage consiste à emprisonner une lame d'air déshydratée (ou un gaz) entre deux vitrages afin d'accroitre les performances isolantes. Un profilé aluminium servant d'intercalaire (ou un liant organique) est placé pour maintenir l'écart entre les deux vitres (standard : 4 mm / 16 / 4 mm). Dans les années 1990, le développement du double vitrage bas-émissif a permis d'accentuer la baisse du coefficient U. Cela consiste à placer sur une face du vitrage une microcouche de sels métalliques, invisible à l'œil nu, qui va également filtrer les UV. De plus, du gaz argon est injecté entre les deux vitrages ce qui permet un gain de 0.3 W/m²°C.

Aujourd'hui l'usage du double vitrage s'étant généralisé, une rénovation de fenêtres passe inévitablement par l'installation de double vitrage. Il existe un ensemble de techniques qui permette de remplacer un vitrage simple sans changer l'encadrement de fenêtres, par exemple en coupant le vitrage préexistant au ras du dormant pour y adapter les profilés alu, bois ou PVC du double vitrage. Encadrés de profils, les vitrages sont livrés sur mesure aux dimensions de votre fenêtre, il ne reste plus qu'à les fixer (par vissage en général) après s'être assuré que les joints d'étanchéité entre ouvrants et dormants sont satisfaisants.

Néanmoins, il faut savoir qu'un double vitrage a une durée de vie d'une quinzaine d'années environ (les garanties constructeurs sont en général de 10 ans). Le mastic d'étanchéité en vieillissant devient poreux et le dessicatif s'humidifie. Dès que vous observez que votre double vitrage s'embue, c'est qu'il faut le changer !

Ecrit par www.omesens.com

Des idées pour votre vitrage
fenêtre : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
Christophele 17/05/2013
Les premiers double-vitrages avaient des joints au plmob et ne présentaient aps ce problème de courte durée de vie.