Assembler une charpente traditionnelle

0
| 0 avis

De la conception à la pose de votre charpente traditionnelleLors de la construction ou de la rénovation de votre maison, vous pouvez choisir de faire réaliser une charpente traditionnelle. S’il ne s’agit pas du choix ni le plus économique ni le plus simple à mettre en œuvre, il présente d’autres qualités évidentes : possibilité d’aménager des combles, son esthétique, sa résistance…

charpente : Obtenez gratuitement des devis !

Les outils d'assemblage

Tenons et mortaises. Il s'agit en l'espèce des assemblages les plus utilisés en charpente traditionnelle. Ils ont pour fonction d'assurer un bon positionnement de 2 pièces l'une par rapport à l'autre. Cependant, leurs performances mécaniques sont relativement faibles.

Embrèvement. Ces assemblages viennent généralement en renfort des tenons et des mortaises. Pour maintenir l'embrèvement, il est fréquent d'utiliser des boulons.

Clous. L'usage des clous sert à l'assemblage des pièces de bois dont l'épaisseur n'excède pas 75 millimètres. Ils peuvent être utilisés soit à l'arrachement soit au cisaillement. Le double cisaillement offre les résultats les plus satisfaisants, notamment lorsqu'il convient d'assembler 3 éléments entre eux.

Boulons. L'usage des boulons est destiné aux pièces assemblées qui se retrouvent en flexion. Pour diminuer l'écrasement du bois, les boulons et les tiges filetées sont dotés de rondelles ou de plaquettes.

Moisements. Pouvant être simples ou doubles, les moisements ont vocation à maintenir des éléments dans une certaine position. Ils peuvent également renforcer des pièces assemblées au moyen de clous ou de boulons.

La fixation des fermes aux appuis

Les fermes comptant parmi les structures les plus importantes de la charpente traditionnelle, il convient d'être particulièrement scrupuleux quant aux appuis sur lesquels ces assemblages de pièces de bois vont reposer. Pourquoi ? Parce qu'il se produit à ces endroits des concentrations importantes conditionnant l'équilibre général de l'ouvrage...

Appui sur mur maçonné. Dans ce cas précis, il faut veiller à ce que la surface d'appui soit suffisante. De même, l'axe de l'appui doit se situer dans le tiers intérieur de l'épaisseur du mur pour éviter des mauvaises charges. Souvent, il est possible de faire appel à un système de calage pour élaborer la surface d'appui nécessaire.

Appui sur chaînage ou voile béton. Si votre mur maçonné se termine par un chaînage en béton armé, vous pouvez y poser l'arbalétrier. En effet, l'horizontalité de ce chaînage lui procure une bonne surface d'appui. Pour qu'il ne se produise aucun soulèvement, vous prévoirez une ferrure boulonnée dans l'assemblage de ces pièces.

Appui sur poteau en béton. L'assemblage d'une ferme avec un poteau en béton se fait au moyen d'une ferrure scellée au milieu du poteau.

Appui sur poteau en bois. Pour procéder à l'assemblage, on a généralement recours à un système de moisemement. L'entrait moisant enserre la tête du poteau. La fixation est réalisée à partir d'un boulonnage.

charpente : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Toiture

Message Réponses Dernier message
La couverture et la zinguerie
de laurent.caletti » Le 14/01/2008 à 08:21:39
9 de afournery
Le 12/04/2008 à 07:24:04
Climaplus 4S pour toiture veranda ?
de pronto27 » Le 29/04/2009 à 12:01:14
9 de Polmar
Le 05/05/2009 à 09:26:30
Probleme Toiture
de christoff » Le 02/04/2010 à 05:29:52
7 de Polmar
Le 13/04/2010 à 09:52:25
choix du type de toiture
de fab22 » Le 11/12/2010 à 07:39:51
6 de fab22
Le 14/12/2010 à 11:27:42
Terrasse au dessus d'une toiture existante
de Geobaz » Le 07/05/2011 à 01:36:40
6 de andremar
Le 23/01/2012 à 10:35:35