Prix d'une véranda

0
| 0 avis
Prix d'une véranda
Dans une habitation, la véranda est un plus. Considérée comme une pièce supplémentaire, elle permet d’effectuer une plus-value intéressante à la revente et peut faire office au quotidien de salon, de salle à manger ou encore d’espace de jeux pour les enfants. Oui mais voilà : la construction d’une véranda, véritable extension de la maison, coûte relativement cher. Quelle option offre le meilleur rapport qualité-prix ? Pour y voir plus clair, Idées Maison a fait le récapitulatif des différents prix d’une véranda.

 

La véranda : ses atouts et caractéristiques

Avant d'estimer avec précision son prix, il faut comprendre par quoi se caractérise la véranda. Il s'agit en fait d'une extension à l'habitation, fermée et couverte. Elle peut être de PVC, bois, Aluminium ou encore d'acier et se décline en version standard, en kit ou encore en modèles rétractables. Les prix des vérandas eux aussi, sont fortement variables !

Zoom

Attention : il ne faut pas confondre véranda et pergola. Cette dernière est une structure extérieure non fermée, qui fait davantage office d'abri de jardin que d'extension.

Zoom

Les critères déterminant du prix d'une véranda

Le prix moyen d'une véranda est estimé à environ 15 000€ TTC. Mais celui-ci dépend avant tout de :

  • La superficie de la véranda (en m²). Plus la véranda est grande, plus sa construction est longue, donc onéreuse. Généralement, le prix moyen d'une véranda de 10m² est estimé à 10 000€.

  • Le type de vitrage choisi : classique, blindé, en verre feuilleté ou isolant...

  • Le matériau d'encadrement : PVC, aluminium, bois ?

  • Le type de porte : coulissante, classique, à galandage (les panneaux disparaissent dans une cloison)...

  • Le type de toiture : tuiles, ardoises, verre, plaques en polycarbonate ?

  • Le tarif de la construction, qui varie selon les professionnels.

Bien sûr, ces différents critères doivent être pris avec des pincettes. Par exemple, il est tout à fait possible de faire construire une véranda de 30m² pour un prix inférieur à une véranda de 20m², si celle-ci est faite d'un matériau plus abordable comme le PVC à la place de l'aluminium ou du bois. Aussi, certains facteurs tels que les conditions d'accessibilité au chantier ou le nivellement du sol peuvent complexifier les travaux et faire augmenter la facture.

Décryptons les prix moyens en fonction de chacun des critères énoncés.

Prix d'une véranda en fonction de son type

La véranda contemporaine a de multiples casquettes. Elle peut être classique, bioclimatique ou encore en kit ! Et, même dans sa version standard, la véranda se décline en une multitude de matériaux et de tailles différentes. Ainsi, il est très compliqué de savoir à quel prix s'attendre !

De suite, faisons justement le point sur les prix moyens pratiqués en fonction du type de véranda :

Type de véranda

Caractéristiques spéciales

Prix moyen pour une véranda de 10m²

Véranda kiosque

La véranda kiosque est construite à part de l'habitation

Entre 10 000 et 13 000€

Véranda victorienne

Ce type de véranda a une toiture en pente et plusieurs pans coupés. C'est la véranda traditionnelle par excellence.

Entre 9 000 et 12 000€

Véranda en kit

Cette véranda est fournie en pièces détachées préconçues en usine aux dimensions standard.

A partir de 7 000€

Véranda rétractable

Comme son nom l'indique, la véranda rétractable n'a pas de parois fixes et sa géométrie peut donc évoluer en fonction des saisons. C'est l'alternative idéale entre la pergola et la véranda traditionnelle.

A partir de 15 000€

Véranda bioclimatique

Elle fournit une chaleur confortable été comme hiver grâce à un système mécanique de redistribution de la chaleur. L'isolation thermique et phonique sont renforcées.

Entre 15 000 et 20 000€

Il est également possible de construire une véranda sur-mesure dont la taille et la forme varient selon les préférences personnelles. En moyenne, il faudra alors compter 30% supplémentaires sur la facture totale.

 


Les garanties qualité des vérandas


Quel que soit le modèle de véranda sélectionné,  il s'agit d'un investissement sur le long terme. Aussi, il est bon de repérer certains critères de qualité : fabrication française, label vert, certification NF ou label Qualibat... Autant de points garantissant une véranda aux bonnes propriétés mécaniques.

 


Prix d'une véranda en fonction de ses matériaux

Il s'agit de l'un des critères essentiels de variation de prix d'une véranda.

L'encadrement

Matériau d'encadrement

Caractéristiques du matériau

Prix moyen par m²

PVCZoom

Le PVC est l'un des plus utilisés pour la construction de vérandas de petites tailles. Moins cher, il est assez résistant et ne demande presque pas d'entretien.


Néanmoins, il est sujet à déformation et marque facilement avec le temps : attention à ne pas lui imposer de lourdes charges comme de grandes baies vitrées double vitrage. Le modèle d'entrée de gamme n'est pas conseillé.

Environ 450€ / m²


AluminiumZoom

Ce matériau est très léger et a une excellente durée de vie.


Résistant, il peut tout à fait supporter le poids de grandes constructions (plus de 20m²) et de vastes baies vitrées.


C'est aussi l'un des matériaux les plus designs, qui peut être laqué ou peint pour une personnalisation à l'infini.

Entre 600 et 1 500€ / m²

Bois (red cedar, teck...)


Zoom

Très esthétique, le bois est résistant, bon isolant (thermique et phonique) et durable. Attention cependant à le choisir imputrescible (traité anti-humidité) au risque de devoir dépenser beaucoup d'énergie et d'argent en entretien par la suite.

Entre 1 000 et 1 750€ / m²

(peut aussi grimper jusqu'à 2 000€ dans le cas de bois exotiques)

Fer forgé


Zoom

L'atout principal du fer forgé est son esthétique.


Il est aussi 30% plus résistant que l'aluminium, et demande moins d'entretien que le bois. En revanche, il est sujet à la rouille et est très lourd. L'installation peut donc parfois être plus compliquée.


Dans tous les cas, le fer forgé est utilisé en sa qualité de matériau noble pour des vérandas traditionnelles ou ovales.

Environ 1 400€ / m² ( mais peut monter jusqu'à 2 500 à 3 000€ pour une véranda sur-mesure)

 


Ponts thermiques : attention à l'explosion de la facture énergétique !


Avant de choisir un matériau, il ne faut pas oublier de se renseigner sur les propriétés isolantes de chacun. L'aluminium par exemple, malgré ses atouts, est un assez mauvais isolant et doit être renforcé par un système de rupture de pont thermique. Il faut savoir que les ponts thermiques sont responsables de 5 à 30% des déperditions énergétiques d'une habitation. Sans un système pour pallier ce phénomène, la facture énergétique avec le temps risque de peser lourd dans la balance financière !

 


Pour choisir le matériau adéquat, il faut raisonner en termes esthétiques, mais pas seulement. Qualités isolantes du matériau, conditions climatiques de la région d'habitation... ces critères doivent être étudiés. Aussi, il ne faut pas oublier de consulter le P.L.U (Plan Local d'Urbanisme). Certains matériaux peuvent en effet être interdits par la commune.

Les vitrages

Les vitrages de la véranda constituent la majeure partie de la structure. De ce fait, le type de vitrage choisi ainsi que le nombre d'ouvertures a aussi un impact important sur le prix final de la véranda.

Type de vitrage

Caractéristiques

Prix moyen constaté

Vitrage synthétique (plexiglas)

Ce type de vitrage a l'avantage de s'adapter à tous types de structures grâce à sa souplesse et sa légèreté. Il se situe aussi parmi les moins chers du marché.

Environ 60€ / m²

Simple vitrage

De moins en moins utilisé, le simple vitrage ne dispose que d'une seule vitre et est donc peu isolant. Le prix du simple vitrage varie en fonction de son épaisseur.

Vitrage de 4 mm : 65€ / m²

Vitrage de 5 mm : 75€ / m²

Vitrage de 6 mm : 85€ / m²

Double vitrage

Le double vitrage est constitué de deux vitres d'environ 4mm d'épaisseur et d'un espace de 16mm entre les deux (d'où son nom 4/16/4). Il est environ 40% plus isolant que le simple vitrage traditionnel.

Entre 100 et 150€ / m²

Double vitrage à isolation thermique renforcée (ITR)

Bien souvent, un gaz isolant est injecté entre les deux vitrages de sorte

Entre 150 et 200€ / m²

Double vitrage à isolation phonique renforcée

Ici, les vitrages sont qualifiés d'asymétriques et sont donc d'épaisseur différente : l'une de 10mm, l'autre de 4mm.  L'espace entre les deux vitres est moins important que pour le double vitrage traditionnel (6mm) mais rempli d'un gaz argon.

Entre 80 et 120€ / m²

Triple vitrage

Il est constitué de trois couches de verre ainsi que deux interstices remplis de gaz. De ce fait, il est environ 40% plus isolant qu'un double vitrage.


Malgré ses avantages, le triple vitrage n'est pas forcément conseillé pour la véranda : il ne permet pas à la chaleur et à la luminosité de rentrer autant qu'un double vitrage.

Entre 150 et 300€ / m²

Vitrage feuilleté (ou laminé)

En cas de casse, les morceaux de verre ne s'éparpillent pas et évitent donc les blessures.

Entre 200 et 400€ / m²

Vitrage autonettoyant

Un revêtement hydrophile et photocatalytique est posé sur la face extérieure du vitrage et permet la dissolution des poussières et des saletés qui se fixent sur la paroi.


Les derniers résidus de saleté sont retirés lors des pluies.

Environ 250€ / m²

Vitrage chauffant

Un câble électrique et une résistance sont installés entre les deux vitrages, permettant une diffusion de chaleur. L'espace entre les vitrages est aussi rempli de gaz isolant, de sorte d'empêcher que la chaleur générée ne s'échappe à l'extérieur.

Environ 800€ / m²

Il existe également d'autres types de vitrages comme le vitrage opacifiant (environ 500€ / m²) mais celui-ci n'est pas vraiment conseillé pour la véranda : il réduit légèrement la luminosité de la pièce.

Le toit

Bien souvent, on oublie de prendre en compte le prix du toit de la véranda. Celui-ci n'est pas forcément formé des mêmes matériaux que le reste de la structure. Voici quelques estimations tarifaires liées aux matériaux du toit de la véranda.

Matériau du toit

Caractéristiques

Prix moyen constaté

Panneaux alvéolaires


Zoom

Ce sont les plus répandus en termes de toiture. Ils sont en polycarbonate ou en méthacrylate et d'une épaisseur variable, comprise généralement entre 4 et 32 mm. Plus résistants que le verre, ces panneaux laissent passer la lumière dans la pièce.

Entre 15 et 35€ / m²

Vitrage


Zoom

Les vitrages sont peu résistants et salissants, mais ils sont particulièrement esthétiques et laissent passer la lumière.

Se référer au tableau précédent, selon le type de vitrage souhaité*

Tuiles Zoom


Ardoises


Zoom

Les tuiles / ardoises sont généralement sélectionnées pour leur esthétisme, de sorte que la véranda s'intègre parfaitement à l'environnement. Il peut aussi s'agir d'une obligation légale imposée par la Mairie.

Ardoises naturelles : entre 40 et 60€ / m²


Ardoises synthétiques : entre 15 et 30€ / m²


Tuiles canal : environ 35€ / m²

Prix des équipements d'une véranda

Stores, volets, panneaux solaires... il est envisageable d'agrémenter la véranda de ce genre d'équipements de sorte d'accroître le confort ou de limiter les déperditions énergétiques. Voici le prix estimatif de quelques-uns des équipements les plus courants :

Type d'équipement ou accessoire

Prix moyen constaté

Stores

Store manuel à enroulement : environ 45€

Volets

Volet manuel : à partir de 20€

Volet électrique : à partir de 150€

Eclairage extérieur

A partir de 25€ / pièce

Pose de panneaux solaires sur le toit

Entre 2 500 et 4 000€ selon surface (la pose est facilitée sur les toits en pente, donc moins chère)

Prix de l'installation d'une véranda par un professionnel

Le tarif d'un installateur de véranda oscille généralement autour de 25 à 50€ HT / heure. Le tarif horaire d'un maçon quant à lui s'échelonne entre 35 et 60€ HT / heure. Bien sûr, chaque artisan pratique ses propres tarifs et une comparaison des devis s'impose.

Il faut aussi garder à l'esprit que le recours à un architecte est obligatoire si la véranda porte à plus de 150m² la superficie totale de l'habitation. L'étude de projet par un architecte spécialisé revient généralement autour de 55€ / m². Par la suite, si vous souhaitez confier à l'architecte la gestion du chantier de construction, il vous en coûtera jusqu'à 10% du montant des travaux. Encore une dépense non négligeable, qu'il faut bien avoir en tête avant de se lancer.

Quelle que soit l'entreprise à laquelle vous faites appel, vérifier qu'elle bénéficie d'une garantie décennale est essentiel.

Les frais annexes liés à la construction d'une véranda

Il est facile d'oublier de prendre en compte les frais d'isolation, de chauffage ou d'entretien de la véranda. Pourtant, ceux-ci font aussi pencher la balance ! Voici ce à quoi il faut notamment prêter attention.

  • L'installation du système de chauffage et / ou de ventilation de la véranda. Est-il plus rentable d'installer des VMC, des entrées basses ou hautes destinées à la circulation de l'air ? Souhaitez-vous opter pour du chauffage au sol ?

  • Les travaux de plomberie dans le cas de l'installation d'un point d'eau, par exemple. Outre le prix d'acquisition des différents éléments, il faut compter un tarif horaire d'intervention d'environ 45€ HT.

  • Les travaux d'électricité nécessaires (le tarif horaire d'un électricien varie entre 25 et 55€ HT / heure).

  • Le coût d'entretien des matériaux. Le bois par exemple, nécessite un traitement à la lasure, l'application d'une résine anti-humidité. Quant au fer forgé, il doit être traité antirouille tous les 2 à 3 ans (produit antirouille spécial ou peinture polyester).

  • Le nettoyage des gouttières ou du toit de la structure, si vous faites appel à un professionnel pour ce faire.

 


L'impact de la véranda sur les taxes d'habitation et foncière


Lorsque la véranda a plus de 20m² d'emprise au sol, il est obligatoire d'effectuer une déclaration aux services fiscaux. Et oui : la véranda est considérée comme partie prenante de l'habitation. De ce fait, la taxe foncière et la taxe d'habitation doivent être réévaluées à la hausse. Le calcul prend notamment en compte la superficie de la véranda et les taux applicables en fonction de la commune de résidence. La majoration est bien souvent de l'ordre de plusieurs centaines d'euros annuels. Une exonération est possible dans les deux premières années suite à la construction.


A noter : la véranda est aussi assujettie à taxe locale d'équipement (TLE) par la commune, puisqu'il s'agit d'une structure fermée et couverte, d'une hauteur supérieure à 1m80 ! Là aussi, il faut se renseigner au cas par cas selon les règles de la commune (superficie x taux communal x valeur forfaitaire applicable).

 


Aides financières à la construction ou la rénovation d'une véranda

Malheureusement, la construction d'une véranda ne rend pas éligible à une quelconque aide financière ou crédit d'impôts. Voici toutefois ce qu'il faut savoir sur le sujet :

  • Lors de la construction de la véranda, une TVA de 20% est applicable. Néanmoins, un taux intermédiaire à 10% peut occasionnellement être appliqué dans le cas de petites vérandas (moins de 9m²), si la structure est construite sur une terrasse existante ou n'augmente pas de plus de 10% la superficie totale de l'habitation. Ce taux est valable pour l'installation d'une véranda dans une habitation de plus de deux ans, pour une réalisation effectuée par un professionnel.

  • Les travaux de rénovation d'une véranda existante en vue d'améliorer les performances énergétiques du logement peuvent faire bénéficier d'un CITE de 30% (Crédit d'Impôt pour la Transition énergétique).  Attention, ce crédit d'impôt est régi par un certain nombre de conditions dont le fait de faire réaliser les travaux par un artisan RGE.

Et voilà : à présent, les différents prix des vérandas ne sont plus un secret pour vous. Pour choisir la meilleure option, le plus simple reste de réaliser plusieurs devis et de comparer ensuite en tout état de cause.

Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !