Cultiver la terre

0
| 0 avis

Jardiner bioL’idée d’utiliser des traitements phytosanitaires et engrais naturels commence à faire son chemin. Les graines se mettent au bio pour un jardin 100% naturel. Réalité, utopie ?

Sommaire de l'article

Jardinage : Obtenez gratuitement des devis !

Pour peu que l'on ait vécu à la campagne ou que l'on ait côtoyé un environnement champêtre, on a pu entendre, au détour d'une conversation, le sujet principal de tout rural qui se respecte : la terre. Etre à son écoute, respecter le cycle des saisons sont les bases du savoir en jardinage

Ce qui peut freiner l'apprenti jardinier, c'est sans doute l'absence de connaissances en la matière. On n'a pas toujours une personne de bon conseil sous la main ! Du coup, on peut se trouver complètement perdu et ne pas tenter l'aventure, voire même abandonner après quelques essais infructueux. Cependant, s'il est une vertu que tout aspirant horticulteur se doit de cultiver, c'est bien la patience. Les espèces végétales en tout genre aiment par-dessus tout pousser à leur rythme et nous ne sommes pas de ceux qui iront jusqu'à les doper pour obtenir de prompts résultats.

Pour y planter du romarin...

Les livres ayant trait au jardinage abondent, mais il convient avant tout d'éviter tout guide bardé d'obscurs termes botaniques, en latin de surcroît. Les éditions Terre Vivante publient depuis 25 ans des ouvrages dont le thème commun est « l'écologie pratique ». Leur best seller n'est autre que le Guide du Jardinage Biologique, de Jean-Paul Thorez. Un indispensable pour effectuer ses premiers pas, schémas à l'appui, qui conseille en préambule d'observer une phase de visualisation. Regarder son jardin et se munir d'une feuille et d'un crayon, puis se poser les bonnes questions : « Comment vais-je aménager cet espace vert ? Voudrais-je un petit bassin, un potager ou un massif de fleurs ? » Sans oublier de mentionner l'utilitaire : une cabane à outils, un bac à compost, etc. Effectuez ensuite un croquis et confrontez-le à la réalité, notamment en observant les zones d'ombres et de soleil à différents moments de la journée.

Terra incognita

Une fois le croquis mis au point, il est temps de tâter le terrain. Quel type de sol constitue votre surface terrestre ? Argile, sable, limon, calcaire ? Une aide précieuse via les kits d'analyse qui détermineront les caractéristiques de votre sol, son taux d'acidité ainsi que la présence de phosphore, calcium, magnésium et potassium. Des éléments à prendre en compte en fonction du type de plantations que vous allez mettre en place.

Des kits complets sont disponibles (compter dans les 50 €) dans les jardineries, ou bien la version de base (environ 10 €) qui permet de mesurer le pH du sol. Le Potentiel Hydrogène caractérise la réaction acide (pH<7), neutre ou basique (alcaline, pH>7) d'un milieu, sur une échelle de 1 à 14. La plupart des sols se situe entre 4 et 9. La plupart des plantes de jardin apprécie une terre légèrement acide (pH de 6,5).

Une terre fertile

Rien de tel que le compostage pour alimenter la terre tout en recyclant une partie de ses déchets. On peut fabriquer soi-même son bac à compost ou bien s'en procurer un déjà tout prêt. Certaines mairies en distribuent gratuitement à leurs habitants ou contre une participation modique, comme à Chambéry (15 €). L'objectif est d'équiper les foyers en composteurs afin de réduire les déchets à la source. Un foyer peut ainsi diminuer ses déchets de 50 à 100 kg par an. Le bac à compost reçoit les déchets de cuisine mais pas tous : épluchures de fruits et légumes, marc de café, sachets de thé, restes de pâtes et de riz, ainsi que les déchets du jardin : petite quantité de tonte de pelouse, branchages fins, feuilles mortes, déchets du potager. On alterne entre couches d'éléments azotés (restes de fruits et légumes, coquilles d'œufs, croûtes de fromage) et celles de matières riches en carbone (sciures de bois, paille de blé, mouchoirs en papier). Le compostage peut ensuite être répandu dans le jardin ou être utilisé pour faire du rempotage. Son seul défaut ? Sa lenteur. Comptez 4 à 5 mois pour une décomposition homogène dans un bac, 7 à 8 mois pour un tas. Le compost est prêt lorsqu'il est brun foncé, s'émiette facilement et qu'il dégage une bonne odeur de terre fraîche. On peut ensuite l'épandre sur le sol à raison de 1 à 5 litres par m2 et surtout l'incorporer au sol sous 5 à 15 cm de terre par binage.

id+

LES 7 COMMANDEMENTS DU JARDINIER BIO

  • Patient tu seras, à respecter le rythme de la nature tu consentiras.
  • Les dictons tu consulteras car s'il a plu à la Saint Médard (8 juin), il pleut quarante jours plus tard.
  • Les pesticides tu n'utiliseras point.
  • La lune t'aidera, son calendrier tu consulteras.
  • En harmonie avec ton jardin tu vivras car, bien il te le rendra.
  • Les guides tu consulteras, moins de bêtises tu feras.
  • L'eau tu économiseras, dans des bacs tu la recueilleras.
Des idées pour votre cultiver la terre
Voir la photo : Maison individuelle avec jardin arboréMaison individuelle avec jardin arboréVoir la photo : Maison individuelle, vue sur la façadeMaison individuelle, vue sur la façadeVoir la photo : Déco - Véranda ÉléganzDéco - Véranda Éléganz
Jardinage : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Jardin

Message Réponses Dernier message
Re: mobilier de jardin
de baptiste-chauffage » Le 30/04/2013 à 04:37:32
8 de Karine3L
Le 09/10/2014 à 11:20:31
Extérieur, jardin, bio
de jean2loin » Le 04/03/2008 à 05:11:11
7 de SunnyFlore
Le 18/01/2013 à 11:50:25
aide pour entretien jardin
de maridix24 » Le 27/07/2012 à 03:02:49
7 de likejeans
Le 27/10/2014 à 01:27:53
Plante grimpante et maison
de axe_lle » Le 05/07/2013 à 02:16:28
5 de jacques100
Le 01/05/2014 à 03:12:05
Idées pour clôtures anti-bruit
de haly33700 » Le 17/05/2013 à 10:25:18
3 de MathildeD
Le 23/05/2013 à 03:08:51