Prix d'une pompe à chaleur géothermique

0
| 0 avis
Prix d'une pompe à chaleur géothermique
Les pompes à chaleur (PAC) géothermiques ont le vent en poupe : selon leur type, celles-ci permettent de réduire jusqu’à 60% les dépenses d’électricité de l’habitation et sont également écologiques. Elles rejettent en moyenne 55 g de CO2 / kWh d’énergie produite autrement dit 10 fois moins qu’une chaudière au gaz. L’investissement de départ en revanche, est très élevé. Comment évolue le prix d’une PAC géothermique ? Quel prix juste débourser pour l’installation de cette dernière ? Nous vous répondons dans ce guide tarifaire.

Pourquoi la PAC géothermique est-elle plus chère qu'une PAC aérothermique ?

 

Sur le même principe que la pompe à chaleur aérothermique, la pompe à chaleur géothermique puise les calories nécessaires au chauffage dans un environnement extérieur à l'habitation. Ici : le sol. Cette captation de calories peut s'effectuer via captage horizontal (le plus courant) ou vertical (le plus performant, adapté aux petites superficies de terrain). Un système de captage sur nappe peut également être envisagé.

La présence de capteurs dans le sol rend l'installation de la pompe à chaleur géothermique beaucoup plus onéreuse que pour un modèle utilisant l'aérothermie d'autant plus que ceux-ci sont très résistants (durée de vie jusqu'à 40 ans environ). Aussi, la puissance de cette dernière est plus élevée qu'une pompe traditionnelle : jusqu'à 30 kWh. Ainsi, une pompe à chaleur géothermique coûte rarement moins de 20 000 € pour un logement de 100 m² (équipements et installation incluse).

 

Zoom

 

Ci-dessous, retrouvez les prix moyens constatés pour l'installation d'une PAC géothermique en fonction de son mode de captage.

 

Type de captage

Comment cela fonctionne-t-il ?

Prix moyen constaté

Captage horizontal


Zoom

Ici, des capteurs recouverts de cuivre et de polyéthylène sont enterrés peu profondément dans le terrain : en moyenne entre 0,5 et 1  mètre.


La surface de captation quant à elle doit être très large : toute la surface du terrain la plupart du temps ou a minima 1,5 fois la surface habitable à chauffer (ou moins si elle ne sert que pour l'eau chaude). Les capteurs doivent être espacés d'environ 50 cm a minima.


Ce mode de captage est le plus courant et également le moins cher, puisque les capteurs sont peu profondément enterrés notamment.


Son coefficient de performance (COP) est généralement de 3. Il s'agit de la quantité de chaleur produite avec 1 kWh d'électricité consommée.


Attention : les capteurs horizontaux sont sujets au gel.

Entre 80 et 150 € / m² chauffé environ



Captage vertical


Zoom


Le captage vertical est plus performant que le captage horizontal : les sondes (et non capteurs) en forme de U sont enterrées en moyenne entre 70 et 100 m de profondeur dans des puits espacés d'environ 10 mètres.


Celles-ci permettent de chauffer plus de m² habitables en étant beaucoup moins nombreuses du fait de leur capacité d'absorption calorifique plus élevée (50 W / mètre foré).


La PAC en captage vertical a souvent un COP de 4.

Entre 145 et 190 € / m² chauffé environ

Captage sur nappe phréatique



Zoom

Ici, la PAC utilise les calories présentes dans l'eau d'une nappe peu profonde, située entre 10 et 50 mètres environ.


Le captage sur nappe phréatique peut être à un ou deux forage. Dans le premier cas, l'eau est rejetée après absorption des calories dans un plan d'eau. Le forage à deux puits comporte quant à lui un puit d'aspiration et un deuxième de restitution, par lequel l'eau regagne au contraire la nappe de laquelle elle provient. Ce deuxième système est bien évidemment plus cher, mais également plus écologique.


Le captage sur nappe phréatique est très performant puisque l'eau provenant de celles-ci se trouve toujours à température constante (environ 10 °C). La PAC en captage de nappe phréatique a COP de 5.

Entre 90 et 140 € / m² chauffé environ

 


PAC géothermique et économies énergétiques


Si la PAC géothermique est plus chère à l'achat pour les raisons citées, celle-ci vous permet de réaliser beaucoup plus d'économies sur le long terme. En règle générale, on estime qu'elle divise par 3 à 4 la facture d'électricité de l'habitation (1 kWh payé pour 3 kWh produits). Un avantage non négligeable ! Attention toutefois à ne pas sous-dimensionner la pompe à chaleur pour réaliser des économies à l'achat : la consommation électrique pour son fonctionnement augmenterait alors considérablement ! En fonctionnement optimal, une pompe à chaleur géothermique quel que soit son type est généralement rentabilisée entre 3 et 8 ans.

 


Pompes à chaleur géothermiques : les prix

 

Le type de forage est bien évidemment le critère le plus déterminant du prix d'une PAC, mais le modèle de cette dernière joue également un rôle essentiel. Familiarisez-vous avec les différents types existants et leur prix en parcourant le tableau ci-après.

 

PAC géothermique

Quelles spécificités ?

Prix moyen constaté

Sol / Sol (capteurs horizontaux)

Celle-ci fonctionne au moyen d'un fluide caloporteur circulant dans un circuit fermé entre les capteurs au sol et le système de chauffage central de l'habitation.

Entre 9 000 et 16 000 € environ

Sol / Eau ou "mixte"

(capteurs horizontaux)

Ici, le fluide caloporteur conduit les calories depuis les capteurs jusqu'à la pompe. Puis, ce fluide chauffe par contact l'eau de chauffage ou l'ECS. L'eau chaude est ensuite transférée aux différents émetteurs de l'habitation.


Ce modèle de PAC implique l'enfouissement un peu plus profond des capteurs horizontaux.

Entre 11 000 et 18 000 € environ

Eau glycolée / Eau (capteurs horizontaux)

Ce modèle de PAC géothermique est le seul à pouvoir fonctionner en mode rafraîchissement.


Ici, l'eau glycolée chargée de calories après la captation est envoyée directement dans le système de chauffage.

Cette PAC géothermique dispose d'un très bon rendement.

Entre 10 000 et 17 000 € en moyenne

Eau glycolée / Eau (capteurs verticaux)

Il s'agit du même principe à cela près que les capteurs sont cette fois-ci verticaux. La PAC Eau glycolée / Eau à double forage est bien évidemment plus chère.

Entre 15 000 et 23 000 € environ


Jusqu'à 185 € TTC / m² chauffé

Aussi : si vous souhaitez que la pompe à chaleur géothermique comporte également une fonction rafraîchissement, il faudra ajouter 10 à 20% au prix initial.

 

Prix de l'installation d'une PAC géothermique et de ses capteurs

 

En matière de pompe à chaleur géothermique, le coût de l'installation est extrêmement élevé et conditionne donc fortement le montant de la facture.

Les travaux consistent en la connexion de la PAC au système de chauffage de l'habitation. Mais le plus gros du chantier réside bien évidemment en l'installation des capteurs, horizontaux ou verticaux.

 

  • L'installation de capteurs horizontaux est moins chère mais il faut tout de même procéder au décapage de la couche de terre superficielle du terrain. Attention à la nature du sol : celui-ci doit être bien perméable aux eaux de pluie, sinon la régénération de la chaleur du sol ne serait pas optimale tout comme le chauffage de l'habitation. Des coûts supplémentaires s'ajoutent s'il faut creuser plus en profondeur.

  • L'installation de capteurs verticaux est bien plus chère du fait du matériel nécessaire au forage et du temps de création des puits. L'intervention d'une société spécialisée est nécessaire. Le prix dépend également de la nature du sol : en cas de sol friable, il faudra recouvrir d'autant plus les sondes pour les protéger.

Zoom

 

Bien souvent pour l'installation de la PAC, il faudra faire appel à un chauffagiste expert en géothermie. Le prix de la pose dépendamment des critères énoncés varie entre 3 000 et 10 000 €. A titre d'exemple, il faut compter 6 000 € de main d'oeuvre pour installer une pompe à chaleur géothermique d'un montant de 18 000 €.

Enfin, notons que d'autres types de travaux peuvent faire gonfler le prix d'installation d'une PAC géothermique : installation d'un plancher chauffant en sus par exemple. Il faut alors compter entre 45 et 75 € HT supplémentaires / m².

 

Quel entretien pour la PAC géothermique ?

 

Et oui : tout comme pour les chaudières, un entretien annuel par un professionnel est nécessaire si la pompe à chaleur contient plus de 2 kg de fluide frigorigène notamment. Le contrat d'entretien d'une PAC géothermique coûte souvent entre 150 et 350 € / an environ. Ce contrat n'est pas obligatoire pour tous les modèles mais il permet d'éviter d'avoir à débourser trop d'argent en réparations après quelques années.

Le désembouage de la PAC par exemple, (ou nettoyage à l'acide de la pompe à chaleur pour éliminer la saleté incrustée dans les tuyaux) coûte entre 500 et 1 500 € en moyenne. Aussi, la pompe à chaleur peut subir des fuites si les tuyaux s'abîment. Le prix de réparation d'une fuite est d'environ 80 €.

 

Note : il est important de réparer une fuite de PAC géothermique dès les premiers signes puisque les fluides transmettant la chaleur sont toxiques pour l'environnement.

Choisir une pompe à chaleur géothermique, c'est miser sur des économies d'énergie sur le long terme, ce qui en fait une solution adaptée même pour les foyers aux revenus modestes. Pour ce qui est du choix du modèle, celui-ci s'impose souvent de lui-même en fonction de la nature du sol ou de la superficie du terrain. Autrement, notez que le modèle à capteurs horizontaux est le plus répandu.

Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !