Vérifications avant l'achat d'une voiture d'occasion

0
| 0 avis
Automobiles d'occasion
Pour acheter un modèle avec bon rapport qualité/prix, sortez des sentiers battus. Les voitures les plus demandées sont aussi les plus chères en occasion. Certains modèles de marques étrangères qui n’ont pas trop le vent en poupe pourront se révéler des valeurs sûres.
équipement : Obtenez gratuitement des devis !

Sommaire de l'article

Liste de vérification

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, prenez le temps de l'inspecter méthodiquement. Evitez de prendre rendez-vous avec le vendeur lorsqu'il fait nuit ou sombre (en fin d'après-midi d'un jour d'hiver par exemple). Déterminez si le vendeur a pris un soin particulier à l'entretien de son véhicule : tapis de sol, baguettes caoutchouc de protection des portières, absence de fines rayures sur la carrosserie (qui sont caractéristiques des lavages dans les portiques à brosses rotatives), etc. Tous ces éléments sont des indices d'un véhicule mieux entretenu que la moyenne.

Vous trouverez ici une liste succinte. Pour plus de détails, visitez le quotidien auto.

  • Vérifications à l'arrêt

- Corrosion : cette maladie est en voie de disparition. Toutefois, examinez les bas de caisse, entourages de vitres et replis de tôles . Vérifiez que les angles inférieurs des portieres n'ont pas été râclés.
- Etanchéité : vérifiez que le plancher de l'habitacle et du coffre sont secs.
- Peinture, carrosserie : examiner la surface des tôles avec un regard affleurant pour détecter les rayures, les petites "bosses", etc. Tous les accros, bosses, erraflures, y compris sur les pare-chocs donnent droit à une décote. Regarder si il y a des traces de reprise de peintures, de la peinture sur les caoutchoucs ou des diférences de teintes, même légères, entre les éléments de carrosserie. Cs indices signalent que la voiture a été repeinte. Le cas échéant, demander explication claire. Si le vendeur vous a caché un accident, méfiance !
- Habitacle : l'usure des sièges et des pédaliers doit être compatible avec le kilométrage. Demander à soulever les tapis de sol et à retirer les housses de sièges pour inspection.
- Moteur : véhicule froid, vérifiez tous les niveaux, en particulier huile, eau. Regardez s'il n'y a pas de fuile d'huile sur les bords de la culasse.
- Echappement : vérifiez que l'arrière de la voiture, au dessus du pot d'échappement, n'est pas noirci (fumées produites par le moteur). Secouez l'extrémité de l'échappement pour voir si l'ensemble est rigide.
- Attelage : si le véhicule en est muni, essayez insidieusement de savoir si le véhicule a tracté une caravane, ce qui peut être source d'une usure mécanique prématurée.
- Pneumatiques : vérifiez l'absence de chocs sur les pneus et les jantes. Si la sculpture des pneus est inférieure à 2mm, ils sont à changer. Appliquez une décote.
- Arrière de la voiture : vérifiez si des traces de salissure exagérées apparaissent du côté de la sortie du pot d'échappement, signalant que le moteur fume de trop.
- Entretien :se faire présenter carnet d'entretien ou factures (les demander à l'avance) ou tickets de caisse de consommables (huile, filtres....) si la personne a réalisé elle-même une partie de l'entretien.

id+

  • Compte-rendu de contrôle technique : même si le véhicule a passé avec succès l'épreuve du contrôle technique, lisez attentivement le rapport détaillé du contrôle et faites systématiquement un galop d'essai !
  • Vérifications lors de l'essai

Si possible, faites conduire le propriétaire pour savoir si sa façon de faire préserve la longévité du matériel, en particulier s'il ne fait pas hurler le motur à bas régime et s'il n'est pas un adepte du patinage d'embrayage ...

- Equipements : vérifiez tous les équipements, en particulier électriques : essuie et lave-glaces, ventilation, chauffage, climatisation, éclairage, dégivrage, rétroviseurs, lève-vitres. Les sièges doivent se régler aisément. Testez le comportement routier en virage pour connaitre l'usure des amortisseurs. Si la voiture accuse un fort roulis et que ce n'est ni une Deux-Chevaux, ni une Renault 5 de première génération, alors les amortisseurs sont à remplacer. Lors des accélérations, regardez dans les rétroviseurs que le moteur ne fume pas exagérément. Si possible, faites-vous suivre par une voiture amie qui analysera tout cela pour vous.
- Moteurs essence : poussez un intermédiaire à fond, laissez retomber le régime au ralenti puis réaccélérez. Si l'échappement fume tout bleu, le moteur consomme trop d'huile.
- Moteurs diesels : pour les moteurs ayant quelques années, une fumée noire est acceptable mais uniquement lors du démarrage et lors des fortes accélarations.
- Usure de l'embrayage : essayez de demarrer en 3ème, frein a main serré. La voiture doit se cabrer et le moteur doit finir par caler sans que l' embrayage patine.
- Direction : à 80 km/h et en ligne droite, lâchez le volant pendant trois secondes. La voiture doit garder sa trajectoire. Si la direction est assistée, aucun bruit suspect ne doit apparaitre si l'on braque à fond.
- Freins : En ligne droite et en s'assurant qu'aucun véhicule ne suit de près, effectuez un freinage intense. Là de même, la voiture doit garder son cap sans avoir à rectifier trajectoire au volant.

équipement : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !