Prix de la géothermie

0
| 0 avis

Géothermie verticale et horizontaleOn revient un peu les pieds sur terre et sur la croûte qui est sous nos pieds – la croûte terrestre. Le sous-sol est en effet une formidable réserve de chaleur que l’on peut récupérer efficacement pour chauffer sa maison. La géothermie est aujourd’hui entrée dans de nombreux foyers…

Sommaire de l'article

géothermie : Obtenez gratuitement des devis !

Des options bien utiles...

En plus du chauffage de la maison et, comme nous venons de vous l'expliquer, pour le chauffage de l'eau sanitaire, il est également envisageable, moyennant l'investissement dans quelques options spécifiques, de bénéficier de climatisation. Il faut investir dans ce que l'on appelle un ventilo-convecteur. Le système est alors « inversé » et fonctionne très exactement comme un climatiseur pouvant abaisser la température de 6 à 8 degrés en cas de forte chaleur estivale. Moins refroidissant mais aussi moins gourmand en électricité, le rafraîchissement est possible si vous possédez un système de chauffage par le sol. Le liquide circulant peut ainsi descendre à une vingtaine de degrés et l'on peut obtenir une baisse de température de l'ordre de 4 degrés. Reste enfin la piscine dont nous vous avons parlée et qu'il peut être très intéressant de chauffer en saison. Il faut dans ce cas dévier l'eau dédiée au chauffage au sol et investir dans un échangeur en titane. Il est même question de régulateurs permettant de régler très précisément la température de l'eau désirée. Cette solution reste adaptée au cas d'une piscine extérieure utilisée de manière saisonnière. Dans le cas d'une piscine couverte ou intérieure, il sera préférable d'utiliser une pompe à chaleur dédiée fonctionnant toute l'année.

Pour les maisons déjà construites

Même s'il est plus logique et plus efficace de penser à son installation géothermique au moment de la construction de sa maison, sachez qu'il est parfaitement possible d'adapter le système à une maison déjà bâtie, en conservant par exemple ses radiateurs en fonte ou bien son plancher chauffant. Il suffit pour cela d'investir dans un générateur de type comme celui que propose la société France Géothermie (gamme Isara). L'appareil viendra remplacer la chaudière fuel ou gaz en place et se chargera de la production de chaleur à 100%. Pour cela, il faudra tout de même prévoir le système de captage qui pourra être horizontal ou vertical, en fonction des situations. Pour en savoir plus, nous vous recommandons d'aller visiter le site France Geothermie (www.fgeothermie.com).

Maison déjà construiteZoom Maison déjà construiteZoom

Combien ça coûte ?

Le coût d'une installation géothermique est en général calculé au m². Pour bien comprendre les devis, on peut cependant distinguer trois postes principaux. Le premier concerne la captation et les devis doivent être multipliés afin de faire jouer la concurrence. Vous devez néanmoins rester conscient du fait que la captation horizontale reste beaucoup moins onéreuse qu'une captation verticale, d'autant que si vous en êtes à l'étape de la construction de votre maison, cette opération de décaissement de 60 à 80 cm sur environ 200 m² (pour 100 m² chauffés) n'augmentera pas beaucoup votre facture vu que les engins de terrassement sont déjà sur place. Si vous n'avez pas d'autre solution que celle de forer, vous devez compter environ 50 € par mètre dans un terrain cristallin (de type granitique par exemple) et près du double pour un sol sédimentaire. Second poste, le matériel. Une pompe à chaleur coûte en moyenne entre 4 000 et 5 000 €. Il faut ajouter les frais d'installation au système de captation à votre réseau de diffusion, si celui-ci existe. Dans une approche plus globale, le m² chauffé par sonde géothermique est évalué, tous postes compris de la captation à la diffusion entre 150 et 180 euros environ. Les coûts de fonctionnements sont quant à eux assez impressionnants. L'ADEME parle en effet d'un coût annuel de 2,50 à 3,50 € par m² chauffé, ce qui fait par exemple une facture annuelle de 600 € en moyenne pour une habitation de 200 m².

Questions / Réponses

  • Peut-on chauffer des sèche-serviettes ?
    Sans problème car le matériel travaille en basse température.
  • Existe-t-il une possibilité que le terrain ne soit plus générateur de calories ?
    Absolument aucune, l'énergie est inépuisable.
  • A quelle distance peut-on planter des arbres ?
    Deux mètres minimum du réseau de capteurs.
  • Est-il possible de goudronner la surface de captation ?
    Oui, à condition de respecter un certain degré de perméabilité.
  • Et de bétonner ?
    Non car le béton ne supporte pas bien les déformations dues aux terrains remblayés.
  • En cas de captation verticale, à quelle profondeur faut-il forer ?
    On s'accorde à associer un mètre de forage par m² chauffé.
  • Qui a le droit de poser des capteurs verticaux ?
    Uniquement des entreprises agréées dont la liste est disponible auprès de l'ADEME.
  • Est-il possible de rouler en voiture ou en camion au-dessus de la zone de captation ?
    Absolument et ce, sans aucun risque de nuire au réseau de captation.

Les réseaux de chaleur

La géothermie à l'échelle personnelle reste donc relativement accessible et simple à mettre en oeuvre. Il existe parallèlement un autre réseau géothermique, réservé quant à lui aux collectivités, il s'agit des réseaux de chaleur. On entend par là des opérations géothermiques de grande envergure sur lesquelles il est envisageable de se raccorder. On compte aujourd'hui en France près de 70 opérations de ce type dont plus de la moitié en Île-de-France. Le principe en est le suivant : on trouve une couche de terrain ou de roche suffisamment poreuse et perméable pour contenir une nappe souterraine et ce à au moins 1500 mètres de profondeur. Cette nappe constitue un réservoir d'eau douce qui est naturellement chauffée à plus de 60 degrés. On récupère ensuite cette eau pour alimenter des pompes à chaleur. Les frais de raccordement à de tels puits sont malheureusement encore très élevés, trop pour de simples particuliers.

Pour aller plus loin...

Et le crédit d'impôt ?

  • Comme vous devez vous en douter, le crédit d'impôt relatif à l'installation d'un système de chauffage géothermique ne concerne que l'équipement et encore, pas tout l'équipement. Dans le cas d'une captation en surface, cela peut être très intéressant puisque 70 à 80% de la facture sont constitués des pompes à chaleur elles-mêmes. Les matériaux nécessaires à l'installation du réseau seront eux aussi pris en compte (ciment, tubes, fluides...). En revanche, si vous vous lancez dans un forage vertical, aucun des frais liés de près ou de loin au forage (location de la machine, main d'oeuvre...) ne pourra être considéré dans le calcul de la prime de l'Etat. Dans tous les cas, nous vous recommandons vivement de bien vous renseigner au préalable en contactant par exemple l'ADEME.
Crédits : France Géothermie
géothermie : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dossier spécial

Retrouvez notre dossier complet sur la pompe à chaleur avec Durable.com

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Aérothermie et Géothermie

Message Réponses Dernier message
pompe à chaleur air/air
de nounou35 » Le 25/10/2010 à 09:41:13
9 de julia36
Le 20/12/2012 à 04:16:10
choix pompe à chaleur
de mimi » Le 12/10/2008 à 08:32:08
9 de tooby39
Le 17/03/2011 à 05:51:37
Pompe chaleur
de arthurlouis » Le 05/02/2008 à 10:56:58
6 de vicbour
Le 12/09/2012 à 05:00:35
géothermie PAC sur nappe sans échangeur intermédiaire
de dsjohnny » Le 23/05/2012 à 10:43:52
6 de lamyjl
Le 27/01/2013 à 11:09:36
géothermie
de philcen3 » Le 27/06/2011 à 09:42:39
5 de patrickpratick
Le 24/01/2014 à 08:48:24