Peut-on faire ce qu'on veut avec ses gouttières?

0
| 0 avis
Peut-on faire ce qu'on veut avec ses gouttières?
Pas toujours. Élément extérieur destiné à recueillir les eaux de pluie ruisselant du toit d'une maison, la gouttière est en général visible depuis la voie publique. Rien d'étonnant qu'elle soit donc soumise au plan local d'urbanisme (PLU), au même titre que les couleurs de la façade ou de la toiture. Le PLU peut vous imposer la forme, mais aussi les matériaux composant vos gouttières : pour éviter des achats inutiles et des fâcheries avec le voisinage ou l'administration, anticipez et vérifiez en amont ce que vous pouvez faire ou non au niveau des gouttières.
toiture : Obtenez gratuitement des devis !

Les normes à vérifier

Notez qu'une gouttière digne de ce nom répond aux normes caractéristiques de son matériau (par exemple, NF EN 607 pour le PVC ou NF EN 612 pour le métal laminé). Ces normes garantissent la résistance aux UV, au gel, aux chocs (et à la rupture) ainsi qu'à la corrosion et sont illustrées par des étiquettes signalétiques sur l'emballage du produit.

Zoom

Quel matériau choisir pour une gouttière ?

Si vous choisissez (ou que l'on vous impose) une gouttière en PVC, sachez qu'il s'agit du matériau le plus léger, le moins cher et le plus facile à poser de la gamme. Malheureusement, il est rarement esthétique et assez peu durable.

Si le choix des gouttières est libre, voici les matériaux les plus courants : le cuivre, l'aluminium, le zinc et l'acier galvanisé. Le métal est naturellement plus durable que le PVC, mais selon sa nature, le rendu et l'entretien vont changer.

Par exemple, les gouttières en cuivre sont très esthétiques, mais sont devenues onéreuses en raison de la hausse des prix du cuivre. On l'apprécie particulièrement parce qu'il résiste bien à l'oxydation. Si vous avez la chance d'avoir d'anciennes gouttières en cuivre, essayez de les rénover plutôt que de les changer !

Esthétique et idéal pour les grandes longueurs, l'alu reste très prisé pour sa grande résistance, tandis que sa souplesse lui permet d'adopter de multiples formes de profilés et de coloris. S'il fait très froid par chez vous, préférez le zinc qui ne se corrode pas et résiste aux températures extrêmes. Malheureusement, son prix ne cesse de monter parce qu'il est particulièrement contraignant à poser. Enfin, la palme de la longévité revient à l'acier galvanisé, capable de résister le plus longtemps aux variations de température et aux intempéries.

Quelle forme de gouttière choisir ?

Vous trouverez en général des gouttières dites pendantes, en forme de demi-cercle et fixées sous l'égout de toiture ou sous la planche de rive, et des gouttières rampantes (posées au bas du rampant ou sur une corniche).

La gouttière pendante n'est pas forcément arrondie. On peut en trouver de forme carrée, avec d'élégantes moulures (bien que cela se trouve surtout sur les anciens bâtiments), avec un ourlet ou un pli, etc.

Enfin, la gouttière rampante ressemble plutôt à une canalisation, on en trouve avec un angle aigu ou une courbe plus douce (havraise ou nantaise).

Comment protéger ses gouttières ?

Pour éviter que l'eau de pluie ne déborde et ruisselle le long de la façade, vous pouvez installer une crapaudine, une pièce de métal qui s'insère dans l'entrée des conduites pour éviter l'obstruction par des feuilles, nids d'oiseaux, etc. ou une grille stop-feuilles.

Des idées pour votre toiture
toiture : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !