Le compromis de vente

0
| 0 avis

Compromis ou promesse de vente ?Avant de procéder à l’achat proprement dit de votre terrain, vous devez signer un avant contrat permettant de réserver le terrain. Deux possibilités s'offrent à vous : la promesse et le compromis de vente. Quelques éclaircissements s’imposent pour choisir en connaissance de cause.

Sommaire de l'article

droit, finances et immobilier : Obtenez gratuitement des devis !

Il s'agit d'un contrat par lequel le vendeur et l'acheteur s'engagent à vendre / acheter un terrain à un prix déterminé. Le compromis de vente est plutôt pratiqué dans la moitié sud de la France.

Mentions du contrat

Ce contrat doit être établi en deux exemplaires originaux et sa forme est libre. Il comporte les mentions suivantes dont la plupart sont obligatoires :

  • le prix du terrain et la liste des taxes inclues dans le prix (TRE, TLE);
  • la désignation du terrain acheté (lieu, surface, SHON constructible ...);
  • le montant approximatif des frais de notaire;
  • la somme déposée en garantie;
  • la date de la signature;
  • les signatures du vendeur et de l'acheteur;
  • les conditions de paiement (généralement un acompte de 10% , le solde étant réglé lors de la signature du contrat de vente);
  • les servitudes liées au terrain;
  • une déclaration du vendeur certifiant que le terrain n'est pas situé sur un sous-sol instable (carrières, remblais, galeries minières);
  • une référence à l'étude géologique du sous-sol si elle a été faite par le vendeur (sinon, la possibilité par l'acheteur de pouvoir la faire faire avant l'achat);
  • une clause de remboursement de la garantie en cas de réalisation d'une condition suspensive;
  • les conditions suspensives.

Conditions suspensives

Les conditions suspensives vous permettent de vous pémunir d'imprévus devant remettre en cause la vente ou l'achat du bien et indépendants de la volonté de l'acheteur ou du vendeur. Leur rédaction est donc très importante. Dans le cas de la non réalisation d'une au moins de ces conditions, la vente est annulée et les sommes déjà versées au vendeur doivent être restituées à l'acheteur. En outre, aucun frais ou commision n'est à payer aux intermédiaires.

Les conditions suspensives les plus courantes sont :

  • L'obtention d'un prêt bancaire

L'acheteur bénéficie au minimum d'un mois à compter de la signature du compromis pour obtenir le financement nécessaire à l'acquisition. Pour pouvoir invoquer le refus de prêt, l'aquéreur devra justifier d'au moins une demande de prêt qui aura été refusée par la banque.

  • La vente d'un bien immobilier

Si vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale, vous devrez certainement devoir la vendre avant d'aquérir votre nouveau bien. Dans ce cas, il faut intégrer dans le compromis une condition prévoyant que la transaction ne se réalisera que si vous trouvez un acheteur pour ce bien. Cette condition a été admise par la cour de cassation.
Remarque : une telle condition n'est pas toujours admise par le vendeur car la vente de son terrain sera donc conditionnée par la vente de votre bien (ce qui peut bloquer la réalisation pendant un certain temps). Un compromis peut être trouvé comme une date au plus tard de vente ou le versement d'un montant de dédommagement.

Pour aller plus loin...

Retrouvez toutes les agences immobilières près de chez vous avec Annuaire.com

  • La présentation d'un état hypothécaire vierge

Dans le cas où le vendeur a acheté le bien avec une hypothèque, s'il devient insolvable, le conservateur des hypothèques se retournera contre vous. En effet, une hypothèque est attachée à un bien et non à une personne. En effet, en achetant un bien vous "achetez" aussi les hypothèques éventuelles prises sur ce bien. Pour obtenir le remboursement des créances, vous risquez donc de payer le bien deux fois : une première fois au vendeur et une seconde fois à ses créanciers. Pour éviter ce risque, intégrez dans le compromis de vente une condition suspensive de la délivrance d'un état hypothécaire ne portant aucune inscription de montant supérieur au prix de vente du terrain.

  •  L'obtention d'un certificat d'urbanisme attestant de la constructibilité de votre projet

Cette condition vous permettra d'être sûr lors de l'achat que vous pourrez faire construire à cet emplacement la maison de vos rêves, notamment du fait de toutes les contraintes pouvant peser sur la construction (par exemple zone classée par les Bâtiments de France). La transaction ne pourra se faire que si vous obtenez un certificat d'urbanisme pré-opérationnel indiquant que la construction projetée est possible.

Pour aller plus loin...

  • TLE : Taxe Locale d'Equipement
  • SHON : Surface Hors Œuvre Nette
droit, finances et immobilier : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Documents administratifs et juridiques

Message Réponses Dernier message
Garantie Décennale
de Scorpio23 » Le 17/07/2010 à 12:09:36
11 de flame
Le 25/02/2012 à 07:45:01
demande de renseignement
de fenouil » Le 22/05/2012 à 04:54:50
5 de Aqfdkwfp
Le 21/08/2014 à 03:53:04
Les garanties
de forum » Le 07/02/2008 à 02:18:17
4 de equipe_id-maison
Le 28/07/2010 à 10:57:28
Divers, artisans, administratif
de pascal58 » Le 12/07/2008 à 12:49:39
4 de pascal58
Le 16/07/2008 à 02:41:04
Résilier contrat de pré reservation
de sebing » Le 01/07/2010 à 10:40:56
3 de equipe_id-maison
Le 05/07/2010 à 05:46:57