Le bois: une énergie renouvelable

0
| 0 avis

10 bonnes raisons de se mettre au boisRenouvelable, peu émissif, efficace, utilisé par des installations performantes, il s’adapte aux différents contextes et besoins. En résumé, il y a mille raisons de choisir le bois. Nous nous sommes limités à en développer dix, qui suffiront à vous convaincre.

énergies renouvelables : Obtenez gratuitement des devis !

Sommaire de l'article

1 - Consommer renouvelable

Les énergies fossiles, qui ont largement contribué au développement des activités humaines au cours des derniers siècles, posent aujourd'hui deux problèmes majeurs : elles polluent etc... elles sont épuisables (et bientôt épuisées). Or, charbon ou pétrole réclament entre 100 et 450 millions d'années pour se renouveler. Le bois, lui, est une énergie renouvelable. Ne réclamant que très peu de temps pour se reconstituer si les forêts sont durablement gérées (de 15 à 200 ans selon les essences), cette source d'énergie peut être considérée comme inépuisable.
→ Raréfaction des énergies fossiles ou pas, il apparaît tout à fait logique de s'orienter vers le bois combustible, qui n'appauvrit pas la planète et ne déleste pas le patrimoine des générations à venir.

Energie Durée de reconstitution
Bois
De 15 à 200 ans
Charbon
De 250 à 250 millions d'années
Pétrole De 100 à 450 millions d'années
Source du tableau Source EUROFOR et l'ITEBE

2 - Aider nos forêts à s'épanouir

En Europe, les forêts se portent bien. Mieux, ces dernières années, elles grandissent sans discontinuer. 510.000 hectares viennent ainsi augmenter annuellement cette ressource précieuse. En France, la forêt gagne 30 000 hectares par an (l'équivalent de 50 000 terrains de football...). Cet accroissement est si spectaculaire qu'il n'est d'ailleurs pas utilisé dans sa totalité... Le fait est que si nos forêts s'épanouissent avec une telle vivacité, c'est tout simplement qu'elles sont durablement gérées. Les arbres arrivés à maturité sont ainsi coupés pour laisser aux plus jeunes l'espace nécessaire à leur croissance. Cette exploitation raisonnée assure un reboisement permanent.
→ Consommer du bois entretient le cercle vertueux de la gestion durable des forêts européennes et de leur épanouissement. Pourquoi s’en priver ?

3 - Lutter contre l'effet de serre

BoisZoom

Au cours de leur croissance, les arbres captent du CO2 ; ils relâchent l'oxygène dans l'atmosphère et gardent le carbone captif afin de constituer leur matière, le bois. C'est ce que l'on appelle la photosynthèse. Du fait de cette photosynthèse, une tonne de bois absorbe 1,6 tonne de dioxyde de carbone (CO2), restitue 1,16 tonne de dioxygène (O2) dans l'air et fixe 0,44 tonne de carbone (C). Un phénomène bien utile qui limite la profusion de CO2 dans notre atmosphère, l'un des gaz les plus actifs dans l'effet de serre. Lorsque le bois, utilisé comme énergie, brûle, le CO2 qui se dégage lors de la combustion correspond tout simplement à celui qui a été prélevé par l'arbre. Le bilan CO2 est donc nul, ce qui est loin d'être le cas d'autres énergies.
Se chauffer au bois permet de renouveler la ressource forestière et donc de limiter les quantités de CO2 dans l'atmosphère. Un bon réflexe pour lutter contre l'effet de serre.

4 - Choisir la performance énergétique

Les bois combustibles d'aujourd'hui ne sont plus les bûches humides, hasardeusement récupérées dans le jardin du voisin... Boostée par les politiques publiques successives (Plan Bois Energie 94-99, Programme Bois Energie 2000-2006 puis 2007-2010...), la filière s'est sérieusement professionnalisée et adaptée aux besoins de performances de notre époque. Les installations de chauffage sont ainsi devenues de plus en plus efficaces. Ainsi, deux types d'appareils se côtoient actuellement :

  • les installations d'agrément, type cheminées à foyer ouvert ou poêles traditionnels qui, avec un rendement relativement faible (de 30 à 50 %), servent d'appoint de chauffe ;
  • les appareils de nouvelle génération avec des rendements importants (telles les chaudières à granulées de 80 à 95 %, les chaudières automatiques à plaquettes de 70 à 85 %, les poêles à granulés de 80 à 95%...), largement capables de répondre à tous les besoins de chauffage.

La filière bois s'est évidemment adaptée à ces progrès techniques, en proposant divers combustibles depuis les traditionnelles bûches, jusqu'aux plaquettes en passant par les granulés (les plus énergétiques).
→ Bien plus qu'un agrément, le chauffage au bois est aujourd'hui un mode de chauffe performant qui sait répondre efficacement aux besoins d'un logement, quelle que soit sa taille et ses besoins.

5 - Consommer une énergie locale

Consommer une énergie renouvelable telle que le bois est naturellement bon pour l'environnement. Dès lors, il serait ridicule d'utiliser des bois qui ne seraient pas locaux (et réclameraient de l'énergie pour leur transport...) En France, ce dilemme est à peu près inexistant puisque les forêts, domaniales ou privées, couvrent le territoire de manière à peu près homogène ; les industries générant copeaux, écorces et sciures (utilisés pour certains combustibles) achèvent ce maillage. Aussi, le réseau, s'il a pris un certain temps, est aujourd'hui au point. Il est donc possible de trouver un producteur de bois énergie partout en France. Parallèlement, le Plan Bois Energie et Développement local, mené par l'Ademe, vise à développer encore ce réseau, de sorte qu'il réponde intelligemment aux besoins des chaufferies collectives (en plein essor) comme à la demande des particuliers.
→ Une énergie renouvelable, produite localement, permet à la fois de limiter les consommations énergétiques et de développer la filière de proximité. Le bois énergie sait répondre à ces attentes.

6 - Contribuer au développement d'une filière en plein essor

60000 emplois en 2006 et 100000 prévus pour 2020. Une production de chaleur équivalant à 7,3 MTep pour l'habitat individuel. Une économie d'émissions de CO2 avoisinant les 16 millions de tonnes (toutes installations confondues)... Le secteur du bois énergie se porte bien. Et dans les années à venir il y a fort à parier qu'il se porte encore mieux, lutte contre le changement climatique oblige. L'Europe s'est d'ailleurs fixée, en mars dernier, l'objectif de parvenir à 20% d'énergie renouvelable dans son parc énergétique d'ici 2020. Le fait est que le bois peut, à lui seul, fournir une bonne partie de cet « effort renouvelable » puisqu'il existe un potentiel de biomasse forestière utilisable pour l'énergie de près de 50 millions de mètres cubes par an (soit 7 MTep par an).
→ Le bois énergie se développe en France et s'appuie sur une forêt en pleine croissance. Accompagner cet essor, c'est agir pour le développement d'une filière prometteuse.

énergies renouvelables : Obtenez gratuitement des devis !
Donnez votre avis ou posez une question

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour poster un commentaire.

Vous pouvez également vous connecter avec votre compte Facebook :

Soyez le premier à donner votre avis !

Dans nos forums

Posez toutes vos questions dans le Forum Solaire et Photovoltaïque

Message Réponses Dernier message
Photovoltaïque insuffisant
de Willyam » Le 02/09/2012 à 03:42:59
121 de TimothyMi
Le 21/07/2014 à 08:24:34
Chauffe eau solaire optimisé ou classique?
de fpartasse » Le 15/10/2013 à 01:11:32
104 de RredDig
Le 22/07/2014 à 02:41:14
Panneaux photovoltaïque
de rt13 » Le 23/05/2010 à 06:30:47
93 de RredDig
Le 21/07/2014 à 10:11:30
chauffe-eau solaire
de lemoing.georges » Le 18/04/2008 à 06:17:04
31 de TimothyMi
Le 25/07/2014 à 08:23:33
スカイエンジェルフライングサンビレッジは、
de ljdedseyrojru » Le 05/08/2014 à 11:35:13
31 de Aoxxfhpr
Le 13/09/2014 à 04:31:47