Prix de l'isolation

5
| 1 avis
Prix de l'isolation
La bonne isolation d’une habitation est essentielle : elle permet d’accroître le confort thermique au quotidien et de réduire les problèmes d’humidité. Outre ces avantages, renforcer l’isolation d’une habitation limite les déperditions énergétiques à l’origine de hausses non négligeables dans la facture de chauffage (jusqu’à 40% de déperditions en moins). Grâce à une bonne isolation, la chaleur (ou le froid) accumulée dans l’habitation reste confinée et les apports d’air extérieur sont limités. Mais combien coûte un chantier de cette ampleur ? Quels critères sont déterminants ? Nous faisons le point sur le sujet dans ce guide de prix.

Quels sont les postes de dépense déterminants dans les travaux d'isolation ?

L'isolation d'une habitation joue un rôle primordial mais est très coûteuse selon les caractéristiques du logement. Généralement, on estime que l'isolation thermique d'une maison coûte entre 40 et 120€ / m² environ.

Zoom

Mais, pour éviter de recevoir une facture plus salée que nécessaire, il faut d'abord faire le point sur les variables suivantes :

  • Le type d'isolation. Celle-ci peut être effectuée de l'intérieur ou par l'extérieur de la maison. L'isolation intérieure est dans l'ensemble la plus abordable, car c'est la plus fréquente. Néanmoins, la différence se joue à peu.

  • Le(s) matériau(x) isolant(s) utilisé(s). Laines minérales, isolants écologiques ou encore intégrés... chacun dispose de caractéristiques mécaniques assez avantageuses qui s'adapteront plus ou moins aux spécificités du chantier. Le prix des matériaux isolants évolue entre 5 et plus de 70€ / m², il est donc important de choisir la bonne option.

  • Le type d'habitation à isoler. S'agit-il d'un logement neuf ou bien à rénover ? En partie ou entièrement ? Bien souvent, les travaux de rénovation ont un coût plus élevé du fait de la difficulté accrue du chantier. En revanche, ces derniers donnent aussi droit à un taux de TVA réduit et des aides financières. Attention à bien prendre en compte ces critères !

  • Les travaux à effectuer en plus, comme réaliser l'étanchéité des matériaux isolants. Et oui : certains matériaux isolants sont relativement sensibles à l'humidité et aux vapeurs d'eau. Il est donc important de poser un frein-vapeur de type papier kraft ou de film étanche hygrovariable en rouleau. Celui-ci permet le passage de la vapeur d'eau générée vers l'extérieur de l'habitation, tout en empêchant la dégradation des matériaux. Attention : l'étanchéité est assez coûteuse : il faut compter 100€ / 30m² à minima.

Bien sûr, le coût de la main d'oeuvre peut aussi faire pencher la balance en matière de prix. Celui-ci s'échelonne généralement autour de 45 à 60€ / heure, dépendamment des critères cités ci-dessus.

Il est donc important de réaliser un devis détaillé chez plusieurs artisans, comprenant ces différentes variables.

Prix des différents isolants

Les matériaux d'isolation sont souvent lourds et compacts (leur densité est exprimée en kg/m3). De ce fait, ils bénéficient d'une très bonne résistance thermique (capacité à accumuler la chaleur ou le froid et à le restituer ensuite petit à petit, exprimée en R par m² / K /W).

La ouate de cellulose, par exemple, a une inertie thermique trois fois supérieure à celle de la laine de verre par exemple et est donc plus coûteuse à l'achat.

Mais voyons tout de suite le prix des différents isolants ainsi que leur densité approximative.

Isolant

Caractéristiques

Densité approximative

Prix moyen au m²

Laine minérale de verre ou de roche



Zoom




Zoom

La laine de verre est obtenue par fusion du verre et du soufflage à chaud. La laine de roche quant à elle est créé après traitement du basalte, une roche volcanique.


Les laines minérales sont très utilisées pour l'isolation thermique, acoustique et phonique de l'habitation, peu importe la ou les pièce(s) à isoler. Elles ont un excellent rapport qualité-prix et se posent facilement. Elles se trouvent en vrac (dans le cas des combles perdus notamment), en rouleaux ou en panneaux. Elle peuvent aussi être appliquées par insufflation en intérieur, notamment pour les combles aménagés.


Le point négatif ? Elles supportent mal l'humidité et la compression.

Laine de verre : 27 kg / m3



Laine de roche : 35 kg / m3

Laine de verre : 6 à 16€ TTC / m²


Laine de roche : 6 à 13€ TTC / m²

Laine végétale (ouate de cellulose)


Zoom

La ouate de cellulose est obtenue par recyclage du papier qui est broyé et mélangé avec des adjuvants pour accroître ses capacités mécaniques.

Environ 50 kg / m3

Entre 15 et 45€ / m²

Panneaux isolants sous vide (PIV)Zoom

En plus de leur très bonne longévité, les PIV promettent une isolation thermique exceptionnelle, avec une épaisseur minime.


