La terre végétale

0
| 0 avis
La terre végétale
La terre végétale ou humus est le produit naturel de la décomposition des matières organiques tombées sur le sol. Précieuse et indispensable pour toutes les cultures, elle est cependant de plus en plus rare et maltraitée.

Terre végétale : un produit naturel et réglementé


Si l'on en croit la définition exacte de l'AFNOR, la terre végétale est "une terre issue d'horizons de surface humifères ou d'horizons profonds pouvant être mélangée avec des matières organiques d'origine végétale, des amendements organiques et/ou des matières minérales." Ainsi, elle doit contenir des matières organiques à hauteur de 3% (maximum 15%). A contrario, la terre végétale ne peut contenir ni agents pathogènes et doit se conformer aux éléments traces métalliques (ETM). En somme, la terre végétale doit satisfaire aux critères d'innocuité. A savoir que la terre doit avoir un taux de pureté minimale lors des analyses d'échantillons réalisées deux fois par an. Enfin, la terre végétale est soumises à plusieurs normes spécifiques afin de s'assurer de la qualité de la terre vendue (norme sur les cultures NF 4 44-551).

 

Ainsi, avec cette définition simple de la terre végétale, on peut facilement la distinguée de la terre minérale. Cette dernière, issue de l'érosion de masses rocheuses, est composée essentiellement de mélanges siliceux.



Bon à savoir


On distingue la "terre de support" de la terre végétale car celle-ci est contient 1 à 5% de sa masse en éléments organiques, d'après la réglementation. Ce que l'on nomme humus ou terreau désigne quant-à lui la matière organique en décomposition formant la fine couche supérieure du sol. A ne pas confondre avec la terre végétale !



 

Pour résumer, la terre végétale est riche et tout particulièrement appréciée des agriculteurs ou des adeptes du jardinage pour ses propriétés nutritives.

 

La composition de la Terre végétale


En règle générale, la terre végétale est composée :

  • de sable à hauteur de 65%,

  • d'argile pour environ 15%,

  • de 10% d'humus,

  • et de 10% de calcaire.


A savoir que ces dosages sont donnés à titre indicatif et ne font partie d'aucune norme. De plus, la couche de terre végétale est en perpétuelle évolution car travaillée par les vers de terres, les insectes et autres micro-organismes et champignons. Ainsi, la couche supérieure, nommée humus, est relativement pauvre en éléments nutritifs. Il faut creuser quelques centimètres pour cerner la réelle terre végétale et ses composants propres.

 

Une fois la terre végétale atteinte, sachez que la couche de terre végétale s'étend en moyenne sur 20 cm d'épaisseur et dépasse rarement les 40 cm. Bien entendu, sur un terrain en pente la couche sera plus épaisse en bas de la pente et dans les creux, suite à l'action de la gravité.


La terre végétale, souvent confondue avec le humus, fait partie d'un ensemble de couches terrestres terreuses ou rocheuses que sont :



Zoom


Si on reprend chacune de ces couches, on peut dégager les caractéristiques principales de chacunes d'elles, et notamment de la terre végétale :

 

Illustration

Couche

Composition

Caractéristiques

Zoom

Couches supérieures (humus, terreau)

Matières organiques en décomposition.

Feuilles, champignons, excréments...

Environ 2 à 3 cm.

Couche acide (forte en PH).

Zoom

Terre végétale

Matière organique compressée riche en nutriments et formes de vie animales et végétales.

Perte des composés minéraux et organiques lourds (fer, aluminium) sous l'action de l'eau.

Environ 20 cm.

Aspect sombre, compact et granulaire.

Couche particulièrement fertile.

Zoom

Sous-sol

Mélange de matière organique et minérale.

Concentre les minéraux et organiques lourds arrachés aux couches supérieures par la pression de l'eau.

Moins fertile.

Essentielle pour l'enrichissement des sols.

Zoom

Roche

Roche.

Couche sur laquelle toutes les autres sont attachées.


Les différents types de Terre végétale


Lorsqu'il s'agit de terre végétale, on en distingue 5 types différents :

 

Type de terre

Caractéristiques

Utilisations et caractéristiques

Argileuse

Riche en éléments fertilisants.

Utile afin de retenir l'eau des arrosages.

Utilisée pour la culture de nombreuses plantes.

Difficile à travailler car collante quand elle est humide et très dur lorsqu'elle est sèche.

On peut l'alléger en y ajouter du sable.

Calcaire

Assez sèche.

Convient à des gazons rustiques, aux plantes de rocailles et à nombre d'arbres d'ornement.

Facile à travailler, légèrement plus sèche que la terre végétale sableuse.

Humifère

Riche en fertilisants.

Légèrement acide.

Retient la plus grande quantité d'eau.

Idéale pour les plantes ayant un faible pour l'acidité. Elle est donc tout indiquée pour les plantes de bruyères comme l'azalé ou le camélia.

Sableuse

Perméable et drainée.

Elle ne retient pas les eaux pluviales ou d'arrosages.

Parfaite pour les légumes racines et les plantes vivaces pour massifs.

Franche

Mélange des 4 premières terres végétales.

Elle contient environ un quart de compost et le reste de terre légèrement sablonneuse.

Convient à toutes les cultures : facile à travailler, bien drainée et appréciée de toutes les plantations.

Vous en trouverez facilement dans les jardineries.



Si la terre végétale est enrichie en tourbe, avec du compost, des engrais ou autres éléments, elle devient ce que l'on nomme communément "terreau".


Emploi et utilisation de la Terre végétale


Vous le savez à présent, la terre végétale est particulièrement riche en nutriments pour les plantes. De ce fait, elle forme une base parfaite pour toute activité agricole et horticole. La terre végétale est également appréciée des sols pauvres en masse organique suite à une cultivation intensive. C'est pourquoi, elle est particulièrement recherchée pour tout ce qui est jardinage. Un jardin bien entretenu appauvrissant les sols, la terre végétale permet de compenser le manque organique. Sachez que les feuilles mortes et autres déchets végétaux ne suffisent pas à compenser les prélèvements du gazon ou des autres plantes. Il est donc parfois indispensable pour les férus de jardinage d'ajouter de la terre végétale.

 

Lorsqu'il s'agit de petit travaux d'entretien, répandre régulièrement du terreau ou du compost suffit à faire vivre votre jardin. En revanche, si vous souhaitez relancer les plantations ou commencer une culture sur un terrain déjà appauvrit, la terre végétale peut s'avérer nécessaire. Prenez bien soin cependant de vérifier le pH de la terre végétale que vous vous procurez. Si vos plantations sont fragiles ou votre sol est sensible (calcaire), cela peut s'avérer nécessaire. Et oui, toutes les terres ne correspondent pas à toutes les surfaces. Soyez vigilant(e).


Si vous êtes amené(e) à réaliser un chantier de construction extérieur, vous remarquerez que l'entreprise de construction gratte le sol avant les travaux de terrassement. Le but ici est de conserver la terre végétale pour les jardins. Dans ce cas, pensez à stocker la terre végétale de côté pour votre jardin.

 

Réaliser un épandage adéquat


Si vous souhaitez répandre de la terre végétale sur une grande surface, certains travaux de préparation sont nécessaires et prenant. En effet, vous devez au préalable préparer votre terrain en suivant les étapes ci-dessous :


  • Tout d'abord, commencez par retourner, biner et creuser des sillons dans le but d'aérer le sol et de retirer tout débris minéraux (roches).

  • Laissez ensuite reposer le terrain pendant quelques jours. Ici, les vers de terre vont pouvoir commencer à agir et la pluie (ou un arrosage modéré) assure un mélange adéquat.

  • Vient ensuite l'épandage. Disperser votre terre végétale sur votre terrain. Malaxez également votre terre avec le terrain existant afin d'assurer une bonne adhésion et une résistance aux écoulements.

  • Pour favoriser un mélange cohérent ainsi que le développement des micro-organismes, pensez à arroser votre terrain. Attention toutefois à ne pas arroser de manière excessive. Cela entraînerait un ruissellement.



Bon à savoir


Pour l'épandage de votre terre végétale, évitez les périodes pluvieuses afin de limiter les risques de ruissellement une fois encore.



  • Par la suite, vous pouvez laisser votre terre se raffermir pendant 2 à 3 jours, tout en continuant d'hydrater le terrain régulièrement.

  • Une fois le terrain raffermit, vous pouvez semer de l'herbe. L'herbe vous permettra de fixer la terre végétale au sol.


Déterminer le volume de terre végétale nécessaire


Une fois votre terrain près à recevoir la terre végétale, il vous faut penser volume. Bien entendu, plus la surface à couvrir est grande, plus votre volume de terre végétale sera important. Le volume de terre végétale nécessaire à un bon épandage correspond à la surface d'épandage multipliée par l'épaisseur recherchée. Pour ce qui est de l'épaisseur idéale, comptez entre 1 et 5 cm pour enrichir un sol appauvri et plus de 10 cm pour un sol très pauvre.


Si vous êtes amené(e) à utiliser un gros volume de terre végétale, sachez que les centrales de bricolage ou de jardinage peuvent facilement vous livrer votre terre par camion. Généralement, vous serez livré(e) avec des sacs de 50L ou avec des "big bags" ou encore en vrac avec un prix définis au m3. Dans chaque cas, prévoyez des pelles et des brouettes afin de réaliser votre épandage plus simplement.

 


Bon à savoir


Privilégiez la terre végétale tamisée. Celle-ci vous prémunit des cailloux et autres débris végétaux. Elle sera également plus fluide et facilitera votre travail d'épandage.



Prix de la Terre végétale


Le prix d'un sac de 40 litres de terre végétale (aussi nommée "support de culture") se situe entre 8 et 12 €. Ces sacs de terre végétale peuvent être achetés en jardinerie ou sur internet.

 

Si vous êtes à la recherche de terre végétale à acheter, vous trouverez de nombreuses annonces de particuliers vendant ou donnant de la terre végétale suite à des travaux. Attention, il ne s'agit pas ici de terre végétale normalisée mais simplement d'une terre propre à la culture. Aussi, la qualité de la terre est très variable. De plus, la terre que l'on trouve à vendre entre particuliers n'est pas tamisée et donc plus difficile à épandre. En dehors des offres de particuliers, vous trouverez de la terre végétale à vendre provenant de chantiers de construction. Cependant, elle présente les mêmes risques de défauts de qualité ou encore de pollution.

 

Pour toute commande importante et gros travaux agricoles ou horticoles, faites appel à un professionnel. Un professionnel sera à même d'analyser votre sol et de vous recommander la terre végétale idéale pour les plantations que vous prévoyez. En prime, passer par un professionnel vous évite également tout risque concernant le mauvais calcul des quantités à commander. Celui-ci vous livre directement le bon volume et peut également épandre votre terre végétale en prenant soin de gérer le cycle de l'eau associé. Finis les ruissellements qui gâchent toutes vos plantations. Un vrai plus, pensez-y.

Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

écrit par J-B Vaujour