Equiper son atelier: les petits outils

5
| 1 avis
Aménager un atelier - Travailler le bois
Qui n’a pas rêvé un jour d’avoir son propre atelier ? Celui que vous avez correspond-il à vos attentes ? Vous projetez d’en aménager un ou d’en faire construire un, mais vous n’osez pas, vous ne savez pas….
outils : Obtenez gratuitement des devis !

Les outils à main

Les ciseaux à bois

Ciseaux à boisZoom

Ils sont indispensables pour encastrer certaines pièces d'assemblage, dresser les angles de cuvettes creusées à la défonceuse et creuser du bois en différentes occasions. Une série comprenant les largeurs de 4, 6, 8, 10 et 12 mm est idéale. Pour des largeurs supérieures, vous devez définir celles qui vous sont le plus utiles.

Les bédanes

BédanesZoom

Pour creuser des mortaises à la main, dresser les extrémités de mortaises faites avec une mèche ou une fraise à mortaiser ou agrandir une mortaise un peu trop courte, vous devez posséder une série de bédanes comprenant au moins les largeurs de 6, 8 et 10 mm. Avoir une mortaiseuse à bédane carré ne dispense pas d'avoir ces outils.

Les râpes à bois

Leur utilisation est très ponctuelle, mais il est utile de posséder deux râpes à bois : une moyenne et une fine.

Les tournevis

Les standards de tête de vis ne manquent pas ! En menuiserie traditionnelle, la tête de vis fendue est la plus utilisée. De nos jours, la tête de vis de type « Pozidriv » est très répandue et peut être avantageusement utilisée en menuiserie. Avoir une série complète de tournevis correspondant à ces deux standards est une sage précaution. Sachez qu'il existe aussi les types « Philips » et, depuis peu, les types « Cécatre » à tête creuse carrée.

Les instruments de mesures et de traçage

Ils sont nombreux et certains sont indispensables. Il va de soi qu'ils doivent être de bonne qualité et précis. C'est particulièrement vrai pour les équerres. Les réglets de 50 et 100 cm doivent mesurer juste et être très lisibles. Préférez-vous un double ou triple mètre ruban ou un mètre pliant, dit de « menuisier » ? Il est possible de fabriquer soi-même ses trusquins et fausses équerres. Un pied à coulisse a son utilité pour mesurer l'épaisseur d'un tenon, d'une planche...

Les serre-joints

Serre-jointsZoom

Ils doivent être de bonne qualité pour pouvoir exercer une grande force de pression et la conserver. Ils sont indispensables pour coller les assemblages. Pour presser un panneau de taille moyenne, comptez deux serre-joints de 60 cm et quatre de 20 cm. C'est le strict minimum à avoir. Si ce panneau est long, ajoutez un serre-joint de 60 cm et deux de 20 cm. A l'usage, on se rend compte que l'on n'en possède jamais assez ! En définitive, il en faut donc « un certain nombre » + 1. Des serre-joints dormants s'avèrent nécessaires pour presser des pièces larges. Un feuillard d'encadrement ou une sangle à cliquet peut avoir son utilité.

Divers

N'oubliez pas de vous doter d'un maillet, qu'il faut savoir utiliser avec parcimonie pour assembler un meuble avec tenons et mortaises, mais avec fermeté sur un ciseau à bois.
Quant aux autres outils à main, scies égoïnes, scies à métaux, marteaux... Ce sont des outils courants pour tout bon « boiseux ».

Pour aller plus loin...

Téléchargez la fiche brico !

outils : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
Eric Isabelle Legueretle 04/09/2014
très bonne solution le rangement donne de l'espace de travail moins de risque d'accident
écrit par Claude Gomi, Le Bouvet