Prix d'une chaudière à condensation

0
| 0 avis
Prix d'une chaudière à condensation
La chaudière à condensation est de plus en plus utilisée puisqu’elle permet notamment de générer de jolies économies d’énergie sur le long terme. Oui mais voilà : l’investissement de départ, lui, est relativement élevé et il varie en fonction des modèles de chaudières. Alors quelle chaudière à condensation choisir, pour quel prix ? Idées Maison vous répond.

Comment fonctionne une chaudière à condensation ?

 

La chaudière à condensation peut être qualifiée de chaudière à pouvoir de chauffe renforcé. Elle pompe en effet la chaleur issue non seulement de la combustion mais également des fumées issues de cette dernière. Celles-ci sont en effet remplies de vapeur d'eau et de chaleur latente (jusqu'à 200 °C) ! La chaudière à condensation refroidit ces fumées en puisant leurs calories avant que celles-ci ne soient rejetées à l'extérieur de l'habitation.

 

Pour que le refroidissement opère, il faut que le "retour chauffage" ait une température faible, inférieure à 55°C (point de rosée, à partir duquel les fumées condensent) pour un modèle au gaz. Notons que l'installation d'une chaudière à condensation est donc plus indiquée si l'habitation dispose d'émetteurs de chaleur basse température pour une condensation optimale.

 

 


Attention aux émetteurs de chaleur !


L'installation d'une chaudière à condensation avec des émetteurs de forte chaleur (radiateurs traditionnels par exemple) peut engendrer des frais supplémentaires, puisque la condensation serait peu voire totalement inefficace et cela ne générerait aucune économie d'énergie. Il faudrait alors procéder au changement des émetteurs de chaleur voire installer du plancher chauffant : un investissement de plusieurs centaines ou milliers d'euros en sus dont on se passerait bien ! Pour l'installation d'un plancher chauffant, il faut compter entre 70 et 110 € / m² environ.

 


Avantages et prix d'une chaudière à condensation

 

Les avantages de la chaudière à condensation sont nombreux, c'est pourquoi elle collecte toujours plus de fans. En premier lieu, elle permet de réaliser de jolies économies d'énergie ! En utilisant moins de combustible (environ 30% de moins), celle-ci permet de générer des économies d'énergie de l'ordre de 15% par rapport à une chaudière traditionnelle. Son rendement, aussi, est particulièrement élevé : jusqu'à 105% !

 

Zoom

 

Le seul inconvénient de ce type de chaudière pourrait être son prix. Celui-ci est en effet relativement élevé, environ 30% de plus qu'une chaudière traditionnelle. Il faut compter en moyenne à partir de 4 000 € hors main d'oeuvre. Néanmoins, du fait des économies d'énergie réalisées sur le long terme et du bon rendement de la chaudière à condensation, on estime généralement cet investissement rentabilité après 6 ans.

 

Prix d'une chaudière à condensation selon son type

 

La chaudière à condensation peut fonctionner au gaz ou au fioul. Dépendamment de son type, son prix ne sera bien évidemment pas le même. Décryptons ensemble les prix généralement pratiqués pour ces chaudières.

 

La chaudière à condensation au gaz

 

La chaudière au gaz est sans conteste la plus répandue parmi les modèles à condensation. Son prix varie le plus souvent entre 3 000 et 7 000 € main d'oeuvre comprise, dépendamment de son type. En effet, la chaudière à condensation au gaz se décline en version simple service au sol ou en version murale. Aussi, certains types de chaudières à condensation au gaz sont dites "double service". Autrement dit, elles permettent de chauffer l'intérieur de l'habitation mais également de servir à la production d'eau chaude sanitaire (ECS).

 

Zoom

 

Qu'impliquent ces différents modes de fonctionnement ? Quel prix débourser pour ces modèles ? La réponse dans le tableau ci-après.

 

Type de chaudière à condensation gaz

Caractéristiques

Prix moyen main d'oeuvre comprise

Chaudière à condensation gaz au sol

Composée de fonte, d'acier ou encore de cuivre, cette chaudière est dite "à haute performance énergétique". Elle dispose d'un rendement de 100% et d'une durée de vie extrêmement longue d'environ 25 ans.


Son installation doit être réalisée au sous-sol de l'habitation ou dans un garage.


Le prix du kW de ce modèle est estimé à 265 € environ.

A partir de 4 000 € environ

Chaudière à condensation gaz au mur (ou murale)

Contrairement à son homologue au sol, la chaudière à condensation murale est très légère (environ 30 kg) puisque de dimensions réduites. Elle peut donc être installée en hauteur sur le mur, dans une cuisine ou une salle de bain par exemple.


Sa puissance néanmoins, est également plus faible. Là où une chaudière à condensation au sol chauffe une habitation entière, la puissance de ce modèle est rarement supérieure à 40 kW.


