Forage et géothermie verticale sur nappe phréatique

0
| 0 avis

Tout savoir du forageCreuser le sol pour y trouver des richesses… une idée grâce à laquelle du pétrole et du gaz ont été découverts aux quatre coins du monde. Aujourd’hui, le forage domestique est une solution privilégiée pour trouver de l’eau et produire de l’énergie. Et si l’avenir de notre planète se trouvait sous nos pieds ? Si vous souhaitez, vous aussi, procéder à un forage sur votre terrain, sachez que cette technique nécessite des travaux conséquents, doublés d’un investissement à hauteur de la complexité de la tâche. Pour tout savoir du forage géothermique, consultez notre guide conseil.

forages et puits domestiques : Obtenez gratuitement des devis !

Choisir sa captation verticale, sous la terre ou dans l'eau

Notre sous-sol regorge de richesses de toutes sortes. Aussi, pour récupérer de la chaleur simplement et naturellement, il suffit d'aller y puiser les calories dont nous avons besoin. Pour cela, deux alternatives.

La première, capter la chaleur profondément dans les roches. La seconde, chercher l'énergie dans la nappe phréatique. En effet, c'est une eau naturellement chaude dont la température de 9 à 12 degrés est relativement stable.

Avantage, il faut creuser moins profondément pour l'atteindre. En général, 10 à 50 mètres suffisent, alors que pour le captage dans le sol, une profondeur proche des 100 mètres est souvent requise. Seul inconvénient, la nappe phréatique n'est pas accessible partout.

Captation verticale ou horizontale?

En matière de captage, deux techniques s'opposent. Le captage horizontal n'implique pas de forage. Ce sont les eaux superficielles qui sont prélevées, comme les eaux d'une rivière ou d'un étang. Cette technique éprouvée comporte toutefois des inconvénients. Ainsi, en cas de crues ou de sécheresses, la pompe à chaleur n'est plus alimentée et ne peut fonctionner. De plus, pour exploiter ces eaux, il est nécessaire de demander des autorisations administratives.

Le captage vertical contourne ces problèmes. En allant chercher l'eau des nappes phréatiques à des dizaines de mètres de profondeur, il n'est jamais à cours d'énergie pour faire fonctionner sa PAC. De plus, le captage se fait en propriété privée, nul besoin d'avoir une autorisation pour en profiter.

La pompe à chaleur eau-eau

Pour que ce système fonctionne de manière optimale, il devra être relié à une pompe à chaleur spécifique. Cette « PAC » est dite « eau-eau ». En d'autres termes, l'eau est captée dans la nappe phréatique, puis rejetée via un forage de rejet.

Cette famille de PAC est intéressante car elle valorise l'eau des nappes phréatique, encore relativement peu utilisée. C'est un système très performant, quelle que soit la température en hiver. Il est d'autant plus intéressant dans les endroits du globe où l'eau refroidit vite. Le rendement est notamment bien supérieur aux systèmes air-air ou air-eau. Il sera encore plus efficace si la température de l'eau puisée est relativement élevée. Inconvénient, les PAC « eau-eau » sont les plus onéreuses du marché.

forages et puits domestiques : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Plomberie

Message Réponses Dernier message
Soucis d'évacuation des eaux
de Vincent » Le 02/01/2011 à 03:00:12
909 de Aqptljla
Le 01/10/2014 à 10:20:52
bruit de ''paquebot'' dans ma tuyauterie
de frigo68 » Le 05/07/2013 à 07:59:38
122 de DQkyZUsaid
Le 21/10/2014 à 06:44:40
infiltrations
de igor » Le 07/02/2008 à 03:40:21
53 de mopensdn12wjd
Le 20/10/2014 à 08:03:05
Evacuation eux usées
de greyluppo » Le 29/06/2008 à 01:31:56
41 de Charlesrogs
Le 14/09/2014 à 04:58:14
evacuation eaux usées ( WC)
de serge91 » Le 22/05/2008 à 12:58:49
27 de Asdieikd
Le 22/09/2014 à 11:32:52