Choisir son parquet

2
| 2 avis

ParquetLa pose d’un parquet n’est pas une opération plus complexe que celle d’un carrelage. Le travail, fastidieux sauf dans le cas de parquets flottants, sera largement récompensé par l’effet obtenu.

pose parquet : Obtenez gratuitement des devis !

Entretien simplifié, ambiance naturelle et authentique, le parquet dispose de nombreux atouts. En France, le chêne remporte encore le plus franc succès, représentant un peu moins de la moitié de la production, devant les bois exotiques et le hêtre. Le boom progressif de l'exotisme provient sans doute des coloris proposés (comme avec le Wengé, bois foncé des régions tropicales et équatoriales d'Afrique ou le bambou) mais aussi de leurs durabilités.

Le guide pratique du bricolage !

Pour poser du parquet comme un pro, découvrez le guide pratique de la Décoration des Sols et des Murs !

Le parquet, c'est quoi ?

A proprement parler, il s'agit d'un revêtement de sol en bois composé de la couche d'usure (partie sur laquelle on marche). Cette couche d'usure doit avoir une épaisseur d'au moins 2,5 mm. Pour les puristes, les sols stratifiés, qui ne disposent pas de cette couche, ne rentrent donc pas dans la catégorie des parquets. La pose ne se révèle pas plus complexe que celle d'un carrelage. Au contraire, elle peut même s'avérer plus simple si on fait le choix de parquets flottants. On recense plusieurs types de parquets : celui à coller (les lames sont collées directement sur une chape fine de ciment silencieux, les lames ne sont pas rainurées), celui sur lambourde (les lames sont clouées sur des tasseaux, eux-mêmes vissés au sol) ou encore flottant (les lames sont collées entre-elles et posées sur une sous-couche de mousse ou de liège rapide à poser). Avec tous ces types de parquets, et toutes les essences, une question se « pose » aussi : Comment choisir son parquet ?

Comme pour nombre d'achats, la couleur et l'esthétisme, la durée de vie (qui dépend aussi de la pièce où il va être posé) et le prix sont les points primordiaux à observer. Le coût est fonction du type de parquet (essence), de l'épaisseur, de la surface à couvrir... Ce qui peut aisément faire varier vos dépenses du tout au tout : de 15 à 100€ le m² TTC. Plusieurs critères vont réduire votre choix : souhaitez vous un parquet massif ou contrecollé ? Avec une pose clouée ou flottante ? Quelle teinte pour aller le mieux avec votre intérieur ? Suivant qu'il s'agisse d'une pose dans un endroit peu fréquenté ou d'un couloir par où tout le monde transite, il vous faudra choisir un type de parquet plus ou moins durable, solide et facile d'entretien. Sachez qu'il existe une classification répertoriant en quatre catégories la souplesse ou à l'inverse la durabilité des essences : Classe A pour l'épicéa, l'aulne épicéa, le sapin ou le pin sylvestre / Classe B pour le bouleau, châtaignier, mélèze, noyer, merisier, pin maritime, sipo et teck / Classe C pour le chêne, charme, érable, hêtre, frêne, orme et enfin Classe D pour le wengé, doussié, cabreuva,ipé, jatoba. Le parquet convient pour toutes les pièces, même pour la salle de bains (à condition de choisir un parquet en teck, car ce bois aime l'eau !).Vient donc ensuite le choix de l'essence de votre parquet.

Essence...tiel !

Parmi les essences les plus courantes, on retrouve le Teck (bois tropical, imputrescible utilisé aussi pour les meubles de jardin. Originaire d'Inde, de Malaisie...), le chêne et le hêtre, le doussiè (sorte de bois brun-rouge), l'iroko (de teinte brun-jaune avec reflets dorés) ou encore le Wengé... Quelque soit l'essence, si votre parquet subit un choc sérieux (chute d'un objet lourd, présence d'un meuble imposant sur une surface restreinte), l'apparition d'une marque est inévitable. Le vernissage joue alors un simple rôle de protection. De plus, le bois étant vivant, il va inévitablement se dilater (variations de température, du taux d'humidité). D'ailleurs, pensez à entreposer votre parquet à même le sol plusieurs jours dans la pièce que vous allez aménager pour qu'il acquière l'humidité de la pièce et se dilate avant la pose. Lors de cette étape, vous laisserez des joints de dilatation (espaces libre entre les bords du parquet et les cloisons ou les plinthes existantes), d'une dizaine de millimètres environ. Selon sa nature, un parquet peut être posé de différentes manières : pose clouée sur lambourdes ou solives fixes, pose clouée sur des lambourdes flottantes, pose clouée sur support continu (sans lambourde), pose collée sur support continu, pose flottante sur support continu...

Pour aller plus loin...

pose parquet : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :
Authle 15/01/2013
J’ai pris plaisir e0 lire cet aitrcle et je recherchais des informations sur ce sujet depuis bien longtemps. Je m’autorise donc e0 partager un lien vers votre post sur ma page perso.
petitpoisle 12/08/2013
Bonjour Je cherche des info sur les parquets bambou. Je souhaite en poser dans mon salon avec open space sur ma cuisine. merci

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Décoration des sols

Message Réponses Dernier message
peut on poser une moquette sur une autre moquette
de raoule34 » Le 24/04/2010 à 01:54:46
148 de Johnbhb
Le 31/10/2014 à 12:16:46
sur moquette rase possible ou pas
de laymichel » Le 07/04/2008 à 05:09:59
67 de Acxaioqg
Le 14/09/2014 à 08:12:06
Moquette, carrelage ?
de SaraT » Le 16/11/2011 à 10:38:54
50 de Thearoptott
Le 22/09/2014 à 11:56:51
problème avec un parquet à coller
de judhy » Le 06/09/2008 à 09:38:54
48 de carpinswede
Le 01/11/2014 à 04:13:18
conseil pose de parquet flottant
de bournassien » Le 20/01/2010 à 11:58:38
31 de Williamoa
Le 01/09/2014 à 08:04:39