Attention cependant : en cas de perçage, cet isolant perd ses capacités mécaniques.

Entre 180 et 200 kg / m3

Entre 40 et 60€ / m²

Verre cellulaire

Disponible en panneaux ou en granulés, cet isolant convient parfaitement aux toits et aux murs.


C'est un excellent isolant thermique et phonique.

Entre 100 et 175 kg / m3

Entre 15 et 50€ / m²

Polystyrène expansé ou PSE


Zoom

Cet isolant synthétique est présenté sous forme de panneaux, à poser en intérieur sur les murs, pour les combles aménagés ou en extérieur pour l'isolation de la toiture.


Très résistant à l'humidité, il offre un excellent rapport qualité-prix.

Environ 20 kg / m3

Entre 15 et 20€ / m²

Polystyrène extrudé

Composé à 98% d'air, le polystyrène extrudé dispose aussi d'un agent gonflant intégré à la formule (C02 ou gaz HFC), ce qui en fait un matériau encore plus résistant à la compression que le polystyrène expansé.


Son aspect alvéolaire le rend parfaitement adapté à l'isolation des sols et planchers.

Environ 30 kg / m3

Entre 35 et 45€ / m²

Polyuréthane (extérieur)



Zoom

Il se présente sous la forme d'une mousse expansive ou de panneaux traditionnels ou sandwichs (isolation extérieure des murs et de la toiture notamment).


Cet isolant ne nécessite pas une grande épaisseur pour isoler correctement. En revanche, il n'est pas adapté aux bâtiments anciens.

Environ 35 kg / m3

Polyuréthane en mousse : entre 15 et 30€ / m²


Polyuréthane en panneaux : entre 35 et 45€ / m²

Isolant écologique (bio-sourcés)

Ceux-ci permettent une évacuation naturelle de la vapeur d'eau.


Les isolants écologiques ont une très bonne résistance à la compression et sont idéaux pour l'isolation des combles.

Fibre de bois : 50 kg / m3


Laine de chanvre : 40 kg / m3


Liège : 120 kg / m3

Fibre de bois (panneaux souples ou denses) : entre 35 et 70€ / m²


Laine de chanvre : entre 20 et 40€ / m²


Liège : à partir de 20€ / m²

Isolants "intégrés"

Il s'agit de la brique monomur et du béton cellulaire. On peut aussi retrouver dans cette catégorie la pierre ponce.


Ces matériaux très isolants se suffisent à eux-même. Aussi, une construction en brique monomur ou en béton cellulaire n'a pas besoin d'être isolée de nouveau, de l'intérieur comme de l'extérieur.

Entre 400 et 750 kg / m3

Entre 45 et 100€ / m²

Paille



Zoom

C'est l'isolant thermique le moins cher, utilisé principalement en rénovation pour réduire les coûts.


Attention cependant : il faudra une plus grande épaisseur de paille par rapport à celle nécessaire pour le reste des matériaux pour atteindre les mêmes performances d'isolation.

Environ 100 kg / m3

Entre 5 et 10€ / m²

 


Comment choisir le bon isolant ?

On l'a vu : certains matériaux conviennent mieux à l'isolation d'une partie ou l'autre de l'habitation, comme les combles. Quel que soit l'isolant sélectionné, il est important de repérer sur l'emballage les indications de norme française (NF), de certification européenne (CE) ou de certification CSTBat. Cette dernière garantit le niveau de performance du matériau, en termes de résistance à la compression, à l'humidité ainsi que de perméabilité à la vapeur d'eau par exemple. La certification CSTBat est délivrée par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment pour tous types d'isolants, sauf pour la brique monomur ou le béton cellulaire.  A noter : il existe également un classement européen spécifique aux laines minérales : ACERMI.


En termes de réglementation, la RT 2012 (réglementation thermique 2012) n'impose pas l'utilisation de l'un ou l'autre des isolants mais une épaisseur minimale d'isolation par matériau. Aussi, tous logements bâtis après 2013 doivent justifier de certaines performances isolantes.

Prix au m² de l'isolation en fonction de son type

Il existe deux types majeurs d'isolation : ITI (Isolation Thermique par l'Intérieur) et ITE (Isolation Thermique par l'Extérieur). La première est la plus courante, donc dispose généralement d'un coût un peu plus faible. En revanche, elle est difficile à mettre en oeuvre en rénovation. L'isolation par l'extérieur en revanche s'adapte à tous types de bâtiments mais est un peu plus chère.

Selon la pièce du logement à isoler, les prix moyens constatés varient aussi du simple au double. Apprenons en plus grâce à ce tableau récapitulatif :

Type d'isolation

Caractéristiques

Prix moyen constaté

Isolation des combles

Le toit est à lui seul responsable de 30% au maximum des déperditions de chaleur de la maison. Il s'agit donc de l'un des travaux les plus fréquemment réalisés.

Entre 40 et 100€ / m²

Isolation des combles perdus

Les combles perdus sont inexploitables en tant que pièce à vivre, mais il faut tout de même les isoler ! Il est possible de réaliser l'isolation par l'intérieur ou par l'extérieur. Dans ce cas, on recouvre la toiture par l'extérieur en ajoutant une couche supplémentaire d'ossature.

Entre 25 et 70€ / m²

Isolation des murs

Selon les cas, il peuvent faire perdre 20 à 25% de l'énergie de l'habitation. Une bonne isolation est donc primordiale.

Entre 30 et 110€ / m²

Isolation des sols

Et oui, le plancher ou le sol d'une habitation sont responsables de jusqu'à 10% des déperditions énergétiques.

Entre 20 et 50€ / m²

Isolation par l'extérieur

Celle-ci a un prix un peu plus élevé mais permet de ne pas perdre de surface habitable et limite les risques de moisissure des murs.


On la préconise pour les toits, les combles et les murs. Pour ces derniers, une isolation par l'intérieure ne permettra pas aux murs de se situer dans le "volume isolé". De ce fait, ils ne retiendront pas la chaleur ni le froid : leurs capacités isolantes seront nulles.

Entre 80 et 120€ / m²

 


Le cas de l'isolation monomur


Ce type d'isolation se caractérise par le fait que le matériau isolant est le mur en lui-même. Il n'y a donc pas besoin de poser une couche supplémentaire, à l'intérieur ou à l'extérieur :  on parle d'isolation "intégrée". Parmi les isolants monomur, on retrouve le béton cellulaire (sable, ciment, chaux et eau) ou encore la brique monomur en terre cuite. Pour cette dernière, comptez environ 50€ HT / m² pour un mur de 20 cm d'épaisseur ainsi que 60 à 90€ / m² pour la pose. Le béton cellulaire lui, est moins cher, environ 45€ / m², hors coût de la main d'oeuvre. A noter : les prix de ces matériaux varient en fonction de leur épaisseur notamment.

 


Les aides financières liées aux travaux d'isolation

Si le chantier d'isolation comporte certains critères, il est possible de bénéficier d'aides financières significatives.

Zoom

Selon les cas, bénéficiez :

  • D'un éco-prêt à taux zéro, qui est accessible sans conditions de ressources dès lors que l'on peut justifier que les travaux ont vocation à améliorer les capacités énergétiques de l'habitation. Le montant de l'éco-prêt à taux zéro ne peut pas excéder 10 000€ et doit être égal au montant des dépenses éligibles (coût de fournitures et de la pose ou dépose...).

  • De subventions de l'Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat (ANAH) et de l'ADEME. L'ANAH par exemple peut offrir jusqu'à 50% de la facture globale des travaux à réaliser. Les subventions sont toutefois plafonnées à 60 000€ / habitation. Quant à l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie),

  • Du Crédit d'Impôt à la Transition Energétique (CITE). Celui-ci vous permet de bénéficier de jusqu'à 30% de moins sur la facture globale des travaux, avec néanmoins certains plafonds tarifaires (150€ / m² remboursés au maximum pour l'isolation intérieure de parois par exemple). Le logement doit être une habitation principale et construit depuis 2 ans révolus. Aussi, les travaux doivent être effectués par des professionnels.

  • D'une TVA à taux réduit de 10% (pour tous travaux de rénovation réalisés par un professionnel sur un logement ayant plus de 2 ans) ou de 5,5%. Ce dernier taux est applicable pour les travaux de rénovation à vocation d'amélioration de la performance énergétique. Pour bénéficier de ces taux avantageux, le logement n'a pas à faire office de résidence principale.

A présent, vous devriez pouvoir estimer facilement le prix de vos futurs travaux d'isolation. N'attendez pas pour vous lancer dans les travaux, même si le prix vous semble élevé ! Plus vous attendez, plus la facture énergétique risque d'augmenter. Sur le long terme, vos travaux d'isolation vous feront économiser de l'argent.

Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
blanchardjeanle 18/05/2020
Bonjour M./Mme Notre structure offre pour vous un financement à partir de 5000 Euros à 10.000.000 Euros à des conditions très simple et fiable. nous faisons aussi des investissements et des prêts pour tous vos projets de toutes sortes .crédits à court, moyen , long terme , rachat de crédit , crédit immobilier , hypothèque , crédit à la consommation , etc . nos transferts sont assurés par une banque pour la sécurité de la transaction à un taux d’intérêt de 2/100 pour toutes vos demandes faites propositions par rapport aux échelonnements et paiements Si vous êtes intéressés contactez-moi en retour par le biais de mon adresse personnelle ou via mon site web: E-mail: i.finance@aol.fr Prêt fiable et sécurisé. Nous sommes disponible 24h/24h.