Le prix du kW de cette chaudière tourne autour de 180 €.

A partir de 3 000 € environ

Chaudière à condensation mixte

Ce modèle de chaudière mixte est bien évidemment plus onéreux que les modèles à simple service (uniquement chauffage). Il faut notamment procéder à l'installation en sus d'un ballon d'eau chaude ou d'un préparateur.

Environ 1 000 € supplémentaires pour cette fonction


Chaudière à condensation murale mixte à micro-accumulation : à partir de 4 000 € et à accumulation à partir de 5 400 € environ.

 

Ces chaudières quelles qu'elles soient peuvent être alimentées par plusieurs types de gaz : gaz naturel ou gaz propane (GPL). Le prix de ces combustibles varie également et fait évoluer la rentabilité de cet équipement sur le long terme. Le prix du kWh pour le gaz naturel est estimé à 8 centimes environ, contre le double pour du gaz propane. Néanmoins, le combustible gaz reste moins cher que le fioul.

 

La chaudière à condensation au fioul

 

Le prix d'une chaudière à condensation au fioul varie généralement entre 4 500 et 10 000 €, avec un prix moyen de 6 000 € : un prix qui est plus élevé que celui d'une chaudière à condensation au gaz. Aussi, le prix du kWh du fioul est plus élevé que celui du gaz naturel : environ 10 centimes.

 

Néanmoins, la chaudière à condensation au fioul a l'avantage de consommer environ 15 à 20% de fioul de moins par rapport à une chaudière fioul traditionnelle. Sa longévité tout comme son rendement sont très bons et équivalents à ceux de son homologue au gaz au sol.

 

Achat d'une chaudière à condensation : quelles aides disponibles ?

 

Auparavant, il existait un crédit d'impôt pour la transition énergétique de 30% (du prix des fournitures) pouvant être attribué sur les chaudières à condensation au gaz seulement. Mais cette aide a pris fin le 30 juin 2018. Il n'est donc plus possible d'en profiter ! Néanmoins, d'autres aides peuvent vous être utiles :

 

  • Les aides de l'Anah, qui peuvent financer jusqu'à 35% de l'installation d'une chaudière à condensation au gaz et jusqu'à 50% si le foyer dispose de revenus modestes.

  • La Prime Énergie, qui est reconduite jusqu'en 2020. Cette somme est reçue de la part des fournisseurs ou distributeurs d'énergie la plupart de temps sous forme de chèque de plusieurs centaines d'euros, dont le montant dépend directement des économies d'énergie que l'installation de la chaudière vous permettra de réaliser. Plus celles-ci sont importantes, plus la prime énergie l'est également. Notons que la prime énergie peut également être majorée dans le cas de foyer en situation très modeste ("Prime Énergie Plus").

  • Le prêt à taux zéro : idéal pour financer vos travaux sans avoir à payer d'intérêts supplémentaires. Ceux-ci sont pris en charge par l'Etat.

Prix de pose d'une chaudière à condensation

 

En matière de chaudière à condensation, la main d'oeuvre représente généralement 15% de la facture. Il ne faut donc pas négliger ce critère dans la prévision d'un budget ! En règle générale, on estime le budget à allouer à la main d'oeuvre entre 700 et 950 € environ, mais cela peut aller jusqu'à 2 500 € pour l'installation d'une chaudière à condensation fioul, par exemple.

 

Pour permettre l'installation du système à condensation, l'installation d'une pompe ou la création d'une évacuation gravitaire (canalisations) est nécessaire, ce qui fait que le prix de la main d'oeuvre est généralement élevé. Aussi, les travaux sont différents en fonction du type de chaudière à condensation à installer. Par exemple pour un modèle au gaz au sol, il faudra procéder aux raccordements vers un conduit en ventouse ou vers le toit à partir du sous-sol.

 

Dans tous les cas, il est indispensable de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) spécialisé dans l'installation de chaudières à condensation (certification Qualibat). Cela implique une installation sécuritaire et conforme aux dernières normes (norme NBN B 61-002 pour l'installation de tubes à double paroi par exemple). Le professionnel pourra également vous conseiller en parfaite connaissance de cause sur le modèle à sélectionner et / ou les économies d'énergie à espérer au cours des années.

 

Zoom

 

Notons qu'après l'installation de la chaudière à condensation, quelques frais supplémentaires seront à prévoir : entre 80 et 150 € / an pour la souscription d'un contrat annuel d'entretien, par exemple. Selon les cas, il vous faudra également souscrire à une assurance en cas de panne ainsi que faire contrôler tous les deux ans la chaudière à condensation si celle-ci a une puissance supérieure à 400 kW. L'installateur veille alors à mesurer le rendement de la chaudière et l'état des émetteurs de chaleur notamment. C'est important !

 

A présent, choisissez en toute connaissance de cause la chaudière la mieux adaptée à votre besoin. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !