Choisir son type de chauffage

0
| 0 avis
Les appareils de chauffage
Indépendamment du mode de chauffage futur ou existant, les émetteurs participent eux aussi au confort et aux économies d’énergie.
chauffage : Obtenez gratuitement des devis !

Sommaire de l'article

Zoom

Chauffage électrique, chauffage central au gaz, fioul ou bois, chauffage solaire ou pompe a chaleur..., tous ces modes de chauffage nécessitent des émetteurs qui diffusent la chaleur produite. Et le choix est vaste : radiateurs de toutes sortes, murs ou planchers chauffants... La diffusion par rayonnement est à privilégier : la sensation de chaleur est douce et les mouvements d'air sont limites (donc moins de poussières et de sensation d'air sec). En outre, plus la surface de diffusion est grande, plus la température est homogène dans la pièce. En revanche, compte tenu de leur inertie, ces émetteurs sont plus lents à monter ou descendre en température que les émetteurs par convection. Le choix de ces diffuseurs dépendra aussi de vos besoins : maison secondaire ou principale, usage prolongé ou non de la pièce, présence au quotidien...

Un poêle à bois à haut rendement constitue un appoint agréable,
il chauffe par convection et rayonnement. Doc. Hase.

La régulation

Zoom

En pilotant le chauffage en fonction de la température choisie, la régulation vous permettra de consommer jusqu'à 10 % de moins d'énergie, voire plus avec une horloge de programmation (qui réduit automatiquement la température la nuit ou en fonction des plages d'occupation de la maison). Les radiateurs à eau, électriques, les planchers à eau chaude ou électriques... seront équipés d'une régulation. Pour un chauffage basse température, le thermostat d'ambiance sera idéalement combiné à une régulation en fonction de la température extérieure (sonde extérieure).

Le système Euromax permet de réaliser un plancher chauffant
là où il n'y a pas la place pour une installation conventionnelle,
en outre le système est léger. La structure en acier qui accueille
la tuyauterie ne mesure que 15 mm de haut,
elle est noyée dans une chape. Eurotherm

L'isolation des canalisations

Isoler les canalisations de chauffage est impératif notamment lorsque les tuyaux traversent une cave ou un garage non chauffé. Ces tuyaux non calorifugés peuvent être responsables de fortes pertes thermiques (jusqu'à 20 % de la chaleur fournie par la chaudière). Pour effectuer le calorifugeage, on utilise des manchons (ou coquilles) en polyéthylène ou caoutchouc ou en fibres minérales.

Combien ça coûte ?

Zoom

Installer des « grille-pains » est le plus léger des investissements (entre 100 et 200 € l'appareil) et il suffit de fixer le diffuseur (qui est aussi le producteur de chaleur) au mur et de le brancher.

Ils chauffent vite, mais c'est une solution chère à l'usage et peu confortable : l'air est sec et la chaleur mal repartie dans la pièce. Ils peuvent être utiles dans une salle de bains, par exemple, où le besoin de chaleur est immédiat et ponctuel.

Il est impératif de fermer les conduits des cheminées ouvertes par une trappe,
sinon c'est un gouffre a calories lorsque la cheminée est éteinte,
comme le montre cette camera a infrarouge. Photo : Patrick Boutevine

Les panneaux rayonnants ont un coût supérieur pour une installation également simple (de 200 a 500 € l'élément), un investissement comparable a celui réclamé pour des radiateurs traditionnels fonctionnant sur un réseau central. Les solutions les plus discrètes et les plus confortables - le mur et le plancher chauffants - sont aussi les plus couteuses (comptez 100 €/m2) mais ils sont plus économes en énergie et d'un meilleur confort.


article issu du Hors-Série N°6 | voir le numéro | s'abonner à Habitat Naturel
Des idées pour votre chauffage
chauffage : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !